jouvenceau

 

définitions

jouvenceau ​​​ , jouvencelle ​​​ nom

vieux ou par plaisanterie Jeune homme, jeune fille.
 

synonymes

jouvenceau nom masculin

damoiseau, éphèbe

jouvencelle nom féminin

jeune fille, demoiselle

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Le jouvenceau n'avait guère de choix ; il ne possédait que deux vêtements, celui qu'il portait en route et un autre de couleur verte, brodé de laine orange.Eugène Sue (1804-1857)
Voilà mon annelet de verre pour souvenir, beau jouvenceau.Alphonse de Lamartine (1790-1869)
On jurerait vraiment que celle-ci s'est embéguinée pour tout de bon de notre jouvenceau.Paul Mahalin (1838-1899)
Au bruit de ses pas, le jouvenceau se retourna.Paul Mahalin (1838-1899)
Le jouvenceau avait donc abandonné son projet – lorsqu'une circonstance fortuite lui indiqua un singulier moyen de réussir.Raymon Roussel (1877-1933)
Le jouvenceau, ma foi, va courir grand hasard.Sébastien-Roch-Nicolas Chamfort (1741-1794)
C'était le denier du jouvenceau, et peut-être, comme celui de la veuve, me sera-t-il compté pour quelque chose dans la suite, sinon maintenant.George Gordon Byron (1788-1824), traduction Paulin Paris (1800-1881)
Cette consolation, elle l'avait trouvée près d'elle, dans un charmant jouvenceau, qui lui était comme à point nommé et tout exprès tombé du ciel.Albert Cim (1845-1924)
Je conçus que la sévérité paternelle s'était apaisée et qu'un lycée avait accueilli le jouvenceau, que les moines avaient rejeté.Guillaume Apollinaire (1880-1918)
Interrogé, le jouvenceau confessa au général qu'il était le bourreau, pour le servir.Ernest La Jeunesse (1874-1917)
De l'autre côté du tableau, le jouvenceau n'offre rien que sa jeunesse.Jules Lemaître (1853-1914)
Elle eût pu être sa mère, elle devint sa confidente, sa conseillère intime, et s'abandonna certain jour au jouvenceau, en pesant les conséquences probables de sa chute.Henri Bouchot (1849-1906)
Malgré l'air d'ennui que se donne le souverain, un prestige l'entoure aux yeux du jouvenceau.Eugène Demolder (1862-1919)
Le vieil époux savait à quoi s'en tenir sur le compte du joli jouvenceau qui plaisait si fort à sa femme : il ne chercha cependant pas à la détromper.Ida Saint-Elme (1776-1845)
Par un quai étroit et désert, deux hommes, un jouvenceau, un vieillard, allaient précédés d'un laquais portant un falot.Pétrus Borel (1809-1859)
De fait, ce n'est plus un jouvenceau ; mais qu'est-ce que la jeunesse ?Paul Mahalin (1838-1899)
La proposition du jouvenceau n'était pas héroïque, mais elle était sage.Fortuné du Boisgobey (1821-1891)
Il faut remarquer que le jouvenceau était le corps du monde le mieux formé, le plus vigoureux en apparence, et de la plus belle carrure d'épaules.Mercier de Compiègne (1763-1800)
Elle s'approcha nonobstant, assez empressée, du jouvenceau, pour lequel elle avait des regards d'une bienveillance et d'une préférence signalée.Octave Féré (1815-1875)
Un accordé jeune et peu caressé est aisé à déferrer ; à tout heure le jouvenceau ne savoit où il en étoit.Gédéon Tallemant des Réaux (1619-1690)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « JOUVENCEAU » subst. masc.

Jeune homme beau & bien fait. On peint les Anges comme de beaux jouvenceaux. Ce mot est bas & ironique. Il est tiré du Latin juvenculus diminutif de juvenis.
Le mot du jour Applaudissements Applaudissements

On aura entendu parler de clapping, un anglicisme qui me fait doucement rigoler.

Aurore Vincenti 27/04/2020