martel

définitions

martel ​​​ nom masculin

vieux Marteau. —  locution Se mettre martel en tête : se faire du souci.

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Sans plus s'inquiéter des enfants dont les racontars lui avaient mis martel en tête, il résolut d'explorer les souterrains au premier dimanche.Daniel Lesueur (1854-1921)
Ils ne connaissaient pas le dramatique ; se mettre martel en tête ?René Boylesve (1867-1926)
A quoi bon nous tourmenter, nous mettre martel en tête ?Victor Cherbuliez (1829-1899)
Cet homme avoit une âme de feu quand l'amour lui mettoit martel en tête.Bussy-Rabutin (1618-1693)
Si nous avions encore des détenus politiques ici près, je saurais quel martel vous avez en tête.Paul Féval (1816-1887)
Mes gens se mirent martel en tête, les uns par jalousie, les autres appréhendant les suites qui pouvaient en résulter pour eux et pour nous.Catherine II de Russie (1729-1796)
Il y avait en tout ceci un mystère d'iniquité que nul ne pouvait sonder, mais qui mettait martel en tête à chacun.Paul Féval (1816-1887)

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « MARTEL » subst. masc.

Vieux mot qui signifioit autrefois marteau, qui se dit encore en cette phrase. Il a martel en teste, pour dire, Il a quelque chose qui luy donne du chagrin, du soucy, de l'inquietude, de la jalousie.
Sous toutes les coutures Se mettre sur son trente et un Se mettre sur son trente et un

Voilà une expression apparemment transparente mais qui révèle des trésors d’opacité.

Marcelle Ratafia 05/03/2021