orfraie

 

définitions

orfraie ​​​ nom féminin

Rapace diurne à queue blanche. —  locution (par confusion avec effraie) Pousser des cris d'orfraie, des cris perçants ; au figuré protester vivement.
 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Comme l'orfraie, il se réfugie dans la nuit ; si on le voyait, il en mourrait.Victor Hugo (1802-1885)
Pad les appela en imitant le cri de l'orfraie, signal convenu.Henri-Émile Chevalier (1828-1879)
On tire les ficelles, et l'orfraie de secouer sa tête, la mouette de claquer du bec, comme si elle happait un poisson, et les perdrix d'agiter les ailes.Élie Reclus (1827-1904)
Le lendemain matin je fus éveillée, en sursaut, par des cris d'orfraie.Judith Gautier (1845-1917)
Jamais parmi les animaux la créature née pour être une colombe ne se change en une orfraie.Victor Hugo (1802-1885)
J'entendis aussi l'orfraie, fort bien (p. 375) caractérisée par sa voix.François-René de Chateaubriand (1768-1848)
La jeune fille resta immobile, glacée, muette sous l'épouvantable apparition, comme une colombe qui lèverait la tête au moment où l'orfraie regarde dans son nid avec ses yeux ronds.Victor Hugo (1802-1885)
Le malheureux avait commencé par crier comme une orfraie qu'on égorge, quand il avait repris connaissance ; mais bientôt, il ne cria plus...Jules Barbey d'Aurevilly (1808-1889)
Quatre oiseaux en bois sculpté : deux perdrix, une mouette et une orfraie, la dernière à tête humaine, sont articulés à la manière de pantins.Élie Reclus (1827-1904)
Tout à coup le cri aigu d'une orfraie déchira l'espace.Henri-Émile Chevalier (1828-1879)
Mais rien n'est joli comme une orfraie au clair de lune !René Bazin (1853-1932)
Les amours du vautour ou de l'orfraie sont donc encore abrités par un ciel de chérubins ou de cupidons enguirlandés tout flambant neufs.George Sand (1804-1876)
Au loin la mer grondait en brisant ses vagues contre les falaises, et parfois le cri strident d'une orfraie troublait encore le silence de la nuit.Henri-Émile Chevalier (1828-1879)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « ORFRAYE » subst. fem.

Oiseau nocturne & de mauvais augure, qui est une espece d'aigle qui hante les eaux, qui vit de pesche, & qui a un pied d'oye. On l'appelle aussi effraye. En Latin ossifraga ou haliaeetos. Son nom François est derivé du Latin.
Les mots de l’époque Candidater, présentiel, distanciel... Comment savoir si des mots sont vraiment des anglicismes ? Candidater, présentiel, distanciel... Comment savoir si des mots sont vraiment des anglicismes ?

L’accusation d’anglicisme est l’épouvantail favori que dressent les puristes de la langue française contre les innovations linguistiques qui leur déplaisent.

Florent Moncomble 09/04/2021