Email catcher

profond étonnement

Exemples

Phrases avec les mots profond étonnement

Ce nom, en un pareil moment, causa un profond étonnement et une sorte de crainte vague.Eugène Sue (1804-1857)
Le vieux chirurgien était de bien trop bonne foi pour essayer de dissimuler son profond étonnement.Émile Gaboriau (1832-1873)
Quand tout doute eut disparu de son esprit, il laissa voir un profond étonnement.Pierre Zaccone (1818-1895)
Dès ses premières paroles, j'avais écouté la signora avec un profond étonnement, qui ne cessa pas même lorsqu'elle eut fini.George Sand (1804-1876)
Un profond étonnement accueillit ces paroles inattendues.Jules Verne (1828-1905)
Les deux époux se regardèrent dans un profond étonnement.Honoré de Balzac (1799-1850)
Et à peine eut-elle jeté un coup d'œil sur les premières lignes, qu'une expression de profond étonnement se répandit sur ses traits.Pierre Zaccone (1818-1895)
Le texte se fait l'écho d'impressions très vives mais surtout d'un profond étonnement.Revue française de psychosomatique, 2020, Laurent Danon-Boileau (Cairn.info)
A la vue de ce prodige, la fureur dans le cœur de l'ermite a fait place à l'admiration ; sa langue est immobile, et son esprit est frappé d'un profond étonnement.Jean-Baptiste Mosneron de Launay (1738-1830)
Le petit vieillard avait pris un air de profond étonnement.Émile Zola (1840-1902)
Rodolphe regarda la comtesse avec un profond étonnement.Eugène Sue (1804-1857)
Polidori regarda son complice avec un profond étonnement.Eugène Sue (1804-1857)
Birotteau apprit avec le plus profond étonnement que son commis sortait très-élégamment mis, rentrait fort tard, allait au bal chez des banquiers ou chez des notaires.Honoré de Balzac (1799-1850)
Les servantes, qui n'étaient pas au courant de ce qui s'était passé, écoutaient, regardaient, en proie à un profond étonnement.Jules de Gastyne (1847-1920)
Je regardai ma tante avec un profond étonnement.Eugène Sue (1804-1857)
De tous les phénomènes sociaux qu'il m'a été donné d'observer, ce silence, et surtout son succès, est certainement celui qui me jette dans le plus profond étonnement.Frédéric Bastiat (1801-1850)
Quelques expressions paraissent propres au moyen français : esbahy comme cornes luy feussent venues, tournure qui exprime un profond étonnement.Le Moyen Age, 2007 (Cairn.info)
C'est pourquoi, au profond étonnement des autres pontes, et surtout du vicomte, il attaqua d'un louis une banque de dix mille francs.Fortuné du Boisgobey (1821-1891)
Un profond étonnement se peignit sur le visage mobile du journaliste.Émile Gaboriau (1832-1873)
Tout le monde se regarda avec un si profond étonnement, qu'il semblait que le roi venait de dire une énormité.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Afficher toutRéduire
Ces exemples proviennent de sites partenaires externes. Ils sont sélectionnés automatiquement et ne font pas l’objet d’une relecture par les équipes du Robert. En savoir plus.

Définition

étonnement nom masculin

profond adjectif et nom masculin

Jeux Quiz – Les mots nouveaux du Petit Robert 2025 Quiz – Les mots nouveaux du Petit Robert 2025

Testez vos connaissances sur les mots nouveaux du Petit Robert 2025. Êtes-vous incollable sur le français et ses évolutions ?...

11/06/2024
sondage de la semaine