martyre

définitions

martyre ​​​ nom masculin

La mort, les tourments qu'un(e) martyr(e) endure pour sa religion, pour une cause.
Peine cruelle, grande souffrance (physique ou morale). ➙ calvaire, supplice, torture. Sa maladie fut un martyre. —  locution Souffrir le martyre.

synonymes

martyre nom masculin

[Religion] supplice, baptême du sang

calvaire, croix, douleur, mal, souffrance, supplice, torture, tourment

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Déjà bien des livres sont écrits en son honneur, toute une bibliothèque s'est multipliée pour prouver son innocence, pour exalter son martyre.Émile Zola (1840-1902)
Mais, au bout d'un quart d'heure, l'étonnante martyre lui signifia énergiquement, sans parler, qu'elle voulait que cela continuât.Léon Bloy (1846-1917)
Quand nous vîmes, au matin, que notre petite martyre allait passer, nous prîmes les grands moyens.Romain Rolland (1866-1944)
Cherchez donc, chère trésorière d'héroïsme, c'est peut-être dans la direction du martyre que vous découvrirez ce qu'il nous faut.Léon Bloy (1846-1917)
Avoir eu cette douleur quand je dois accoucher de nouveau dans six semaines, c'était une horrible aggravation du martyre, j'avais peur pour l'autre !Honoré de Balzac (1799-1850)
C'était l'adolescence même se ruant au gouffre, la soif du martyre, l'offrande d'une jeune âme héroïque au trépas !Jean Lorrain (1855-1906)
Eh bien, nous voulions affronter le martyre pour la cause que nous défendions : est-ce que nous allons nous plaindre pour un jour de jeûne ?...Judith Gautier (1845-1917)
La lune, qui perçait maintenant çà et là les nuages déchirés, montrait la grâce exquise de leurs tailles et leurs pâles figures, où se lisait la résignation du martyre.Paul Féval (1816-1887)
Son martyre est là, prédit sur ce mur par ce jeu de lumière et d'ombre qui dessine là cette croix.Paul Bourget (1852-1935)
Cette fois, les camarades, tout en s'exclamant encore, restèrent gênés, saisis d'une même inquiétude : le martyre était au bout d'une peinture pareille.Émile Zola (1840-1902)
Il s'épanouissait, déployait ses ailes, volait vers la souffrance avec l'enthousiasme et la magie du martyre.Hermine Lecomte du Noüy (1854-1915)
Qu'il eût tort ou raison, l'événement en devait décider, mais il eût pu exalter le pastourel sans renier la sainte si près de son martyre.Anatole France (1844-1924)
Le pauvre homme souffrit toute la soirée un martyre qui ne se décrit point, mais que les personnes affligées comme lui d'une organisation nerveuse, comprennent à merveille.Hector Berlioz (1803-1869)
Elle n'est le plus souvent qu'un long calvaire pour la mère et qu'un long martyre pour l'enfant.Charles Turgeon (1855-1934)
Elle se jettera dans une résolution de martyre, comme la seule ressource de sa situation.Adolphe Thiers (1797-1877)
Ce n'était pas le latin qui faisait son martyre, on ne le lui enseignait pas ; c'étaient les mathématiques, pour lesquelles il avait montré de l'aptitude, et il en avait véritablement.George Sand (1804-1876)
Elle n'avait rêvé et accompli qu'un martyre de tous les jours ; elle l'avait envisagé avec la logique sauvage et grandiose de la foi primitive.George Sand (1804-1876)
Et cela dans la plus noble des cités, dans la ville martyre, qui fut, pendant l'interminable bataille, comme le cœur toujours saignant de la patrie envahie.Camille Mauclair (1872-1945)
Il n'est point de plus douloureuse détresse, chez l'honnête homme, que de souffrir le martyre de son honnêteté.Émile Zola (1840-1902)
De nouveau elle se redressait, se soulevait de son siège, s'érigeait avec des raideurs et des frissons de martyre, mais dans un effort de volonté souveraine.Daniel Lesueur (1854-1921)
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « MARTYRE » subst. masc.

Souffrance des tourmens, ou de la mort, en soustenant la vraye Religion. St. Pierre souffrit le martyre sous Neron. Le martyre de St. Laurens a esté un des plus cruels martyres. St. Xavier n'aspiroit qu'à la palme, à la couronne du martyre.
 
MARTYRE, se dit poëtiquement & frequemment de la souffrance des amans. Il luy a conté son martyre sous un nom emprunté. Ayez pitié de mon martyre.
 
MARTYRE, se dit aussi de toutes les peines & difficultez de la vie. C'est un grand martyre d'avoir un Procez, d'aller solliciter ses Juges, ses Advocats & Procureurs. C'est un martyre de faire sa provision de bois, quand il y a si grande presse. On dit aussi, que la Chasteté est un continuel martyre.
Les deux font la paire Figue et foie Figue et foie

La cuisine française mélange volontiers gastronomie et anatomie, en accommodant divers organes ou autres abats… et cela se retrouve dans l’étymologie.

Dr Orodru 15/04/2021