peigne

 

définitions

peigne ​​​ nom masculin

Instrument à dents fines et serrées qui sert à démêler et à lisser la chevelure. ➙ démêloir. Se donner un coup de peigne. —  locution Passer qqch. au peigne fin, examiner minutieusement.
Instrument analogue servant à retenir les cheveux.
Instrument pour le peignage des fibres textiles (lin, chanvre, laine) dans le filage à la main. —  Peigne à myrtilles, pour récolter les baies.
Mollusque dont les deux valves présentent des dentelures, dont certaines variétés sont comestibles. ➙ coquille Saint-Jacques. —  Pecten.

peigné ​​​ , peignée ​​​ adjectif et nom masculin

Laine peignée, aux fibres allongées et parallèles, à l'aspect lisse. —  nom masculin Du peigné, du tissu en laine peignée.
 

synonymes

peigne nom masculin

démêloir

[Zoologie] coquille Saint-Jacques, amande de mer

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.

Exemples de « peigne »

J'ai, de plus, volé un petit peigne à moitié cassé dans la toilette, et je m'en vais partout avec cela dans ma poche.Albert le Roy (1856-1905)
Elle disait, comme beaucoup de ceux qui rencontraient le peintre dans le monde : comment peut-il se faire qu'un homme si distingué peigne d'une manière si barbare ?Théodore Duret (1838-1927)
Il m'a compté dix-huit francs pour un peigne qui n'en avait en effet coûté que huit.George Gordon Byron (1788-1824), traduction Paulin Paris (1800-1881)
Bref, tous les matins, je la peignais au peigne fin... et ne pouvais me résoudre à la manger.Edmond de Goncourt (1822-1896)
Ne passez pas l'acquis au peigne fin jusqu'à la fin 2009, mais envoyez un signal avant les élections l'année prochaine.Europarl
Une partie de ses épaisses tresses de cheveux étaient retenues sur la tête par un peigne ; les autres tombaient en longues ondulations sur ses épaules et ses bras.Nikolaï Vassilievitch Gogol (1809-1852), traduction Louis Viardot (1800-1883)
Je l'achetai à ses parents pour un peu de sucre, un peigne de corne et un fichu de soie à franges.Daniel Lesueur (1854-1921)
On recueillait avec respect ce que laissait tomber son peigne, un ou deux de ses beaux cheveux.Jules Michelet (1798-1874)
Il est sale, je dirais comme son peigne, s'il avait jamais peigné ses cheveux embroussaillés et sa barbe inculte.Paul Bourget (1852-1935)
Elle donna le peigne au vieillard et pencha la tête à droite pour ôter son collier d'émeraudes.Pierre Louÿs (1870-1925)
Il a détaché son peigne et ses admirables cheveux blonds sont tombés sur ses épaules... et encore elle a souri...Jules Lermina (1839-1915)
Catherine serait cette femme nue tenant de la main droite un cœur et de la gauche un peigne, symboles de pureté et d'amour conjugal.Jean Hippolyte Mariéjol (1855-1934)
Le peigne d'ivoire et le miroir d'argent qu'il portait dans sa tunique avaient disparu de sa mémoire.Pierre Louÿs (1870-1925)
Et elle s'était mise immédiatement à rétrécir la robe, elle avait passé une heure devant l'étroit miroir, le peigne dans ses cheveux, sans pouvoir les réduire, comme elle l'aurait voulu.Émile Zola (1840-1902)
Il se donna un coup de peigne devant le tesson de miroir, rassembla sa défroque de vieille et s'assit dessus.Paul Féval (1816-1887)
Rassuré, il acheva de donner un coup de peigne magistral, au milieu de l'exubérance de gestes et de paroles qui lui revenait.Émile Zola (1840-1902)
Nous, les députés européens, devons donner notre accord, et nous passerons les traités finaux au peigne fin.Europarl
Ensuite, elle lui présenta un peigne et des épingles pour corriger sa coiffure, ainsi que des fards gras et secs pour ses lèvres et ses joues.Pierre Louÿs (1870-1925)
Il prit ses cheveux à poignée, avec une maladresse charmante, et planta le peigne de travers, dans l'énorme chignon tassé sur la tête.Émile Zola (1840-1902)
Mets ta blouse des dimanches ; donne-toi un coup de peigne, un coup de savon, et viens me trouver dans la salle.Comtesse de Ségur (1799-1874)
Afficher toutRéduire

Exemples de « peigné »

