paresse

 

définitions

paresse ​​​ nom féminin

Goût pour l'oisiveté ; comportement d'une personne qui évite l'effort. ➙ fainéantise ; familier flemme. —  proverbe La paresse est la mère de tous les vices. Paresse d'esprit.
Lenteur anormale à fonctionner, à réagir. Paresse intestinale.
 

synonymes

paresse nom féminin

fainéantise, flemmardise (familier), flemme (familier), cosse (familier, vieilli)

apathie, assoupissement, engourdissement, indolence, inertie, langueur, lourdeur, mollesse, nonchalance, nonchaloir (vieux ou littéraire)

désœuvrement, oisiveté

[Médecine] atonie, lenteur

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Un paresseux a toujours quelques belles raisons pour s'excuser de sa paresse, et rien n'est aussi facile que de se prouver à soi-même qu'on a éminemment raison.Émile Zola (1840-1902)
Nous devons attacher plus d'importance à lui faire sentir les inconvénients de la paresse qu'à le punir d'avoir été paresseux.Félix Hément (1827-1891)
Elle nourrissait un peu trop sa beauté, mangeait beaucoup et se levait fort tard, soit paresse espagnole, soit pour avoir le teint plus reposé.Jules Michelet (1798-1874)
Le défaut de suite dans les idées, la vanité blessée, la paresse, l'incapacité, tels étaient les misérables mobiles de cet usurpateur de la royauté espagnole.Adolphe Thiers (1797-1877)
Prenez garde, au reste, que votre paresse ne vous fasse perdre votre argent au jeu ; ces petites pertes fréquentes sont comme les petites pluies qui gâtent bien les chemins.Madame de Sévigné (1626-1696)
Plus souvent encore, le chômage était le grand coupable : il ne se contente pas de vider le tiroir aux économies, il épuise le courage, il habitue à la paresse.Émile Zola (1840-1902)
Une paresse heureuse l'engourdissait, la tenait tassée au bord de la table, avec le seul besoin de n'être pas embêtée.Émile Zola (1840-1902)
Toutes les maisons des habitants sont très-misérables ; il ne faut pas s'en étonner, c'est le pays de la paresse : on n'y fait presque autre chose que boire et dormir.Nicolas Ambroise Kubalski (1794-1873)
Ainsi contribuera-t-il à rendre la souplesse à ses père & mère, dont les membres tendaient à la paresse.Champfleury (1821-1889)
Beaucoup de mouvement ou beaucoup de repos, de la paresse si le cœur vous en dit ; en un mot, les vacances, c'est le règne de la liberté !Noémie Dondel Du Faouëdic (1834-1915)
Je me croirais coupable si j'encourageais l'orgueil et la paresse de ce garçon qui n'est malheureux que par sa faute, vous en convenez vous-même.Léon Bloy (1846-1917)
Le voici : par paresse, je ne veux pas le transcrire, mais vous me le renverrez.Étienne Pivert de Senancour (1770-1846)
Encore, si pour prix de leur paresse, ils se contentaient du produit de notre sueur !Jean-Paul Marat (1743-1793)
Le mouvement qu'elle mettait dans la société était précisément du genre qui me plaisait le plus, parce qu'il s'accordait parfaitement avec mes goûts de paresse.Louise-Eléonore-Charlotte-Adélaide d'Osmond Boigne (1781-1866)
Il attire naturellement leur imagination et la fixe ; il nourrit l'orgueil de leur esprit et flatte sa paresse.Alexis de Tocqueville (1805-1859)
Ainsi leur propre intérêt se trouvait d'accord avec le bien du service ; mais la fatigue ou la paresse les rendaient sourds à nos conseils.Raymond Aimery de Montesquiou-Fezensac (1784-1867)
Pourquoi ne pas vivre de noblesse et de paresse, dans la plus belle des villes, sous le plus beau des ciels ?Émile Zola (1840-1902)
Même, j'irai plus loin, la paresse rêveuse, ces moments où l'on sommeille à demi, regardant les nuages glisser, qu'est-ce, sinon un résultat de l'activité dont je te parle ?Émile Zola (1840-1902)
Il n'est donc pas douteux que la paresse ne procure quelque satisfaction, sans quoi il n'y aurait pas de paresseux au monde.Frédéric Bastiat (1801-1850)
Mais enfin, je me réveillais ; ma paresse se redressait contre l'idée des lectures désespérantes, des recensions infinies, des méthodes scrupuleuses qui préservent de la certitude.Paul Valéry (1871-1945)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « PARESSE » s. f.

C'est un des sept pechez capitaux, qui est la cause des pechez d'omission que commet un Chrestien. Ce mot vient du Grec paresis, à ce que dit Nicod.
 
PARESSE, est aussi un vice moral, une nonchalance, une faineantise, une delicatesse qui empêche de faire son devoir, ou de vaquer à ses affaires. La paresse est le vice des honnestes gens, ou plustost des voluptueux. La paresse fait qu'il ne se leve qu'à dix heures comme une Demoiselle. S'il ne fait pas bien sa charge, ce n'est pas qu'il n'en soit bien capable, c'est belle paresse.
 
PARESSE, se dit quelquefois adverbialement. Il a perdu son procés, paresse de le solliciter.
Le Top 10 des mots les plus étonnants Le Top 10 des mots du vin Le Top 10 des mots du vin

Le mois de septembre est celui de la rentrée scolaire (quand les conditions sanitaires le permettent !) mais aussi celui des vendanges. À cette occasion, nous avons envie de vous parler vin.

Édouard Trouillez 27/09/2020