moulinet

définitions

moulinet ​​​ nom masculin

Objet ou appareil qui fonctionne selon un mouvement de rotation. Le moulinet d'un treuil, d'une canne à pêche.
Mouvement de rotation rapide (qu'on fait avec un bâton, une épée, un sabre) pour écarter l'adversaire. —  Faire des moulinets avec ses bras.

synonymes

moulinet nom masculin

[Pêche] dévidoir

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Loubet, avant de se débarrasser du sien, lui fit exécuter un beau moulinet, comme à une canne de tambour-major.Émile Zola (1840-1902)
Un moulinet énergiquement exécuté changea le cours des pensées de l'artiste.Lucien Biart (1828-1897)
J'accompagnai ces mots d'un tour de moulinet qui tint un moment les cannibales à distance.Charles de Bernard (1804-1850)
En moulinet, par-dessus les têtes, les poignets gantés faisaient tournoyer les deux énormes lames.Louis Dumure (1860-1933)
L'entrepreneur étouffa le cri de douleur de l'homme blessé au cœur, et fit avec sa barre de bois un si terrible moulinet, que son fils jugea prudent de se reculer.Émile Gaboriau (1832-1873)
A son extrémité supérieure, on voyait un moulinet, assez semblable à ceux dont se servent les rouliers pour consolider les fardeaux sur leurs voitures.Henri-Émile Chevalier (1828-1879)
Le visiteur cingla ce journal de sa canne, l'envoya voltiger en l'air, et lança encore un moulinet, auquel échappa la feuille.Daniel Lesueur (1854-1921)
Et il souligna cette phrase en faisant faire à son trousseau de breloques un moulinet expressif.Victor Hugo (1802-1885)
Un traînard, à cent pas derrière les autres, galopait fièrement dressé sur ses étriers, et faisant le moulinet à tour de bras.Charles de Bernard (1804-1850)
Ses deux poings fermés décrivirent un double moulinet en sens inverse et frappèrent.Pierre Ponson du Terrail (1829-1871)
Cette échelle fut confectionnée avec un soin extrême, et ses montants, formés des fibres du « curry-jonc » tressées au moyen d'un moulinet, avaient la solidité d'un gros câble.Jules Verne (1828-1905)
Claude le vit saluer et s'éloigner en hâte, très nerveux, faisant avec sa canne un moulinet d'impatience.René Bazin (1853-1932)
Moi je faisais le moulinet, contre un roussot qui voulait me lâcher son pistolet dans la figure.Paul Adam (1862-1920)
Quand il se promenait seul, ils le voyaient de loin, faire le moulinet avec sa canne et couper d'un coup sec les têtes des laiterons poussées au bord du champ.René Bazin (1853-1932)
Des hommes se courbèrent sur un moulinet ; la grande poutre se leva, devint horizontale, se dressa presque verticalement, et, trop chargée par le bout, elle pliait comme un immense roseau.Gustave Flaubert (1821-1880)
Et chaque voilà fut accompagné d'un moulinet de bras et de jambes qui terrassa les élèves avant qu'ils eussent pu se reconnaître.Comtesse de Ségur (1799-1874)
Puis l'immobilité recommence, suivie bientôt d'une nouvelle commotion nerveuse et du moulinet des tarses, témoignage du comble de la félicité.Jean-Henri Fabre (1823-1915)
Le gendarme s'y oppose ; il fait le moulinet avec son sabre, et écarte les assaillans.Charles Nodier (1780-1844)
La précision et la rapidité de la manœuvre ne seraient pas plus grandes si quelque ressort animait le moulinet des tarses.Jean-Henri Fabre (1823-1915)
Un homme en grand uniforme de général, couvert de plumes et de panaches, faisant le moulinet avec un grand sabre, frayait le chemin à la charrette.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « MOULINET » s. m.

Petit moulin. Les enfants font des moulinets de cartes. Plusieurs Artisans ont des moulinets dont ils se servent à plusieurs usages.
 
On appelle aussi moulinet, un tour traversé de deux leviers, qui s'applique à la pluspart des machines pour eslever des fardeaux, aux engins, aux gruaux, aux capestans, aux singes, aux estrapades, aux haquets & charrettes, aux portes & passages où on veut obliger à deffiler, à passer un à un.
 
MOULINET, se dit aussi d'un certain jeu d'escrime, ou des hautes armes, quand on se couvre si bien en tournant un espadon, une espée à deux mains, ou un baston à deux bouts, qu'on ne peut estre offensé de son ennemi. On fait aussi le moulinet par galanterie, & pour monstrer son adresse.