Email catcher

prisait

Formes

Exemples

Phrases avec le mot prisait

Cela ne s'accompagnait toutefois pas d'une tendance à se marier tard, et il semble donc que nous ayons là un groupe qui prisait comparativement peu le mariage.Population, 2003, Theo Engelen, Jan Kok (Cairn.info)
On prisait, mais on fumait peu.Jules Michelet (1798-1874)
Laurent prisait fort leur élégance féline, leur indolence affectée.Georges Eekhoud (1854-1927)
Juillet, sous cette forme dépitée, reconnût lui-même en moi, outre les qualités qu'il prisait, lui, pour son agrément personnel, celles que sa tante plaçait au-dessus de tout.René Boylesve (1867-1926)
Il prisait fort la littérature qui plaisait aux gens de son milieu.Sigila, 2019, Anne-Marie Quint (Cairn.info)
Richelieu prisait son talent et le faisait participer à ses largesses ; mais il lui trouvait l'humeur trop indépendante.Hyacinthe Corne (1802-1887)
Mais il prisait si haut le talent de son amie, qu'il soupçonnait son fils de lui emprunter les meilleurs de ses vers.Gaston Maugras (1850-1927)
Les frères mendiants représentaient pour le roi tout à la fois des modèles de piété et des sources de réconfort, qu'il prisait et admirait.Hypothèses, 2011, Carola Föller (Cairn.info)
L'analyse s'inscrit dans une logique de lecteur ou d'interprète que celui-ci ne prisait guère.Revue française de sociologie, 2017 (Cairn.info)
Ce surcroît de chargement lui valait cinquante livres, voilà tout, et il le prisait moins que les deux cents tonneaux de cuirs tannés dont regorgeait sa cale.Jules Verne (1828-1905)
Heureusement, une vieille dame de la maison, qui prisait comme moi, voulut le voir et puisque tout était perdu, essayer d'un remède à elle.Judith Gautier (1845-1917)
Surtout il prisait beaucoup cette hospitalité exercée d'un air franc et de connaissance.Louis-Antoine de Bougainville (1729-1811)
Il riait, prisait sans discontinuer, avec son ancien air de jubilation, et me regardait sans songer certes à me gronder.Jean de la Brète (1858-1945)
Ce fait lui avait valu une pension de sept sous par jour, dont il avait tout juste pour le tabac quil prisait.Frédéric Mistral (1830-1914)
La gendarmerie française avait déjà changé le beau idéal ; l'on prisait moins la force.Stendhal (1783-1842)
Dorvigny se mouchait, prisait, il entamait ensuite la première scène !Mademoiselle Mars (1779-1847)
Cependant mon oncle ne le prisait pas beaucoup.Marquise de La Tour du Pin Gouvernet (1770-1853)
Pécuchet prisait, ne mangeait au dessert que des confitures et trempait un morceau de sucre dans le café.Gustave Flaubert (1821-1880)
Il y a donc chez lui de l'archiviste (terme qu'il prisait pour se définir) ou du spécialiste du renseignement, soucieux d'informer au plus près ses dossiers.Archives Juives, 2016, Olivier Dard (Cairn.info)
Lui qui si facilement atteignait à l'éclat, il prisait par-dessus tout la simplicité.Edmond Biré (1829-1907)
Afficher toutRéduire
Ces exemples proviennent de sites partenaires externes. Ils sont sélectionnés automatiquement et ne font pas l’objet d’une relecture par les équipes du Robert. En savoir plus.
Top 10 des mots Top 10 des phrases qui ont changé le monde... Top 10 des phrases qui ont changé le monde...

L‘histoire n’est pas seulement faite de grands événements. Elle est aussi faite de grands discours, de phrases qui ont marqué des générations et...

Candice Zolynski 12/03/2024
sondage de la semaine