poivre

 

définitions

poivre ​​​ nom masculin

Épice à saveur très forte, piquante, faite des fruits séchés du poivrier. Poivre en grains. Poivre noir, gris. Poivre blanc, à grains décortiqués, plus doux. Poivre vert, cueilli avant maturité. Moulin à poivre. ➙ poivrier. Steak au poivre.
locution Cheveux poivre et sel : bruns mêlés de blancs. ➙ grisonnant.
Poivre de Cayenne, condiment fort et piquant tiré d'un piment.

poivré ​​​ , poivrée ​​​ adjectif

Assaisonné de poivre.
abstrait Grossier ou licencieux. ➙ salé.
 

synonymes

poivre nom masculin

poivre de Cayenne

piment

poivre et sel

[cheveux, poils] gris, argenté, grisonnant

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.

Exemples de « poivre »

Ailleurs, des petits poissons secs au sucre, des crabes au sucre, des haricots au sucre, des fruits au vinaigre et au poivre.Pierre Loti (1850-1923)
Sa rareté en augmente la valeur jusqu'à le rendre ordinairement trois ou quatre fois plus cher que le plus beau poivre.Jean-François de La Harpe (1739-1803)
Ils falsifient particulièrement le poivre en y mêlant du sable et de petites pierres qui en augmentent le poids.Jean-François de La Harpe (1739-1803)
Ce sont des graviers de volume à peu près constant, celui d'un grain de poivre, mais de forme et de nature fort différentes suivant les lieux exploités.Jean-Henri Fabre (1823-1915)
Il faut avoir aussi des remèdes, des « laxatyuys », des « restoratyuys », du safran, du poivre, des épices.Jean Jules Jusserand (1855-1932)
Ils les mangèrent comme des huîtres, et ils leur trouvèrent une saveur fortement poivrée, ce qui leur ôta tout regret de n'avoir ni poivre, ni condiments d'aucune sorte.Jules Verne (1828-1905)
Le profit en est grand pour les propriétaires, non-seulement parce qu'il n'en croît point ailleurs, mais parce qu'il demande moins de culture que le poivre.Jean-François de La Harpe (1739-1803)
Il le fit rôtir avec du poivre et le donna à manger à sa femme.Joseph Anglade (1868-1930)
Cela fait, on mêle ensemble ces deux chairs, auxquelles on ajoute suffisante quantité de sel et de poivre.Jean Anthelme Brillat-Savarin (1755-1826)
Elle en tire quelques diamans, et environ six cent mille pesant de poivre, à trente et une livres le cent.Jean-François de La Harpe (1739-1803)
Puis elle fouilla dans un tiroir où il y avait des sous, du poivre et des échalotes.Victor Hugo (1802-1885)
La pauvre enfant perdait plante – littéralement – au milieu de ces félicitations bruyantes, de ces étreintes sans précaution et de ces plaisanteries au gros poivre !Paul Mahalin (1838-1899)
Il lui semble qu'ayant prisé du poivre il éternua trop fort ; et cela pique intérieurement son crâne.Paul Adam (1862-1920)
Quoique très-faibles, elle en imposa tellement au prince, qui possède seul le poivre, qu'il se détermina à leur en accorder le commerce exclusif.Jean-François de La Harpe (1739-1803)
Le poivre se cultive généralement près des montagnes, dans les parties où les fortes rosées entretiennent un peu d'humidité.Paul de La Gironière (1797-1862)
La vie d'un artiste, en nos temps corrects & policés, est celle d'un bourgeois tranquille, qui peint des tableaux dans son atelier comme d'autres vendent du poivre derrière leur comptoir.Émile Zola (1840-1902)
Un vieux quinquet l'éclaire faiblement, et par la porte entrebâillée, il arrive une odeur bizarre de savon, de câpres, de poivre, de chandelles et de café, le tout combiné.Charles Dickens (1812-1870), traduction Paul Lorain (1799-1861)
J'avais bien l'animal, et il n'était pas maigre, l'île me fournissait assez de broussailles pour avoir du feu ; mais où trouver du sel ou du poivre ?Amédée Achard (1814-1875)
À table je retrouve la peu agréable cuisine anglaise avec ses soupes au poivre, ses légumes sans sel, ses viandes dures, ses puddings sans sucre.Ernest Michel (1837-1896)
Padang a peu de poivre ; mais le commerce de l'or y est considérable, et sa rivière forme un port naturel, qui peut recevoir de grands vaisseaux.Jean-François de La Harpe (1739-1803)
Afficher toutRéduire

