mirer

 

définitions

mirer ​​​ verbe transitif

vieux Regarder attentivement.
Lorgner, convoiter.
spécialement Examiner (un œuf à contre-jour) pour vérifier sa fraîcheur. ➙ mire-œuf.

se mirer ​​​ verbe pronominal

littéraire Se regarder, se refléter (dans l'eau, etc.).
 

conjugaison

actif

indicatif

présent

je mire

tu mires

il mire / elle mire

nous mirons

vous mirez

ils mirent / elles mirent

imparfait

je mirais

tu mirais

il mirait / elle mirait

nous mirions

vous miriez

ils miraient / elles miraient

passé simple

je mirai

tu miras

il mira / elle mira

nous mirâmes

vous mirâtes

ils mirèrent / elles mirèrent

futur simple

je mirerai

tu mireras

il mirera / elle mirera

nous mirerons

vous mirerez

ils mireront / elles mireront

 

synonymes

mirer verbe transitif

refléter

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Il faut que le patron, sa femme et sa fille aiment fièrement à se mirer...Eugène Sue (1804-1857)
Il était vêtu d'un complet gris de passant et il semblait se mirer dans ce qui restait du soleil.Ernest La Jeunesse (1874-1917)
Vous ne servez à rien qu'à remuer des vices, qui, fiers de ce que vous les peignez, viennent se mirer dans votre tableau et se trouver beaux.Alfred de Vigny (1797-1863)
Combien n'est-il pas plus utile et plus délicieux de se mirer dans les autres qu'en soi-même !Alphonse de Lamartine (1790-1869)
L'eau n'est pas sale, mais avec ça elle paraît noire et c'est à peine si on peut se mirer dedans.Eugène Le Roy (1836-1907)
Elle récuse l'opinion de la plupart de ceux qui ont voulu se mirer dans son âme et se sont fait peur à eux-mêmes.Albert le Roy (1856-1905)
Et il prit le verre, le tournant vers le jour pour mirer la belle couleur, le mettant sous son nez pour renifler la bonne odeur.Eugène Le Roy (1836-1907)
Si, c'était mal de se mirer pendant des heures entières, et je l'ai fait quand j'ai été coiffée.Olga de Pitray (1835-1909)
Il se croyait un phénix de grâce et de beauté, il passait les plus belles heures du jour à se mirer au ruisseau.Édouard Laboulaye (1811-1883)
Il fait si bon respirer la brise printanière, voir l'herbe verte, sentir la tiède odeur des bourgeons, se mirer dans le clair ruisseau !Jean-Jacques Grandville (1803-1847)
De tout cela, la mariée ne s'occupa guère, occupée qu'elle était à se mirer en sa robe blanche ; et pour le marié, sans doute qu'il ne vit et n'entendit rien.Edmond de Goncourt (1822-1896) et Jules de Goncourt (1830-1870)
Elles séparent leurs cheveux sur le côté de la tête, et les couchent de travers sur le front ; ils sont si luisants que, sans exagération, l'on s'y pourrait mirer.Marie-Catherine d'Aulnoy (1651-1705)
Puis, la veuve profitait du temps que la sienne passait aux offices dominicaux pour descendre à sa cachette et se mirer dans son trésor.Paul Mahalin (1838-1899)
Jamais le soleil ne descendait assez bas dans ce puits pour se mirer dans l'eau, mais aussi loin qu'atteignaient ses rayons, les pierres étaient couvertes d'une maigre verdure.Hans Christian Andersen (1805-1875)
Il se croyait un phénix de grâce et de beauté, et passait les plus belles heures du jour à se mirer au ruisseau.Édouard Laboulaye (1811-1883)
Ce n'est pas un homme, c'est une poupée, un mannequin de tailleur, et je suis sûre qu'il ne passe pas auprès d'une fontaine sans se mirer dedans.Charmes Mérouvel (1832-1920)
Puis elle passait son bras sur le sien et le forçait à se mirer près d'elle.Gustave Flaubert (1821-1880)
Rien là ne trahissait la fille qui se sent belle et qui cherche, uniquement pour s'y mirer, le miroir des eaux et des nuages.George Sand (1804-1876)
Elle aperçoit, tout auprès, un buisson d'épines fleuries et de roses vermeilles, qui semble se mirer dans l'onde limpide, garanti du soleil par des chênes au vaste ombrage.Pierre-Louis Ginguené (1748-1816)
Au-dessus de cette glace était un trumeau, et les petits amours qui y étaient sculptés lui parurent autant de bons génies qui l'invitaient à se mirer.Alfred de Musset (1810-1857)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « MIRER » verb. act.

Viser à un certain point esloigné. Ce Canonier a miré à cette gueritte & l'a abattuë. Pour faire une carte topographique, on mire plusieurs clochers qu'on descouvre sous divers angles, dont on fait l'observation. Ce mot vient de l'Espagnol mirar, qui signifie regarder ; ou de mirari, qu'on a dit dans la basse Latinité en la même signification.
 
MIRER, avec le pronom personnel, signifie, se regarder dans un miroir. Les femmes ne cessent de se mirer, pour voir si elles sont bien mises. On dit proverbialement, qu'un pan se mire dans sa queuë, ce qui se dit figurément d'un sot glorieux, qui fait vanité de sa bonne mine, ou des autres bonnes qualitez qu'il croit avoir.
 
MIRÉ, ÉE. part. pass. & adj.
Déjouez les pièges ! « Combien d'entretiens as-tu passé » ou « passés » ? « Combien d'entretiens as-tu passé » ou « passés » ?

Maîtrisez l'accord du participe passé avec un adverbe de quantité.

12/03/2020