jongleur

 

définitions

jongleur ​​​ , jongleuse ​​​ nom

anciennement Ménestrel.
Personne dont le métier est de jongler.
 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Le mendiant se montre d'autant plus intelligent qu'en son temps il avait été jongleur, ainsi qu'on le verra par la suite.André Le Glay (1814-1894)
Ils se retirèrent à deux ou trois pieds de la porte, et firent signe au prétendu jongleur d'entrer dans la cabane.James Fenimore Cooper (1789-1851), traduction Auguste-Jean-Baptiste Defauconpret (1767-1843)
Ayant dit, le jongleur donna, par un hurlement, le signal d'une nouvelle explosion de sanglots.Henri-Émile Chevalier (1828-1879)
Le jongleur tremblait, car il savait que le grand-trappeur ne badine pas, et qu'il l'étranglerait bien en effet....Pamphile Le May (1837-1918)
Que cela ne vous inquiète pas ; rien n'est plus commun que de voir un jongleur changer la peinture de son visage dans le cours de ses conjurations.James Fenimore Cooper (1789-1851), traduction Auguste-Jean-Baptiste Defauconpret (1767-1843)
Le poète reproche au jongleur de ne pas savoir jouer de la viole et de chanter encore pis, du commencement à la fin.Joseph Anglade (1868-1930)
Jongleur maudit, dit-il, il faut que tu délivres, à l'heure même, cette femme du sort que tu lui as jeté.Pamphile Le May (1837-1918)
En effet, si tous ne composaient pas, presque tous chantaient leurs vers, en s'accompagnant de la vièle ; quelquefois, le trouvère disait ses vers, pendant qu'un jongleur exécutait la musique.Henri Lavoix (1846-1897)
Le jongleur a été accueilli dans les châteaux ; il a été admis « aux chambres des dames ».Guy de Maupassant (1850-1893)
L'impatience des sauvages, chargés de la garde du prisonnier, l'avait emporté sur la frayeur que leur inspirait le souffle du jongleur.James Fenimore Cooper (1789-1851), traduction Auguste-Jean-Baptiste Defauconpret (1767-1843)
Malgré les enchantements et les frictions enragées d'un jongleur, ou peut-être même à cause de ce massage par trop énergique, l'enfant souffrait énormément, et il ne tarda pas à mourir.Jules Verne (1828-1905)
Les jongleurs témoignaient de la jalousie contre notre chirurgien qu'ils parurent cependant à la fin reconnaître pour un habile jongleur.Louis-Antoine de Bougainville (1729-1811)
Il nomme près de cent grands seigneurs qu'il avait « vus » et qui lui avaient « fait des dons » en sa qualité de jongleur.Charles-Victor Langlois (1863-1929)
D'ailleurs, chez le jongleur comme chez notre nouvelliste, les sujets demeurent à peu près identiques.Guy de Maupassant (1850-1893)
Un homme se collait à une planche ; puis le jongleur, de loin, plantait au vol une demi-douzaine de pointes entre les doigts écartés de cette cible vivante.Pierre Véron (1833-1900)
C'était un pauvre jongleur qui, après avoir fait des tours de force sur les places publiques pour gagner sa vie, songea à l'éternité et se fit recevoir dans un couvent.Anatole France (1844-1924)
Alors le jongleur dit que ce lieu devait être le tombeau du visage pâle, et l'on amassa des branches à l'entrée de la grotte.Pamphile Le May (1837-1918)
Il fit encore un pas en avant sans croire même avoir besoin de recourir au couteau ou au tomahawk pour intimider le prétendu jongleur.James Fenimore Cooper (1789-1851), traduction Auguste-Jean-Baptiste Defauconpret (1767-1843)
Cette confusion n'aurait pas été grave, si le rôle du jongleur était resté ce qu'il était à l'origine de la poésie des troubadours : celui d'un auxiliaire utile des poètes.Joseph Anglade (1868-1930)
Car les âmes étaient généralement contentes d'être des jouets ; de temps à autre elles prenaient une malicieuse revanche et devenaient si réelles que le jongleur lui-même s'en apercevait.Oscar Wilde (1854-1900), traduction Hugues Rebell (1867-1905)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « JONGLEUR » s. m.

Charlatan qui amuse le peuple avec des subtilités, des sauts & des tours de main. Il y a eu aussi autrefois des Poëtes qui ne faisoient que de petits Poëmes, & des porteurs de rogatons qu'on a appellé des jongleurs ; & les premiers jongleurs estoient des Menestriers qui chantoient avec la vielle ou la harpe au disner des Grands. On les a appellez aussi Jongleours, ou Jugleurs. On a mesprisé les Jongleurs vers le temps de Philippe Auguste, parce que les Trouveres ou Poëtes qui leur fournissoient des vers & des sujets pour chanter commencerent à leur manquer ; desorte que n'ayant plus alors à dire que des bourdes, on appella jonglerie une menterie ; & on dit jongler ou jaugler, pour dire, mentir. Fauchet. Cet mot vient du Latin joculator. ou juglator.
Les mots croisés du Robert Les mots croisés de la montagne Les mots croisés de la montagne

Partez à l'assaut de notre grille montagnarde ! Niveau standard.

22/02/2020