Exemples de « poivré »

J'ai été déjà tant poivré dans mon tems, qu'il faudrait du capenne pour que je sentisse quelque chose, ou d'un autre côté de l'aloès pour que je m'aperçusse de l'encens.George Gordon Byron (1788-1824), traduction Paulin Paris (1800-1881)
Ils mangeaient à peine des becs-figues gras entourés de jaune d'œuf poivré.Marcel Schwob (1867-1905)
Il va voir si je suis un cornichon : il le trouvera poivré, le cornichon !Charles de Bernard (1804-1850)
Autrefois, quand il rentrait éméché ou poivré, elle se montrait complaisante et pas dégoûtée.Émile Zola (1840-1902)
Outre cela, elles mangent tout si poivré et si épicé, qu'il est impossible qu'elles n'en soient point brûlées.Marie-Catherine d'Aulnoy (1651-1705)
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « POIVRE » s. m.

Fruit aromatique qui a une qualité chaude & seche, qui vient en grains, dont on se sert pour l'assaisonnement des viandes. Il croist en Java, Sumatra, & Malaca, & le long des costes de Malabar. Il y en a de masle qui a les feuilles plus grandes, & de femelle qui les a plus petites, qui sont pointuës, & representent un coeur. Elles ont une longue queuë, & sont vertes en dehors, & jaunastres en dedans. La plante est sarmenteuse, ployable, & pleine de noeuds, & il faut planter auprés des arbres ou des eschalas, pour luy servir de soustien. Les grains viennent en grappes. Chaque branche en produit ordinairement six, longues de trois doigts, & pareilles à celles des raisins. Ils n'ont presque point de queuë, & sont verds au commencement, & noircissent en meurissant, ou estant sechez au Soleil. On les cueille au mois de Novembre.
 
Le poivre blanc vient de la même plante, & se fait de poivre noir qu'on arrose, & qu'on humecte de l'eau de la mer, l'exposant aprés aux rayons du Soleil, & rejettant l'écorce, qui abandonne alors le grain, d'où vient qu'il se trouve blanc.
 
Le poivre long est une autre espece de poivre dont la figure approche du chaton de coudrier. Sa longueur approche de celle des dattes. Il est composé de plusieurs petits grains contigus fort bien arrangez, de la grosseur & de la couleur de la graine de jusquiame. Son goust est presque semblable à celuy du poivre noir, mais il est plus moderé dans sa siccité. Il y a aussi un poivre d'eau, & un poivre verd.
 
Il y a un poivre des Indes Occidentales, qu'au Perou on appelle huchu, & dans les Isles axi, dont les Indiens sont fort friands, parce qu'ils en mettent à toutes sortes de sauces, & même en mangent les racines cruës, dont l'usage est deffendu dans le jeusne. Ce poivre ordinaire est gros, longuet, & sans pointe. On le mange en verd ; & quand il a sa couleur parfaite, il est tantost rouge, tantost jaune, & tantost noir. Il y en a d'autre qui est fort menu, qui pend à une queuë, & qui a la forme d'une cerise. C'est le plus piquant de tous, le plus estimé, & le moins commun. Les Espagnols le preferent à celuy des Indes Orientales. Les reptiles les plus venimeux l'ont naturellement en horreur, tellement qu'on peut croire qu'il est contraire au venin.
 
Pline dit que de son temps le poivre s'achetoit au poids de l'or & de l'argent. St. Augustin donne le nom de poivre à toute sorte d'espicerie & d'aromates.
Le mot du jour Tendresse Tendresse

Tendre renvoie, dès son apparition en français, à ce qui est jeune et plein de fraîcheur. Pensez à l’âge tendre ou au vert tendre des jeunes pousses à l’arrivée du printemps.

Aurore Vincenti 28/04/2020