papa

définitions

papa ​​​ nom masculin

surtout langage enfantin Père. Oui, papa. Où est ton papa ? —  Grand-papa, bon-papa : grand-père.
locution, familier À la papa : tranquillement. ➙ pépère (II). —  De papa : désuet, périmé. Le cinéma de papa.

synonymes

papa nom masculin

père, dab (argot), daron (familier), paternel (familier), vieux (familier)

à la papa

tranquillement, lentement, mollement, piano, peinardement (familier), pépère (familier), tranquillos (familier)

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Et alors papa lui a sorti tout ce qu'il avait sur le cœur depuis le commencement.Michel Corday (1869-1937)
Il pleurait comme une vache ... nous étions côte à côte ... on eût dit papa et le fils à papa.Guy de Maupassant (1850-1893)
Maman m'a promis d'écrire à papa que je m'étais conduite comme une bonne petite fille.Jules Girardin (1832-1888)
Comme vous dites, c'est votre papa qui paye les fleurs : c'est tant pis pour lui.Comtesse de Ségur (1799-1874)
Je croyais qu'il n'y avait rien au monde de plus sérieux que les affaires de papa.Léon Tolstoï (1828-1910), traduction Michel Delines (1851-1914)
Il était, comme elle le disait avec tendresse, « tout à fait du côté de son papa ».Marcel Proust (1871-1922)
Nous en recevons tous les jours ceans, et mon papa ne fait que se plaindre de l'argent qu'il couste à en payer le port.Antoine Furetière (1619-1688)
Il ne connaîtra jamais les caresses, ni les corrections paternelles, votre enfant ; il ne prononcera jamais le doux nom de papa.Guillaume Apollinaire (1880-1918)
Je ne laisserai point disparaître papa sans lui avoir montré celle qui sera peut-être la mère d'un petit-fils ou d'une petite-fille à lui.Jacques-Émile Blanche (1861-1942)
Je ne dis rien, parce que j'entends papa pleurer, et que je ne veux pas rendre maman plus malade.Émile Zola (1840-1902)
Oui, papa, parce que je suis resté dans le parc, mais je voudrais aller dans les champs, et maman ne veut pas que j'y aille seul.Comtesse de Ségur (1799-1874)
Papa m'a dit encore une fois que j'étais une petite sotte ; on finira par le savoir, je pense.René Boylesve (1867-1926)
Tu es la première fille que je regarde ainsi ; je n'ai jamais eu d'amie, tu sais, et je ne vois que de loin les femmes de papa...Pierre Louÿs (1870-1925)
Vous resterez avec papa et vous causerez devant moi ; j'aime tant à vous entendre causer !Comtesse de Ségur (1799-1874)
Je suis très désespérée d'avoir oublié de dire adieu à grand-papa, mais on me pressait tant, on criait, on se heurtait.Marie Bashkirtseff (1858-1884)
Dès l'âge de huit mois elle commença à marcher, et à neuf mois elle disait papa et maman, comme une personne naturelle.Alfred Assollant (1827-1886)
Mon papa, je ne vous laisserai pas tranquille que vous n'ayez envoyé promener cette vilaine ferme.George Sand (1804-1876)
Papa y rend de l'argent et va le déposer sur la table de la cuisine.Jules Renard (1864-1910)
Je ne puis plus prendre sur moi d'entrer dans le cabinet de papa, depuis le dialogue sur le quai.Jacques-Émile Blanche (1861-1942)
Papa nous a conduites à l'écart, dans un endroit où il y avait moins de monde.Magdeleine Du Genestoux (1873-1942)
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « PAPA » subst. masc.

Terme dont les enfants se servent pour appeller leur pere. Un papa mignon. Ils appellent aussi leur grand papa, leur grand pere.
 
PAPA, est aussi un nom que donnent presque tous les peuples Orientaux à leurs Souverains Prestres. On a aussi trouvé des Papas dans l'Amerique : & sur tout au Perou on appelle Papas, les Prestres qui vont s'agenouiller devant le Soleil & la Lune, & se tournent le matin vers le Levant, & le soir vers le Couchant, pour leur demander leurs necessités. On croit que ce mot vient des anciennes inscriptions Latines, comme Pater Patriae & Pater Patrum. D'autres le derivent du Grec pappos, avus, ou de pappas, qui signifie pere nourricier. Le Grand Prestre des Mexiquains s'appelloit aussi Papa, & c'étoit luy qui ouvroit le sein des hommes qu'on sacrifioit, & qui estoit tenu chez eux en grande veneration. En plusieurs Royaumes d'Orient les Indiens appellent aussi Papas les Grands Prestres de leur Religion, comme dit Joseph Acosta. Les Ethiopiens appellent aussi Papas leurs Prestres ; & les Clercs ont esté appellez Papas en differens temps.
Podcasts Parler comme jamais, épisode 4 : l'écriture inclusive Parler comme jamais, épisode 7 : jeux de traduction

Les idées reçues sur la traduction ont la vie dure.

Laélia Véron 20/05/2021