harnais

définitions

harnais ​​​ nom masculin

anciennement Équipement complet d'un homme d'armes. —  locution Blanchi sous le harnais ou (forme ancienne) sous le harnois ​​​  : vieilli dans le métier (des armes, etc.).
Équipement d'un animal de selle ou de trait. ➙ harnachement.
Système de sangles pour s'attacher (dans certains sports).

synonymes

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Là se voyaient les charrettes et les instruments d'agriculture, des harnais, des barriques vides, des sacs d'avoine ou de blé.Émile Gaboriau (1832-1873)
Ne pouvait-il pas les soumettre à la selle et au harnais, et s'en servir comme de chevaux pour la chasse à l'éléphant ?Mayne Reid (1818-1883), traduction Émile Gigault de La Bédollière (1812-1883)
Il montait un mulet, à l'écuyère, et derrière lui, par ordre du duc, marchait le grison, paré de harnais en soie et tout flambants neufs.Miguel de Cervantès Saavedra (1547-1616), traduction Louis Viardot (1800-1883)
Le cocher marchait autour deux, rajustant leur harnais, comme sil neût eu autre chose à faire.Alexandre Pouchkine (1799-1837), traduction Louis Viardot (1800-1883)
Les harnais, en se déplaçant dans la marche, laissaient voir sur la peau des places dénudées et des plaies saignantes.Vicente Blasco Ibáñez (1867-1928), traduction Georges Hérelle (1848-1935)
Quand elle court, la lourde natte de ses cheveux lui bat les épaules, ainsi qu'un harnais d'emprunt.Jules Renard (1864-1910)
Mais les pauvresses n'aperçoivent que les feux des lanternes, le miroitement des harnais, l'éclair d'une gourmette, un galon d'or au chapeau d'un cocher.Georges Eekhoud (1854-1927)
La plupart des harnais des chevaux, des ceinturons et des autres ustensiles qui en sont susceptibles, sont ornés de ces incrustations.Nicolas Ambroise Kubalski (1794-1873)
Il le plaça contre le timon, attacha les traits, tourna longtemps autour pour assurer les harnais, car il ne pouvait se servir que d'une main, l'autre portant sa lumière.Guy de Maupassant (1850-1893)
Ces animaux sauvages furent dressés, non sans peine, à souffrir le harnais et à traîner une voiture.Mayne Reid (1818-1883), traduction Émile Gigault de La Bédollière (1812-1883)
On introduisit dans le harnais du cheval des chanfreins d'acier, des bardes de cuir, des housses de feutre, des croupières et des poitraux en tissu de mailles.Charles-Victor Langlois (1863-1929)
Napoléon était à pied, mais un cheval isabelle était tout prêt, derrière lui, avec de magnifiques harnais.Joseph de Bonnefoux (1782-1855)
Il se fâche lorsque le cocher descend de son siége pour rajuster un harnais, ou que cet homme s'arrête en chemin sous tout autre prétexte.Astolphe de Custine (1790-1857)
L'intérieur est doublé de satin blanc tout brodé d'aigles d'or ; les harnais sont en cuir vert avec des dessins rouge et or.Dorothée de Dino (1793-1862)
Ces combats étaient recherchés par eux comme un plaisir, car ils y trouvaient l'occasion de faire un riche butin de sabres, de mousquets et de harnais de chevaux.Nikolaï Vassilievitch Gogol (1809-1852), traduction Louis Viardot (1800-1883)
Cette ouverture était festonnée de têtes, celles des palefreniers et des garçons d'écurie qui regardaient de la chambre aux harnais, située au-dessus.Arthur Conan Doyle (1859-1930), traduction Albert Savine (1859-1927)
Un valet de ferme rentrait à l'écurie ses chevaux dételés, mais non dépouillés du harnais.Georges Eekhoud (1854-1927)
Et on vit approcher un petit char de perles et de nacre, attelé de deux magnifiques chevaux blancs, dont les harnais étaient en velours paille orné de saphirs.Comtesse de Ségur (1799-1874)
Une averse de soleil tombait sur tout ce monde, faisait étinceler le vernis des calèches, l'acier des harnais, les poignées des portières.Guy de Maupassant (1850-1893)
Quant au cheval du comte, il était entré de lui-même dans l'écurie et s'était étendu sur la litière, sans attendre même qu'on lui ôtât son harnais.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « HARNOIS » s. m.

Vieux mot qui signifioit autrefois la cuirasse, le casque, & tout l'équippage des armes d'un Cavalier pesamment armé. On le dit encore en ces phrases. Il a endossé le harnois, pour dire, Il est allé à la guerre. Corneille a dit dans le Cid,
 
Sire, ainsi ces cheveux blanchis sous le harnois.
 
Borel derive ce mot du Grec arnakis, qui signifie la peau d'un agneau, parce qu'on couvroit les boucliers de peaux. Du Cange dit que le mot harnesium s'est dit en Latin en la même signification, & vient de l'Allemand harnas ou harnasch. D'autres le derivent de l'Italien arnese. Il vient plutost du langage Celtique ou Bas-Breton, ou harnes signifie cuirasse.
 
On le dit aussi figurément de la milice de robbe. Il s'est fait recevoir Conseiller, Advocat, il a endossé le harnois.
 
HARNOIS, signifie aussi les bricoles qu'on met aux chevaux pour tirer un carrosse. Le Sellier m'a vendu une paire de harnois neufs. des harnois dorez de cuir de Roussi. des harnois de timon. des harnois de volée.
 
HARNOIS, se dit aussi des selles, des colliers, brides, croupieres & traits qui servent aux chevaux soit à porter, soit à tirer.
 
HARNOIS, signifie aussi la charrette & tout l'équippage pour la faire mouvoir. Il faut que ce Laboureur ait du moins trois harnois pour faire valoir cette ferme. il faut prendre en voyageant toûjours des chemins de harnois, par où les Rouliers meinent leurs harnois.
 
On dit proverbialement, qu'un homme suë dans son harnois, quand il est trop vestu ; ou qu'un Orateur s'eschauffe dans son harnois, pour dire, qu'il parle avec beaucoup de chaleur & de vehemence.
Podcasts Parler comme jamais, épisode 4 : l'écriture inclusive Parler comme jamais, épisode 7 : jeux de traduction

Les idées reçues sur la traduction ont la vie dure.

Laélia Véron 14/06/2021