lopin

définitions

lopin ​​​ nom masculin

Petit morceau (de terrain), petit champ. Un lopin de terre.

synonymes

lopin nom masculin

parcelle, morceau

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Ils s'imposèrent de nouvelles taxes pour payer les frais de la guerre ; puis de nouvelles taxes encore pour organiser une puissante marine afin de conserver le lopin.Frédéric Bastiat (1801-1850)
Enfin le voilà prêt ; il clôt et défriche un lopin de terre.Frédéric Bastiat (1801-1850)
Veut-il vendre son lopin de terre, que pourra-t-il obtenir ?Frédéric Bastiat (1801-1850)
En 95, j'ai vendu ce lopin cinq cent quatre-vingts francs.George Sand (1804-1876)
C'est pour elle le premier des objets venus épars sur le sol, petit caillou, motte de terre, lopin de boue sèche, et pas plus.Jean-Henri Fabre (1823-1915)
À chacun son lopin du sol, et ses bras pour le retourner !Romain Rolland (1866-1944)
L'idée de posséder les affole ; ils ne savent pas résister aux attraits d'un lopin de terre.Paul Féval (1816-1887)
J'ai acheté ce lopin de terre pour être auprès d'elle, pour la regarder, pour l'écouter, pour surprendre ses secrets, s'il est possible.George Sand (1804-1876)
Chaque lopin a environ quatre-vingts ou cent pas de largeur sur une profondeur indéterminée ; avec la pêche, il suffirait pour faire vivre convenablement une famille laborieuse.Jean-Baptiste-Antoine Ferland (1805-1865)
L'écharpe est la rivale du lopin de terre dans les convoitises rustiques.Edmond Lepelletier (1846-1913)
C'est triste de n'avoir pas pu mettre la main sur un pareil lopin.Eugène Chavette (1827-1902)
Il nomme aussi le page porte-couteau, qui a la responsabilité des couteaux qu'il donne et reprend aux convives, dont il perçoit en même temps un lopin de desserte.Arnauld d'Abbadie (1815-1893)
Aussi est-il consulté par tous nos fermiers, et achète-il, chaque année, quelque lopin de terre avec leur argent.Émile Souvestre (1806-1854)
Elles accomplissent à la place de leurs maris tous les travaux des champs, et font valoir le lopin de terre que leur a dévolu la commune.Jules Legras (1866-1939)
Toutes les économies sont employées à conquérir sur le roc ou sur le marais un petit lopin de terre, aussitôt mis en culture.Élisée Reclus (1830-1905)
Il fallut vendre la bicoque, le lopin de terre et les instruments de labour.Georges Eekhoud (1854-1927)
Elle a pincé le portefeuille de son jeune homme qui venait de toucher la succession de son oncle, un joli lopin, ils disent ça.Paul Féval (1816-1887)
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « LOPIN » subst. masc.

Terme populaire, qui signifie morceau de chair ou de pain qu'on attrape, dont on se saisit à la haste, & le plus souvent à la dérobée. Ce mot vient de lobinus diminutif de lobus, partie, selon Nicod.
 
On le dit quelquefois d'autres choses dont on attrape quelque parties. Il y a plusieurs Procureurs opposants à ce scellé, qui veulent chacun attraper leur Lopin de cette succession. Cette maison a esté pillée dans une sedition, chacun en a emporté son Lopin.
Le mot du jour Soignant(s) Soignant(s)

Ainsi nommés, les infirmières et les infirmiers, les médecins – généralistes, urgentistes, réanimateurs… –, les personnels hospitaliers, les aides-soignants… sont représentés dans l’exercice de leur mission, salvatrice. Sur eux reposent la guérison, le rétablissement de la santé, la préservation de la vie.

Émilie Née 12/11/2020