inanité

 

définitions

inanité ​​​ nom féminin

vieux Vide, néant.
littéraire Caractère de ce qui est vain. ➙ futilité, inutilité. L'inanité de nos efforts.
 

synonymes

inanité nom féminin

futilité, frivolité, inconsistance, vanité

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Il avait des sanglots, des terreurs, des angoisses de femme devant l'approchante échéance, pesait pour la première fois, l'inanité de ses millions.René Maizeroy (1856-1918)
Vous connoissez l'inanité de tout ce qui m'entoure et l'immense supériorité de ce bon jeune homme.Ferdinand Berthier (1803-1886)
C'est donc seulement depuis qu'une dernière commotion indispensable a pleinement démontré l'inanité radicale d'une telle illusion politique, que cette extension nécessaire a pu suffisamment s'accomplir.Auguste Comte (1798-1857)
La stérile abondance de tous ces coups de pinceau bleus et jaunes ne démontrera que l'inanité du fond.Louis Nicolardot (1822-1888)
Je pense qu'il est tout aussi dangereux d'embellir et de magnifier une initiative en suscitant des espérances que de la dénigrer en créant un sentiment d'inanité ou de découragement.Europarl
Je sais que, vous non plus, vous ne demanderiez pas l'attachement romanesque dont vous avez d'ailleurs connu l'inanité.M. Maryan (1847-1927)
Dès les vingt premiers mots qu'elle recueillit, la parente pauvre reconnut l'inanité de ses terreurs.Émile Gaboriau (1832-1873)
Vous pourrez alors toucher du doigt l'inanité de vos instructions judiciaires et le ridicule de vos débats d'assises.Fernand Kolney (1868-1930)
Cela nous aurait menée trop loin de définir d'abord les termes, puis de faire comprendre l'inanité et le danger de semblables idées.Jenny d'Héricourt (1809-1875)
J'y consens de tout mon cœur, puisque j'ai fait toutes mes réserves, et prouvé l'inanité des classifications actuelles.Jenny d'Héricourt (1809-1875)
Les typographes amis vinrent à l'aide et dans de monstrueuses affiches de toutes couleurs mirent à néant cette coupable insinuation en en démontrant l'inanité.Charmes Mérouvel (1832-1920)
Il est inutile d'ajouter que tout ce qui vient d'être énuméré n'avait rien révélé du tout, hormis la seule inanité de l'auteur.Fernand Kolney (1868-1930)
Mais pour prendre en flagrant délit d'inanité la proposition constitutionnelle, il suffit de montrer qu'elle peut être retournée, je ne dirai pas sans inconvénient, mais même avec avantage.Frédéric Bastiat (1801-1850)
Cette illusion existe même parmi quelques manufacturiers ; dans les classes agricoles elle est presque universelle ; mais il est aisé d'en montrer l'inanité.Frédéric Bastiat (1801-1850)
Ce qui arrivait lui démontrait l'inanité de ses conjectures, et par suite démolissait son plan.Émile Gaboriau (1832-1873)
Mais une fois seule, dans sa chambre, la malheureuse jeune fille ne devait pas tarder à reconnaître l'inanité puérile de son triomphe...Émile Gaboriau (1832-1873)
Et comme il avait « son idée, » c'est-à-dire un moyen de s'assurer de la réalité ou de l'inanité de ses suppositions, il entra bravement.Émile Gaboriau (1832-1873)
Cela ne prouve rien, cela n'engage pas ; il semble que le parjure soit rendu plus facile par l'exagération ou par l'inanité de la caution du serment.Louis Ulbach (1822-1889)
Messieurs, ai-je besoin de vous dire toute l'inanité et tout le danger d'un pareil système ?Frédéric Bastiat (1801-1850)
Ce ne sera pas un passage brusque de la plénitude de l'existence à l'inanité du néant, du jour splendide à la nuit muette.Jules Lermina (1839-1915)
Afficher toutRéduire
Le mot du jour Crise Crise

Nous l’entendons partout et tout le temps, en ce moment et à raison, puisque nous traversons une crise, soit un épisode violent et aigu qui n’a pas vocation à s’installer dans le temps.

Aurore Vincenti 06/05/2020