Email catcher

impudemment

Définition

Définition de impudemment ​​​ adverbe

littéraire D'une manière impudente. ➙ effrontément. Mentir impudemment.

Synonymes

Exemples

Phrases avec le mot impudemment

Je vous dirais que je ne faisait pas la cour à madame que je mentirais impudemment.Armand Silvestre (1837-1901)
Mais le veilleur de nuit est impudent et impudemment il porte son cor.Fredéric Nietzsche (1844-1900), traduction Henri Albert (1869-1921)
L'usage de l'histoire et de l'anthropologie, impudemment annexées par la fiction, contribue au dépaysement narratif.Critique, 2012, Philippe Roger (Cairn.info)
Et ceux qui vous disent qu'ils y ont compris quelque chose se vantent impudemment.Jules Lemaître (1853-1914)
Se seraient-elles avisées de le bafouer impudemment devant dix personnes ?Marcel Boulenger (1873-1932)
Il ne supportait pas qu'on aligne impudemment des affirmations qui n'avaient rien à voir avec la réalité.Commentaire, 2005, Alain Besançon (Cairn.info)
La boue coulait à pleins bords, la plaie hideuse, saignante et dévorante, s'étalait impudemment, tel que le cancer qui ronge un organe, gagnant le cœur.Émile Zola (1840-1902)
L'auteur développe dans son livre les divers abords des jouissances, et plus particulièrement celle qui libère impudemment un objet interdit.La Revue Lacanienne, 2013, Marianne Amiel-Dal’Bo (Cairn.info)
Si la veuve ne veut pas payer pour son mari défunt, il faut qu'impudemment elle renie son mariage.Jules Michelet (1798-1874)
Le connétable y fut très-mal habile, brutalement, impudemment fourbe.Jules Michelet (1798-1874)
Oui, l'on vous a trompé impudemment, mon ami.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Sur les plages, encore fermées aux foules, la nudité, de plus en plus impudemment, s'expose.Communications, 2012, Jean-Paul Aron (Cairn.info)
Et elle croquait des sucreries que le comte lui passait, elle le conquérait de son sourire continu, d'une façon impudemment tranquille.Émile Zola (1840-1902)
C'est pour cela même qu'il accentue le contrôle et la répression, devenant impudemment dictatorial.Études, 2017, Luis Ugalde (Cairn.info)
Tallien calomnie impudemment l'homme sur la bouche duquel tout le monde appuie le bâillon.Alphonse Esquiros (1812-1876)
À la lumière de la crise financière et économique, nous avons constaté les dangers que représentent certains instruments financiers que les marchés utilisent impudemment, sans règles, ni restrictions.Europarl
Note 1 : « inpudemment » remplacé par « impudemment » (qui lui furent ensuite impudemment attribuées).Auguste Comte (1798-1857)
Les plénipotentiaires allemands étaient furieux de voir l'action commune des puissances ainsi impudemment contrariée par le représentant de l'une d'elles.Paul Thureau-Dangin (1837-1913)
Il y en a toujours quelqu'un qui racle impudemment une méchante guitare, et qui chante comme un chat enroué.Marie-Catherine d'Aulnoy (1651-1705)
L'époque tournait à l'abomination : jamais le vice ne s'était étalé plus impudemment, jamais l'impiété n'avait jeté un pareil trouble dans les consciences.Émile Zola (1840-1902)
Afficher toutRéduire
Ces exemples proviennent de sites partenaires externes. Ils sont sélectionnés automatiquement et ne font pas l’objet d’une relecture par les équipes du Robert. En savoir plus.

Dictionnaire universel de Furetière (1690)

Définition ancienne de IMPUDEMMENT adv.

D'une maniere hardie, impudente. Ce chicaneur a produit impudemment un faux tiltre de Noblesse.
Ces définitions du XVIIe siècle, qui montrent l'évolution de la langue et de l'orthographe françaises au cours des siècles, doivent être replacées dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. Elles ne reflètent pas l’opinion du Robert ni de ses équipes. En savoir plus.
Top 10 des mots Top 10 des mots du sport et de l'olympisme Top 10 des mots du sport et de l'olympisme

Les Jeux olympiques et paralympiques de Paris 2024 approchent à grands pas ! Que ce soit en lisant la presse ou en écoutant les commentateurs,...

Marjorie Jean 18/06/2024
sondage de la semaine