Email catcher

manche

définitions

manche ​​​ nom féminin

Partie du vêtement qui entoure le bras. Manches longues ; manches courtes. Un vêtement sans manches. locution Relever, retrousser ses manches ; au figuré se mettre au travail avec ardeur. familier C'est une autre paire de manches, c'est tout à fait différent ; c'est plus difficile.
Chacune des parties liées d'un jeu. La seconde manche. ➙ revanche.
Technique Tuyau souple qui sert à conduire un fluide. Manche à incendie.
Manche à air : conduit pour aérer l'entrepont et la cale d'un navire. Tube en toile pour indiquer la direction du vent.

manche ​​​ nom masculin

Partie allongée (d'un outil, d'un instrument) par laquelle on le tient. Le manche d'une pelle. Manche de couteau, de cuillère. Manche à balai ; locution commande manuelle des gouvernails d'un avion. (situation, affaire) Branler dans le manche : marcher mal.
Partie par laquelle on tient un gigot, une épaule, pour découper la viande ; os (de gigot, de côtelette).
Partie (d'un instrument de musique), le long de laquelle sont tendues les cordes. Manche de violon.

manche ​​​ nom masculin

Maladroit, incapable. Il se débrouille comme un manche.

manche ​​​ nom féminin

locution, familier Faire la manche : faire la quête, mendier. Faire la manche dans le métro.

synonymes

manche nom féminin

[jeu, sport] partie, [Tennis, Volley, etc.] set

manche nom masculin

hampe, bâton, bois

queue

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
À l'extrémité du manche, un petit marteau permet d'enfoncer un petit objet.Ouest-France, 23/05/2017
En cas de promenade, couvrez votre peau avec des vêtements légers à manches longues.Ça m'intéresse, 02/08/2021, « Les astuces pour profiter de l'été tout en préservant sa… »
Elle passe le balai sur le sol en lino et le manche à l'air bien grand pour ses huit ans.Études Tsiganes, 2008, Emmanuelle Stitou (Cairn.info)
Elle mentionnait le numéro tatoué sur son bras, caché jusqu'alors sous des manches longues.Che vuoi ?, 2005, Danièle Lévy (Cairn.info)
De délicates guirlandes stylisées courent sur une manche et des bouquets luxuriants couvrent le haut d'un jean.Ouest-France, Bernadette BOURVON, 07/07/2017
La première partie de cette 2e manche comptera pour 80 % des points et la seconde pour les 20 % restants.Ouest-France, 16/12/2011
Difficile à accepter par de nombreux cadres qui se retroussent les manches depuis le début de la crise.Capital, 03/02/2011, « Demander une augmentation, c’est le moment ! »
Imaginez-la au choix : les manches relevées, sous un long gilet en maille ou sur un slim.Ouest-France, Bernadette BOURVON, 18/05/2015
Dans un dernier effet de manche, le dramaturge américain clôt la pièce sur une ultime facétie qui invite à penser l'après de la représentation.Revue française d'études américaines, 2019, Valentine Vasak (Cairn.info)
Le blanc apparaît naturellement sur le col et les manches.Ouest-France, 19/07/2021
Et puis, nous avons quand même quelques atouts dans nos manches.Capital, 25/06/2018, « Chine : son incroyable percée dans les technologies d'avenir »
Une première manche gagnée pour ces propriétaires de sandwicherie, pour la plupart ruinés par les pratiques du géant américain.Capital, 04/06/2019, « Les meilleures offres de forfaits mobiles du moment, réduisez votre… »
Le jeune homme sourit à pleines dents, relève ses manches et saisit le cavalier.Ça m'intéresse, 06/09/2017, « D'où vient le talent ? »
Toutes ces mesures, trop volontaristes au goût de certains à droite, ont bien entendu été balayées d'un revers de manche.Europarl
Mais la prise de cette place stratégique lui redonne confiance pour une seconde manche qui s'annonce périlleuse.Géo, 30/07/2018, « Japon : le crépuscule de l’homme blanc »
Elle se méfie de l'ironie, qui restera toujours le style de ceux qui sont du bon côté du manche.Vacarme, 1997, Philippe Mangeot (Cairn.info)
Philippe le saisit par la manche et l'arrêta furieux.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Deux de ces exemplaires ne sont représentés que par leur manche.Revue du Nord, 2014, Véronique Harnay, Ludovic Notte (Cairn.info)
D'anciens instantanés la montrent jeune, séduisante, en jupe courte, manche gigot, portant un incroyable chapeau plat comme une coupelle de laboratoire.ADEN, 2007, Anne Mathieu, Anne Renoult (Cairn.info)
Le président américain avait balayé d'un revers de manches les questions juridiques ou éthiques.Ouest-France, 18/10/2019
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « MANCHE » subst. fem.

Partie d'un habillement qui couvre les bras en tout, ou en partie. Les manches d'une soustane vont jusqu'au poignet. Les manches d'ange que portent les femmes, ne passent gueres le coude. Les manches d'une casaque, d'un manteau à manches, d'une brangdebourg sont si longues, qu'on les rendouble. Ce pourpoint est chamarré sur les manches. Cette robbe est ouverte par les manches. Les Espagnols portent des manches pendantes attachées au dos de leur pourpoint. Les Pages de la Chambre en portent aussi. Ce mot vient du Latin manica.
 
On appelle des fausses manches, de grands poignets qui servent au lieu de manches de chemises fines, & dont on change pour la propreté ; ou de doubles manches de ratine, & doüate, qui sont postiches, pour tenir plus chaudement les bras. Garde-manches, sont des fourreaux qu'on met sur les manches pour les conserver. Des tours de manches sont des garnitures de dentelles ou de rubans qu'on met entre le bout de la manche & la manchette. On appelle des bouts de manches, de petites manchettes qui sont cousues au bout des manches du pourpoint des Ecclesiastiques, ou des gens qui portent le grand deuil.
 
