pantalon

 

définitions

pantalon ​​​ nom masculin

Culotte longue descendant jusqu'aux pieds. ➙ familier falzar, froc, futal.
 

synonymes

pantalon nom masculin

culotte, ben (familier), bénard (familier), falzar (familier), froc (familier), futal (familier), fute (familier)

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
J'étais aussi pauvre que lui en fait de chemises, tandis qu'il était d'un pantalon plus riche que moi.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Il portait un pantalon déchiré aux deux genoux, et ses pieds posaient dans de vieilles bottes crevées et sans talon.Pierre Ponson du Terrail (1829-1871)
Son voisin porte un pantalon à la turque, et paraît vouloir dissimuler sous une couverture blanche les désastres de son uniforme.Jacques Fricasse (1732-1802)
De temps en temps, pour voir le vernis de ses bottes, il levait un peu le bas de son pantalon.Edmond de Goncourt (1822-1896) et Jules de Goncourt (1830-1870)
Mais vous garantissez uniquement votre supposition que nous aurons le droit de garder notre pantalon.Europarl
Je portais, en ce tems-là, un pantalon de velours, sur lequel il semblait prendre plaisir à promener sa main.Jean Itard (1774-1838)
Il était vêtu d'un pantalon noir et d'une redingotte bleue, boutonnée depuis le haut jusqu'en bas.Jean-Baptiste-Joseph Champagnac (1798-1858)
Le général étant en costume de ville, on l'affuble, par-dessus son pantalon à carreaux, de diverses pièces d'uniforme empruntées aux uns et aux autres.Paul Thureau-Dangin (1837-1913)
S'il est profond, j'ôte mes bottes et mon pantalon et je traverse : le soleil, sur l'autre bord, m'aura bientôt séché ; d'ailleurs, qu'importe ?Jules Legras (1866-1939)
Son pantalon était tendu et retenu sous de mignonnes bottes vernies qui faisaient voir la petitesse de son pied.Guy de Maupassant (1850-1893)
Le pantalon dans les guêtres, la tente sur le sac, marmites neuves, grands bidons reluisants, en tenue de campagne, ils partaient, vifs, gais, comme à la parade.Amédée Delorme (1850-1936)
Cependant, le long du mur, une robe verte, un pantalon d'homme et plusieurs dessous que nous ne détaillerons point, indiquaient au moins deux présences.Pierre Louÿs (1870-1925)
Cependant la brune, avec sa veste et son pantalon rouges, s'était enfuie vers l'entrée, secouée par de grands sanglots.Marcel Schwob (1867-1905)
Leurs robes étaient en percale blanche tout unie ; un pantalon à petits plis et des brodequins en peau complétaient cette simple toilette.Comtesse de Ségur (1799-1874)
J'ai bien encore chez moi un vieux pantalon et une veste, mais tant pis, je les laisse.Paul de Kock (1793-1871)
Et j'enfouis les liasses dans les poches de ma vareuse, dans celles de mon pantalon, puis entre ma chemise et ma peau.Arnould Galopin (1863-1934)
La fermeté que celui-ci montra en cette occasion démontra si pleinement à ce pantalon la vanité de ses prétentions qu'il n'osa plus les reproduire de toute la campagne.Antoine-Vincent Arnault (1766-1834)
Elle avait les hanches très fortes, le pantalon ballonnait, pendant que, la poitrine en avant, elle saluait encore avec son fin sourire.Émile Zola (1840-1902)
Il est vêtu, comme nous le sommes à peu près tous, d'une chemise rouge que serre à la taille une ceinture d'étoffe, et qui retombe librement sur le pantalon.Jules Legras (1866-1939)
Il redressa sa petite taille, enfonça les mains dans les poches de son pantalon et, commisérateur, toisa les vagues passants.Fernand Kolney (1868-1930)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « PANTALON » s. m.

Bouffon, ou mascarade qui fait des danses par haut, & des postures irregulieres & extravagantes.
 
PANTALON, se dit aussi de l'habit que portent d'ordinaire ces bouffons ou masques, qui est fait justement sur la forme de leur corps & tout d'une piece depuis la teste jusqu'aux pieds. On appelle les Pantalons de Venise, ceux qui portent des habits ainsi serrez sous leurs robbes.
 
PANTALON, se dit aussi d'un caleçon qui est tout d'une piece avec les chaussettes, ou d'un haut-de-chausses estroit qui tient avec les bas. Un pantalon de chamois, de toile, &c. Ce mot vient des Venitiens, qui portent cet habit, & qu'on appelle pantaloni, à cause de St. Pantaleon qui estoit autrefois leur Patron. Menage.
Drôles d'expressions Monter le bourrichon Monter le bourrichon

Monter le bourrichon : monter la tête à quelqu'un.

Alain Rey 18/02/2020