mutiler

 

définitions

mutiler ​​​ verbe transitif

Altérer (un être humain, un animal) dans son intégrité physique par une grave blessure. Il a été mutilé du bras droit.
Détériorer, endommager. Mutiler un arbre.
Altérer (un texte, un ouvrage littéraire) en retranchant une partie essentielle. ➙ tronquer.
 

conjugaison

actif

indicatif

présent

je mutile

tu mutiles

il mutile / elle mutile

nous mutilons

vous mutilez

ils mutilent / elles mutilent

imparfait

je mutilais

tu mutilais

il mutilait / elle mutilait

nous mutilions

vous mutiliez

ils mutilaient / elles mutilaient

passé simple

je mutilai

tu mutilas

il mutila / elle mutila

nous mutilâmes

vous mutilâtes

ils mutilèrent / elles mutilèrent

futur simple

je mutilerai

tu mutileras

il mutilera / elle mutilera

nous mutilerons

vous mutilerez

ils mutileront / elles mutileront

 

synonymes

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
C'est un grand exemple pour tous nos généraux qu'un maréchal, déjà couvert de vingt-cinq blessures, qui se fait mutiler au champ d'honneur.Albert Vandal (1853-1910)
Ils viennent nous provoquer, mutiler nos chevaux, et nous ne leur répondrions pas !Prosper Mérimée (1803-1870)
Que l'ajournement indéfini du vote soit une faute volontaire ou inévitable, la théorie qui consiste à s'en passer ou à le mutiler règne en fait et subsiste en réalité.George Sand (1804-1876)
Est-ce que nous venons pour mutiler, pour voler, pour profaner ?Pierre Ponson du Terrail (1829-1871)
On ne courait que le risque de souiller des tapis de cinquante mille livres, ou de mutiler des corniches dorées.Léon Gozlan (1803-1866)
Moi aussi, j'ai failli me laisser emporter à détruire ou à mutiler mon semblable.Edmond About (1828-1885)
Les hideuses vieilles proposaient de le mutiler, mais les jeunes les en empêchèrent, ne désespérant pas encore de leurs prestiges.Georges Eekhoud (1854-1927)
Au risque même de mutiler la réalité, la solution est poursuivie avec la rigueur inflexible d'un mathématicien démontrant un théorème, d'un logicien posant un syllogisme.Gabriel Monod (1844-1912)
Si la morale prescrit souvent à l'homme de se vaincre, elle ne lui ordonne jamais de se mutiler.Ossip Lourié (1868-1955)
Ce n'est pas aux musiciens à mutiler les poètes.Georges Bizet (1838-1875)
La comprimer sous un seul sceptre ou sous un seul glaive, c'est la mutiler.Alphonse de Lamartine (1790-1869)
Tout d'abord, la plupart des députés fonctionnaires votaient avec lui, et il répugnait à se mutiler lui-même.Paul Thureau-Dangin (1837-1913)
Il me semble qu’il veut mutiler l’organisation avant même qu’elle ne commence.Europarl
On ne guérit point un malade sans le blesser, sans le faire crier, quelquefois sans le mutiler.Denis Diderot (1713-1784)
Subalterniser la femme à l'homme, ou l'homme à la femme, c'est donc mutiler l'être humain et mal comprendre son intérêt.Jenny d'Héricourt (1809-1875)
La même peine fut ordonnée contre tous ceux qui seraient assez lâches pour se mutiler.Raymond Aimery de Montesquiou-Fezensac (1784-1867)
Il est à remarquer que je n'ai jamais pu mutiler un homme ; je n'y touchais presque jamais, tandis que je coupais une femme en morceaux, avec un plaisir extrême.Charles Desmaze (1820-1900)
C'était rétrécir, mutiler le projet, retomber dans les mesures incomplètes et isolées des années précédentes.Paul Thureau-Dangin (1837-1913)
Chercher à expliquer ces récits ou les réduire à des légendes, ce n'est pas mutiler les faits au nom de la théorie ; c'est partir de l'observation même des faits.Ernest Renan (1823-1892)
As-tu bien eu le farouche courage de mutiler et de détruire ces miracles d'un travail ingénieux ?Paul Lacroix (1806-1884)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « MUTILER » v. act.

Coupper, retrancher quelque membre, estropier. Les Chirurgiens ont cruellement mutilé ce corps malade. On dit aussi quelquefois mutiler, pour dire, Chastrer : mais ce mot est vieux.
 
MUTILÉ, ÉE. part. & adj.
Déjouez les pièges ! « Une centaine de personnes attendait, ou « attendaient ? » « Une centaine de personnes attendait, ou « attendaient ? »

Un doute sur l'accord du verbe avec un sujet collectif ? Suivez le guide !

10/06/2020