On appelle Cordeliers à la grande manche, des Cordeliers qui ont en effet des manches fort larges, & qui different des autres, en ce qu'ils sont rentez. Il n'y en a guerre qu'en Provence & qu'en Italie.
 
On appelle chez le Roy, Gardes de la manche, les Gardes qui marchent toûjours au costé de sa personne, & qui sont armez de pertuisanes.
 
En terme de Blason, on appelle manche maltalée ou maltaillée, des representations de manches de differentes figures qui se trouvent sur les Escus, & qu'on dessigne tantost d'une facon, & tantost d'une autre. Ces manches ont degeneré en manipules à l'occasion de Charles de Villers Evêque de Beauvais, qui sur son tombeau a un manipule d'hermines, quoy que dans ses Armoiries il eût une manche en forme de mouchoir plissé. Il est mort en 1535.
 
En termes de Guerre, on appelle manche d'un bataillon, les ailes du bataillon qui sont composées de mousquetaires ; & on appelle la manche de main droite, & la manche de main gauche. On les divise en demi manches, & quarts de manches ; ce qui facilite l'ordre pour defiler. C'estoit autrefois un petit Corps de Mousquetaires qu'on mettoit a chacun des angles d'un bataillon.
 
On appelle l'espace de mer qui est entre la France & l'Angleterre depuis qu'on a passé la Bretagne jusqu'à Calais, la Manche. On appelle encore ainsi les autres destroits qui sont entre deux terres ; & si on ne peut monter qu'en pleine mer, on l'appelle barré. Dom Quichot a rendu fameux le surnom qu'il a prix de la Manche.
 
MANCHE. se dit aussi dans les Vaisseaux, d'un tuyau de cuir qui sert à vuider les liqueurs d'un tonneau dans un autre, dont on se sert en plusieurs occasions.

Définition de « MANCHE » subst. masc.

Ce qui sert à prendre, à manier, ou à se servir de quelque chose. Le manche d'une esclanche, d'une espaule de mouton, de veau. Le manche d'un ballay, d'un houssoir. Le manche d'une pelle, d'un marteau, d'une coignée, d'une faux. Les Turcs font les manches de leurs couteaux, de leurs cimeterres, de Jade, d'Agathe, &c. Ce mot est derivé du Latin manubrium. On disoit aussi autrefois mange, ou plustost ce mot vient de ce qu'on le manie avec la main.
 
On appelle manche de la charruë, la partie que tient le laboureur, & qui sert à la gouverner. Le Seigneur dit que quand on a mis, la main au manche de la charruë, il ne faut point regarder derriere, pour dire, que quand on veut travailler à son salut, il ne faut point tourner la veuë vers le monde.
 
MANCHE, se dit aussi de la partie des instruments de Musique où sont les touches qui font varier les tons. Il s'estend jusqu'au lieu où sont attachées les chevilles qui bandent les cordes. Le manche d'un luth a neuf touches ou divisions, qui sont marquées avec des cordes de Boyau. Le moyen de faire entendre la musique à un sourd, c'est de luy faire mordre le manche de l'instrument dont on jouë.
 
Il y a de certains oiseaux que les Pilotes appellent manches de velours, qu'on trouve vers le Cap de Bonne Esperance, qui ont les bouts des ailes noirs, & le reste du corps blanc, qui vont par bande flottant sur l'eau, & qui se nourrissent de poissons.
 
MANCHE, se dit proverbialement en ces phrases au premier sens. On dit qu'un homme à la conscience large comme la manche d'un Cordelier, pour dire, qu'il n'est point scrupuleux. On dit aussi, qu'un homme mettroit volontiers un autre dans sa manche, pour dire, qu'il voudroit l'asservir, l'assujettir à tout ce qu'il lui plairoit. On dit aussi, qu'un homme tient un arrêt dans sa manche, pour dire, qu'il en est seur, qu'il a les Juges dans sa manche, pour dire, qu'il les gouverne, qu'il dispose de leurs suffrages. On dit aussi, qu'il a mis une chose dans sa manche, pour dire, qu'il s'en est saisi, qu'il s'en est emparé. On dit aussi à ceux qui font quelque nouvelle proposition. C'est une autre paire de manches. On dit encore, Cela estoit bon du temps qu'on se mouchoit sur la manche, pour dire, au temps Jadis, quand on n'estoit pas si raffiné qu'on est. Ce proverbe vient de ce qu'autrefois on mettoit un mouchoir sur sa manche pour se moucher. Il en est resté une marque dans cet ornement Ecclesiastique, qu'en Latin on appelle manipule, en François fanon, & en terme de blason d'extrochere, ce qui estoit un vray mouchoir, que portoient les Prestres autrefois sur la manche, pour essuyer les larmes qu'ils versoient en songeant aux pechez du peuple au temps de la consecration. La priere qu'ils disent encore en se revestant de cet ornement en rend tesmoignage : Merear portare, Domine, manipulum fletus & doloris.
 
Au second sens on dit, jetter le manche aprés la coignée pour dire, se despiter, abandonner une affaire, parce qu'elle ne reüssit pas d'abord. On dit aussi, qu'un homme bransle au manche, quand il est irresolu, quand il est tenté de changer de partie, de Religion, de desseins.
Drôles d'expressions Se porter comme un charme Se porter comme un charme

D’un vieillard alerte, d’un rescapé ou d’un ancien malade on dit qu’il se porte comme un charme. 

Alain Rey 22/04/2022