incurable

définitions

incurable ​​​ adjectif et nom

Qui ne peut être guéri. ➙ inguérissable. Mal, malade incurable. —  nom Les incurables.
au figuré Une vanité incurable. Il est incurable : il ne changera jamais. ➙ incorrigible.

synonymes

incurable adjectif

inguérissable

condamné, inguérissable, perdu, fichu (familier), fini (familier), foutu (familier)

incorrigible, indécrottable (familier)

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Souvent, il m'a dit que s'il y avait un remède pour le sauver de cette incurable maladie qui le minait, c'est moi qui le saurais trouver.Maurice Clouard (1857-1902)
Séduite au contraire par les brillantes qualités du comte, elle supposa qu'il avait fini par se fatiguer de l'incurable puérilité de sa femme, et par en être découragé jusqu'à l'éloignement.Octave Feuillet (1821-1890)
Émile, épuisé de fatigue et de chagrin, finit par avoir pitié de cette âme blessée et de cet incurable aveuglement.George Sand (1804-1876)
L'égoïsme naïf, l'ambition basse, la stupidité incurable et la jalousie la plus vile soulignent les phrases, semblent poisser les pages.Georges Darien (1862-1921)
Certains ignorent que la maladie est incurable, mais que, par des mesures préventives adéquates et un dépistage précoce, on peut en retarder la progression.Europarl
Petit, l'anatomiste, espère cependant qu'il guérira sa personne et sa taille, mais il se plaint de n'avoir été appelé qu'au moment où le mal était presque incurable.Maurice Fleury (1856-1921)
Votre pauvre père souffrait beaucoup et sa maladie était incurable ; que cela vous soit une consolation s'il peut y en avoir.Marie Bashkirtseff (1858-1884)
Ils savent comment débute l'engravée des pattes et les soins nécessités dès la première heure par cette affection qui peut devenir incurable, si elle n'est combattue en temps opportun.Louis Boussenard (1847-1910)
Le peintre vit tant de médiocrités hissées sur le pavois, tant de vrais talents foulés aux pieds, qu'à sa timidité naturelle se joignit bien vite un incurable scepticisme.Albert Delpit (1849-1893)
Il avait aussi l'espoir de combattre, par le mouvement et la volonté, l'incurable mal qui détruisait son être.George Sand (1804-1876)
Le sentiment qui l'a dictée serait bien capable de me guérir, si ma maladie n'était point incurable.Sylvain Maréchal (1750-1803)
Le rêve alors triomphe de la vie réelle et plonge la raison dans un incurable sommeil.Éliphas Lévi (1810-1875)
Cet homme est malheureux ; notre conversation avait ravivé quelque plaie incurable d'un cœur brisé ou tourmenté.George Sand (1804-1876)
La jeunesse, sans expérience, se livre à une critique présomptueuse, qui la dégoûte de tous les modèles qu'elle a besoin de suivre, et qui la jette dans une indocilité incurable.François de Fénelon (1651-1715)
Il y a un caractère de tristesse incurable dans l'abattement de son visage, depuis la scène du duel de ce soir...Léon Gozlan (1803-1866)
Cet infortuné ne doit pas être incurable, et c'est le désespoir qui en a fait ce qu'il est.Jules Verne (1828-1905)
Une réaction ressemble à une décadence ; faites la différence pourtant : la décadence est incurable, la réaction n'est que momentanée.Victor Hugo (1802-1885)
Presque tout le monde est sujet au mal de jambe, qui devient incurable, si on le néglige.Louis Ange Pitou (1767-1846)
Les traits de l'aveugle, très accentués, sans être durs, restaient impassibles, comme figés dans une mélancolie incurable.Daniel Lesueur (1854-1921)
J'ai eu sujet, à bien peu de distance, de constater cette incurable disposition du cœur à revenir trop tard à la justice.Ida Saint-Elme (1776-1845)
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « INCURABLE » adj. m. & f.

Qui ne sçauroit estre gueri. La folie, l'entestement, la preoccupation des hommes sont les plus incurables de tous les maux. les amans disent que leur mal est incurable. L'Hospital des Incurables.
Le dessous des mots Un homme sur deux est une femme Un homme sur deux est une femme

Au-delà de la formule destinée à faire sourire, force est de constater que la moitié des hommes sont des femmes. Cet énoncé est correct grammaticalement et fait pleinement sens, ce paradoxe apparent étant rendu possible par la polysémie du mot homme, qui désigne à la fois un individu de sexe masculin et un mammifère du genre Homo, membre de l’humanité. Des bricolages de fortune ont tenté de contourner cette regrettable polysémie. Des solutions empiriques, telles que la typographie, prétendent distinguer l’homme de l’Homme (de la même manière, et pour les mêmes raisons, que l’histoire du Petit Chaperon rouge et l’Histoire et ses sources). Disons-le tout net, ça ne fonctionne pas.

Marie-Hélène Drivaud 28/05/2020