homosexuel

définitions

homosexuel ​​​ , homosexuelle ​​​ nom et adjectif

(Personne) qui éprouve une attirance sexuelle plus ou moins exclusive pour les individus de son propre sexe (opposé à hétérosexuel). ➙ gay (anglicisme) ; homo (familier) ; lesbienne ; aussi LGBT, queer (anglicisme).
adjectif Couple homosexuel.

synonymes

homosexuel nom masculin

gay, homophile, pédéraste, homo (familier), pédé (familier, souvent injurieux), pédale (familier, injurieux), tapette (familier, injurieux), inverti (vieilli), sodomite (vieilli)

homosexuelle nom féminin

lesbienne, goudou (familier), gouine (familier, injurieux), invertie (vieilli), tribade (vieux ou littéraire), gomorrhéenne (littéraire)

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Je vous le dis délibérément en toute franchise, en tant qu'homosexuel : vous ne rendez pas service à ceux que vous souhaitez protéger.Europarl
Je suis homosexuel, né d’un homme et d’une femme ordinaires.Europarl
Il est allé avec un ami rencontrer un supposé homosexuel.Europarl
Un homosexuel sur cinq a été bousculé ou a reçu des coups de pied.Europarl
Le deuxième point que je voudrais contester a trait à la reconnaissance implicite du mariage homosexuel.Europarl
Le premier concerne le mariage homosexuel, problème sur lequel on a longuement débattu.Europarl
Je me réjouis du soutien apporté par la commission parlementaire à la reconnaissance du partenariat homosexuel.Europarl
Autre exemple, une émission télévisée pourra-t-elle encore montrer un couple homosexuel heureux, ou pourra-t-elle montrer uniquement un couple homosexuel malheureux ?Europarl
Après tout, pourquoi serait-il possible de refuser un prêt à quelqu'un parce qu'il est homosexuel mais pas parce qu'il est noir ?Europarl
Il m'est extrêmement difficile en tant qu'homosexuel de ne pas vouloir inclure expressément l'homophobie.Europarl
Le dessous des mots Un homme sur deux est une femme Un homme sur deux est une femme

Au-delà de la formule destinée à faire sourire, force est de constater que la moitié des hommes sont des femmes. Cet énoncé est correct grammaticalement et fait pleinement sens, ce paradoxe apparent étant rendu possible par la polysémie du mot homme, qui désigne à la fois un individu de sexe masculin et un mammifère du genre Homo, membre de l’humanité. Des bricolages de fortune ont tenté de contourner cette regrettable polysémie. Des solutions empiriques, telles que la typographie, prétendent distinguer l’homme de l’Homme (de la même manière, et pour les mêmes raisons, que l’histoire du Petit Chaperon rouge et l’Histoire et ses sources). Disons-le tout net, ça ne fonctionne pas.

Marie-Hélène Drivaud 28/05/2020