marri

définitions

marri ​​​ , marrie ​​​ adjectif

vieux ou littéraire Triste, fâché.

synonymes

marri, marrie adjectif

[vieux ou littéraire] contrit, fâché

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Aujourd'hui je serai bien près de toi et cruellement marri de ne pas te faire assister à la fête que l'on me donne.Honoré de Balzac (1799-1850)
Plus d'un gentilhomme n'en eût pas été marri.Henri-Émile Chevalier (1828-1879)
Louis, bien que marri de voir son projet manqué, consola son confident.Émile Gaboriau (1832-1873)
Il étoit marri de ne pouvoir le faire, ce garçon lui faisoit pitié.Jean Héroard (1551-1628)
Au rebours, il est marri qu'il ne soit double, triple, ou quadruple, et qu'il n'ait plusieurs volontés pour les conférer toutes à ce sujet.Charles le Goffic (1863-1932)
Sussel, un peu marri d'abord, n'eut garde de s'opposer à cette combinaison.Georges Eekhoud (1854-1927)
Il répondit qu'il serait bien marri d'avoir battu les buissons et que d'autres eussent les oisillons.Anatole France (1844-1924)
Et de le voir si marri, si repentant, le bon prieur en était tout ému lui-même.Alphonse Daudet (1840-1897)
Je fus bien marri de l'en avoir pressée, car nous eûmes beaucoup de peine à la remettre.Paul Scarron (1610-1660)
Si j'eusse parlé, j'eusse été bien marri, si on m'eût interrompu.François Béroalde de Verville (1556-1626)
Je crois inutile de vous dire que j'en étais fort marri et voire épouvanté.Joseph Henri Rosny (1856-1940)
Le juge ne fut pas trop marri de cette aventure, mais il se demanda quelle en serait la suite.Jean Massart (1865-1925)
Il dit qu'il est bien marri de ce qu'il a fait et que jamais il n'y retournera, demande à boire.Jean Héroard (1551-1628)
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « MARRI, IE » adj.

Repentant, fasché, qui a du regret d'avoir fait quelque chose. La confession ne vaut rien, si on n'est bien marri d'avoir offensé Dieu, si on n'en est bien repentant. Cet homme ne vous a blessé que par hasard, il en est bien marri. Il est bien marri d'avoir laissé eschapper cette occasion, de s'estre marié si-tost.
Le mot du jour Juste énorme ! Ce « juste » est-il juste ? Juste énorme ! Ce « juste » est-il juste ?

Pierre Brochant : Il s'appelle Juste Leblanc. François Pignon : Ah bon, il a pas de prénom ? Pierre Brochant : Je viens de vous le dire : Juste Leblanc. François Pignon : … Pierre Brochant : Leblanc, c'est son nom, et c'est Juste, son prénom. François Pignon : … Pierre Brochant : Monsieur Pignon, votre prénom à vous, c'est François, c'est juste ? François Pignon : Oui… Pierre Brochant : Eh bien lui, c'est pareil, c'est Juste. Le Dîner de cons (1998), réalisé et écrit par Francis Veber

Maria Candea 28/04/2021