infécond

définitions

infécond ​​​ , inféconde ​​​ adjectif

didactique ou littéraire
Qui n'est pas fécond. ➙ stérile.
Qui ne produit rien. Une terre inféconde. ➙ infertile. —  au figuré Un esprit infécond.

synonymes

infécond, inféconde adjectif

stérile

aride, désertique, improductif, infertile (littéraire)

inutile, improductif, stérile, vain

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Le temps nous apprendra s'ils ne seraient point le songe infécond de ces intelligences stériles qui n'ont pas la faculté de sortir du monde matériel.François-René de Chateaubriand (1768-1848)
Demain ton travail ne sera plus infécond, et ton dévouement stérile.Jules Claretie (1840-1913)
Lorsqu'il s'opère sous l'influence de l'homme, il est infécond dans l'immense majorité des cas.François Lenormant (1837-1883)
Elle implore sa compassion, apprend à glacer le plaisir au moment, le rendre infécond.Jules Michelet (1798-1874)
Avance tous les jours plus loin dans la sottise et l'impudence ; d'autres t'enseigneront le succès ; apprends de moi le travail infécond, les accouchements avortés.Hippolyte Taine (1828-1893)
Hors l'échange et la solidarité tout est vil, honteux, infécond.Anatole France (1844-1924)
Des espèces très voisines, dont l'accouplement serait authentiquement infécond, ne pourraient-elles être amenées, par l'obligation de vivre dans des conditions communes, à s'accoupler fructueusement ?Edmond Perrier (1844-1921)
Car l'indignation est un projet d'acte ; et un projet d'acte, même irréalisé, ne pouvant rester infécond, il y a toujours, intérieurement, résolution dans un sens quelconque, si inattendu qu'il soit.Georges Darien (1862-1921)
Qu'au dehors il soit chaste ou fréquente les filles, cela n'importe point : dans les deux cas, il est infécond.Pierre Louÿs (1870-1925)
Hors l'échange et la solidarité, tout est vil, honteux, infécond.Anatole France (1844-1924)
Le mariage vaut la virginité ; il devient infécond.Jules Michelet (1798-1874)
Qui sait si nous n'aurions pas fini par nous asseoir dans un repos infécond et trompeur ?Edgar Quinet (1803-1875) et Jules Michelet (1798-1874)
Bayle en est à un rationalisme tout négateur, tout infécond, et tout convaincu de sa stérilité.Émile Faguet (1847-1916)
Ils ont cru que mettre l'immobilité dans l'être parfait, c'était le rendre inactif et infécond, et partant souverainement imparfait.Albert Farges (1848-1926)
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « INFECOND, ONDE » adj.

Sterile, qui n'engendre, qui ne produit point. Il se dit des animaux, & plus particulierement des terres. C'estoit une grande douleur aux femmes de l'ancienne Loy d'estre steriles, infecondes, de ne pouvoir avoir de lignée. Les terres sablonneuses, les roches sont infecondes, on y perd le grain qu'on y seme.
 
INFECOND, se dit aussi en choses spirituelles. Cet homme a l'esprit lourd, infecond, quelque semence qu'on y mette, il ne produit rien. Ce Poëte a une veine infeconde, un genie infecond, il ne peut rien inventer de nouveau.
Le mot du jour Vaccinodrome Vaccinodrome

Court-on plus facilement quand on n'en a qu'une que quand on en a deux ? On peut légitimement se poser la question, car le dromadaire, qui n'a qu'une bosse, est étymologiquement le « (chameau) qui court ». Son nom fait partie de la famille du grec dromos « course ».

Édouard Trouillez 08/01/2021