marchepied

définitions

marchepied ​​​ nom masculin

Degré ou série de degrés qui servent à monter dans une voiture ou à en descendre.
Escabeau.

synonymes

marchepied nom masculin

escabeau, escabelle (vieux ou Belgique)

tremplin

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
On parvient là-dessus comme on peut, en se servant des pieds, des mains et même des dents à l'occasion, car aucun marchepied ne donne accès sur cet édifice.Guy de Maupassant (1850-1893)
Je n'ai pas fait de l'enseignement un marchepied, un passage d'un jour, pour aller parader dans la presse et le monde, monter aux places lucratives.Jules Michelet (1798-1874)
En gravissant le marchepied de sa calèche à huit ressorts, la petite personne est bien prête à se croire très supérieure à l'espèce humaine qui végète autour d'elle.Louise d'Alq (1840-1910)
Elle soupirait encore quand son chasseur abaissa l'élégant marchepied d'où elle s'élança sous le vestibule de son hôtel.Honoré de Balzac (1799-1850)
Et je me trouvai dehors, sur le marchepied, les deux mains cramponnées à la tringle de cuivre.Émile Zola (1840-1902)
Et j'ai toutes les peines du monde à le persuader qu'il est inutile d'être déjà sur le marchepied.Marcel Nadaud (1889-?)
Là-dessus elle s'enfuit vers le carrosse, retourné à l'avance du côté par lequel il était venu ; elle s'élança sur le marchepied, et le carrosse repartit.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Ne craignons donc point de le rabaisser en lui prêtant des formes humaines, comme quand nous disons que la terre lui sert de marchepied.Auguste Du Roure de Beaumont (1783-1858)
M. le ministre descendait lentement l'escalier, suivi d'un autre personnage qui lui parlait avec chaleur, et le domestique tenait toujours la portière de la voiture, dont le marchepied était baissé.Delphine de Girardin (1804-1855)
Mais cette idée ne leur vient pas même à l'esprit, et la raison en est simple : la loi n'a pas fait du titre de conseiller un marchepied vers les préfectures.Frédéric Bastiat (1801-1850)
Les valets de pied hésitaient à baisser le marchepied ; elle s'élança de la voiture sans qu'il fût ouvert.Louise-Eléonore-Charlotte-Adélaide d'Osmond Boigne (1781-1866)
Presque aussitôt, et avant que le laquais eût pu abaisser le pesant marchepied du carrosse, trois personnages en descendirent : deux jeunes hommes et un vieillard.Émile Gaboriau (1832-1873)
La maman descendait, en effet, et son poids sur le marchepied faisait pencher le fiacre comme un navire qui reçoit un grain dans ses hautes voiles.Paul Féval (1816-1887)
Il se laissa glisser le long du marchepied, et se tint debout, les rênes de corde passées autour du bras, la chéchia impertinente posée en arrière, un peu de côté.René Bazin (1853-1932)
Et la jeune fille s'élança dans le briska établi en excellente dormeuse, sans presque toucher le marchepied.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Soudain il s'élance invisible sur le marchepied, et va se placer au fond de la voiture.Delphine de Girardin (1804-1855)
On lui avait fabriqué une espèce de fauteuil où, montée sur un marchepied et appuyée sur des coussins, elle paraissait être debout.Louise-Eléonore-Charlotte-Adélaide d'Osmond Boigne (1781-1866)
Le page relevait le marchepied, fermait la portière et reprenait sa place ; le cocher fouettait ses chevaux, et le carrosse retournait vers sa position première.Edgar Allan Poe (1809-1849), traduction Charles Baudelaire (1821-1867)
Vainement il persista à vouloir entrer, l'homme du train le fit tomber du marchepied au moment même où le train repartait.Arsène Houssaye (1815-1896)
Bertuccio se précipita par la portière et présenta son épaule au comte qui, cette fois, s'appuya dessus et descendit un à un les trois degrés du marchepied.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « MARCHEPIED » subst. masc.

Petite marche ou escabeau qu'on met sous les pieds pour s'eslever, ou pour empêcher qu'on ne touche à terre. Il faut monter sur ce marchepied pour atteindre à cette tablette. Aux carrosses il y a un marchepied ou planche pour soustenir les pieds du Cocher. En Latin suppedaneum, & en Grec hypopodion.
 
On s'en sert figurément. L'Escriture dit que la terre est le marchepied du Seigneur, que c'est l'escabeau de ses pieds.
 
MARCHEPIED, en termes de Marine, se dit des cordages qui sont au dessous & à l'arriere des vergues, qui servent aux Matelots à ferler & à deferler les voiles.
 
MARCHEPIED, se dit aussi des bords de rivieres qu'on doit laisser libres pour faciliter la navigation, & pour faire remonter les bateaux. L'Ordonnance enjoint aux Riverains des rivieres navigables, de laisser des deux costez des marchepieds de la largeur de trois toises. Les Seigneurs dans leur Jurisdiction sont tenus d'entretenir de bonnes planches & ponts sur les ruisseaux & fossez traversans les marchepieds ou chemins du hale des bateaux.