C'était un petit homme aux cheveux gris, épais, mal peigné, plus mal mis encore, qui avait une figure hideuse, une voix de femme et des manières brusques.René Boylesve (1867-1926)
Bien vivant et mal peigné, – telle est ma devise, – plutôt que rachitique et cosmétique.Paul Bourget (1852-1935)
Il s'est levé de ce lit, où je suis appuyé, il a peigné sa chevelure parfumée et n'a pas songé qu'auparavant j'étais tombé à terre.Comte de Lautréamont (1846-1870)
Plassans, en effet, dut le prendre mal peigné.Émile Zola (1840-1902)
Il est sale, je dirais comme son peigne, s'il avait jamais peigné ses cheveux embroussaillés et sa barbe inculte.Paul Bourget (1852-1935)
Quenu, en redingote, ganté de gris, peigné avec soin, n'était occupé qu'à chercher dans le programme les noms des acteurs.Émile Zola (1840-1902)
Et dans mon dégoût de la vie, je ne me soignais même plus ; je recevais maintenant des remontrances pour être mal peigné, pour avoir les mains sales (d'encre s'entend)...Pierre Loti (1850-1923)
Donne-moi encore ta tête, dit-elle en tirant un peigne de sa poche, – je suis sûre que tu n'as pas touché à ta chevelure depuis que je t'ai peigné ?Fedor Dostoïevski (1821-1881), traduction Victor Derély (1840-1890)
Il jeta un coup d'œil sur le journal, alla regarder dans la rue, revint s'asseoir sur le canapé ; mais une porte s'ouvrit, et son fils entra, nettoyé, peigné, souriant.Guy de Maupassant (1850-1893)
Pauline l'avait peigné et attifé elle-même après lui avoir prescrit les ablutions nécessaires.Oscar Méténier (1859-1913)
Boginski entra, bien peigné, bien cravaté, bien habillé.Comtesse de Ségur (1799-1874)
Le pianiste bien peigné, qui rêvassait dans un coin, tressaillit à ces paroles, et ses sourcils se froncèrent.Émile Gaboriau (1832-1873)
Lorsqu'il fut bien lavé, bien peigné, je m'aperçus, avec des transports croissants, qu'il était loin d'être laid.Céleste de Chabrillan (1824-1909)
C'est un petit être sans cœur et sans tête, joli, bien peigné, plein de caquet, de bons petits mots, équivalant à la danse des roquets sur leurs pattes de derrière.George Sand (1804-1876)
En principe, la chaîne ne devait se composer que de fil d'estaim peigné et filé ad hoc.Gustave Fagniez (1842-1927)
Dans l'engourdissement de la sieste, le ratissage des allées, me donne la sensation d'être peigné avec un peigne aux dents édentées.Edmond de Goncourt (1822-1896) et Jules de Goncourt (1830-1870)
J'en fus quitte pour la peur que j'eus de prendre la petite vérole, mais je ne la gagnai pas, quoiqu'il m'eût peigné la tête.Catherine II de Russie (1729-1796)
Je le vois encore si tranquille, si bien peigné, si bien ordonné dans son existence.Alphonse Allais (1854-1905)
On ne doit jamais sortir du logis qu'après avoir peigné et arrangé proprement ses cheveux.Alfred Franklin (1830-1917)
On glisse avec lui sur un sable assez fin, peigné d'hier, le long d'une double palissade de verdure, dans de douces ornières toutes tracées.Charles-Augustin Sainte-Beuve (1804-1869)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « PEIGNE » s. m.

Petit instrument qui sert à décrasser & à nettoyer la teste, à arrenger les cheveux, & à les tenir proprement. Il est fait d'un morceau de bois, d'yvoire, de corne, ou d'escaille de tortuë, divisé en plusieurs dents, ou petites ouvertures qui donnent passage aux cheveux. Les peignes font la principale garniture d'une toilette, d'une trousse. Un estuy, une brosse à peignes. Les Dames se coiffent avec les peignes. Les Courtisans fanfarons ont toûjours un peigne à la main. Les Tyrans ont eu aussi des peignes de fer pour tourmenter les Martyrs en leur deschirant la peau. Les grosses dents d'un peigne s'appellent les oreilles. Ce mot vient du Latin pecten.
 
PEIGNE, se dit aussi de l'instrument avec lequel on carde, on desmesle la laine, la bourre, la soye. Un peigne de Cardeur est un morceau de bois chargé d'une infinité de petites pointes recourbées de fil de fer.
 
PEIGNE de Tisserand, est une espece de chassis, ou treillis qui a un grand nombre de petites divisions ou ouvertures, dans chacune desquelles on passe les fils de la chaisne qui doit former la longueur de la piece de la toile, ou de l'estoffe, pour les soustenir, & laisser passer la navette qui porte les fils qui doivent être en travers. Les peignes de velours ont 60. ou 80. portées.
 
PEIGNE DE SABLE, se dit chez les Tonneliers des morceaux de douve amenuisez par un bout, & qui entrent à force dans les cerceaux pour reparer un jable rompu.
 
PEIGNES, en terme de Manege, sont des gratelles farineuses qui viennent aux paturons du cheval, & qui font herisser le poil sur la couronne.
 
PEIGNE, se dit figurément en choses morales. Il faut donner encore un coup de peigne à cet ouvrage, pour dire, il le faut revoir pour le polir davantage. On dit aussi, qu'un Satyrique a donné un coup de peigne à quelqu'un, pour dire, qu'il en a fait quelque description maligne, qu'il l'a rendu ridicule.
 
PEIGNE DE VENUS est une plante medecinale, que les Medecins appellent pecten Veneris, & autrement scandix, qui est ainsi nommée, parce qu'elle a plusieurs cornets disposez comme un peigne à peigner le lin. Sa tige est haute d'un demi-pied, ses feuilles semblables aux pastenades sauvages, ou à la camomille. Elle jette plusieurs petits bouquets de fleurs blanches & menuës à la cime de ses branches, d'où sortent plusieurs petits becs ou aiguilles separées les unes des autres, & disposées comme un peigne de Cardeur.
 
On dit proverbialement d'un homme qui est en mauvaise humeur, ou en colere, qu'il tueroit volontiers un Mercier pour un peigne.
Drôles d'expressions Monter le bourrichon Monter le bourrichon

Monter le bourrichon : monter la tête à quelqu'un.

Alain Rey 18/02/2020