loyer

 

définitions

loyer ​​​ nom masculin

Prix de la location d'un local d'habitation, professionnel. Habitation à loyer modéré. ➙ HLM. Échéance du loyer. ➙ terme. —  Somme correspondant à un terme. Quittance de loyer.
Le loyer de l'argent, le taux de l'intérêt.
Droit Bail, location (d'une chose quelconque).
 

synonymes

loyer nom masculin

terme

fermage

fret, nolis

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Ceux du village la prirent à loyer, pour y mettre à l'abri des pillards leurs outils et leurs bêtes.Anatole France (1844-1924)
Quand elle était en retard pour payer son loyer, la pauvre femme se croyait obligée à quelque confidence.Arsène Houssaye (1815-1896)
Après-demain, si je n'ai pas trouvé de quoi payer mon propre loyer, on me chassera moi-même, et on retiendra mon manteau.George Sand (1804-1876)
Un homme frugal, et qui travaille dur, y arrive tout juste à gagner son loyer et à avoir du beurre le dimanche au lieu de mélasse.Arthur Conan Doyle (1859-1930), traduction Albert Savine (1859-1927)
Je l'ai vu aujourd'hui pour la première fois, et encore à quelle occasion, il vous le dira lui-même, pour me venir réclamer le prix de mon loyer.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Il ne payoit point ce qu'il devoit ; cependant il avoit encore une maison de quatre mille cinq cents livres de loyer, et tenoit bon ordinaire.Gédéon Tallemant des Réaux (1619-1690)
Où pouvait-on aller aux renseignements afin de s'assurer qu'il possédait assez de meubles pour garantir le payement du loyer ?Émile Gaboriau (1832-1873)
Elle me paye mon loyer, elle me donne du bois, et trente-six francs par mois...Honoré de Balzac (1799-1850)
Elle regardait partout ; elle faisait le diable ; parce que nous avons donné un loyer plus fort, ils nous croyaient bien riches.Jean-Baptiste-Joseph Champagnac (1798-1858)
Cet homme d'affaires, ce décorateur, ce loyer... tous ces mots vinrent gâter un à un tous mes souvenirs chéris.Eugène Sue (1804-1857)
Elle a deux cents francs de loyer, il faut qu'elle se suffise avec cinquante francs par mois.Émile Zola (1840-1902)
Sortons ensemble, nous la porterons à un pauvre homme, simple d'esprit, et qui est hors d'état de gagner son pain ; cela l'aidera à payer son loyer.Zulma Carraud (1796-1889)
Il s'en revint tout penaud, jurant qu'on ne le reprendrait plus à faire des remises de loyer....Pamphile Le May (1837-1918)
Au jour d'aujourd'hui, il faut payer 25 francs, payer l'impôt des chiens, payer les gardes-champêtres, payer le loyer des biens communaux, payer encore et toujours !...Charles Buet (1846-1897)
Elle m'envoya, sans me connaître, de l'argent pour soulager la misère des malheureux qui ne pouvaient pas payer leur loyer au régisseur de cette maison.George Sand (1804-1876)
D'ailleurs, ils avaient alors quelques valeurs, qui, jusqu'à présent, ont suffi pour payer leur loyer.George Gordon Byron (1788-1824), traduction Paulin Paris (1800-1881)
Ma tante me donnait quatre-vingts livres sterling par an, payait mon loyer et beaucoup d'autres dépenses.Charles Dickens (1812-1870), traduction Paul Lorain (1799-1861)
Je me suis fait conduire aux diverses maisons qu'on m'avait indiquées comme me pouvant convenir : j'en ai trouvé une charmante, mais d'un loyer beaucoup trop cher.François-René de Chateaubriand (1768-1848)
Dans la suite, les bouchers qui occupaient alors les étaux, convertirent spontanément les livres tournois en livres parisis et augmentèrent par là le loyer d'un quart.Gustave Fagniez (1842-1927)
Cependant, le jour du terme arriva, et elle donna cent francs en échange de sa quittance de loyer...Émile Gaboriau (1832-1873)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « LOYER » subst. masc.

Prix qui est deu pour le loüage, la jouïssance, l'occupation de quelque maison ou heritage. Les loyers sont privilegiez sur les meubles. Le Jardinier a pris à loyer un tel marais. Ce Laboureur a pris à loyer cent arpents de terre. Ce Bourgeois a donné à son Metayer des vaches à loyer. Les Marchands, les Hosteliers se ruinent par les gros loyers qu'ils payent de leurs boutiques, de leurs hostelleries. On dit aussi donner ou prendre des vaches, des bestiaux à loyer, pour dire, en retirer du profit de ceux à qui on les donne à nourrir. Ce marché s'appelle chepteil. Menage derive le mot de loyer de locarium.
 
LOYER, signifie aussi, salaire, recompense. Si nous faisons de bonnes oeuvres, nous en recevrons quelque jour le loyer en Paradis. C'est un peché qui crie vengeance à Dieu, de retenir les loyers des valets, & des mercenaires. On dit d'un homme condamné en Justice, qu'il a receu un digne loyer de ses crimes.
Le mot du jour École École

Voilà un mot étonnant : école, fort éloigné aujourd’hui de la réalité qui était la sienne durant l’Antiquité. En grec, skholê ne correspondait pas à l’idée d’effort et d’instruction mais, avant tout, à celle de loisir.

Aurore Vincenti 22/04/2020