étonnement

définitions

étonnement ​​​ nom masculin

vieux Commotion ; ébranlement moral.
Surprise causée par qqch. d'extraordinaire, d'inattendu. ➙ ahurissement, ébahissement, stupéfaction. À mon grand étonnement.

synonymes

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Il constate avec étonnement que ce sujet n'a pratiquement pas été évoqué jusqu'à présent et présume qu'il fasse peur.Europarl
Les buffles nous regardaient avec plus d'étonnement que de colère ; car nous étions probablement les premiers hommes qu'ils eussent rencontrés.Johann David Wyss (1743-1818), traduction Isabelle de Montolieu (1751-1832)
Nous nous regardâmes avec étonnement sans savoir que penser, et nous entrâmes dans le salon.Charles Dickens (1812-1870), traduction Paul Lorain (1799-1861)
Nous le suivîmes jusque-là, et, à mon grand étonnement, j'aperçus, en effet, une sorte de hutte semblable à celle des castors, quoique sur une moindre échelle.Johann David Wyss (1743-1818), traduction Isabelle de Montolieu (1751-1832)
À mon très grand étonnement ils m'ont appris qu'en ce moment un nombre de journalistes plus grand que partout ailleurs au monde était emprisonné et qu'ils étaient maltraités chaque semaine.Europarl
L'étonnement fut grand en ville, quand on apprit que le gouverneur avait refusé de la recevoir ; elle-même croyait rêver.Fedor Dostoïevski (1821-1881), traduction Victor Derély (1840-1890)
Ce n'est qu'après avoir exprimé mon étonnement de ne pas voir de femmes participer à l'assemblée que, pour la première fois, j'ai saisi l'ampleur du problème.Europarl
Quantité de mesures étatiques frustrantes pourraient en fait être abolies en peu de temps, et le fait que cela ne se fasse pas ne cesse de susciter l'étonnement.Europarl
Le retour aux frontières de 1967 est demandé par chacun et je constate avec étonnement que l’on demande aujourd’hui passionnément ce qui, hier, était refusé tout aussi passionnément.Europarl
Il était évident que leur perplexité se prolongeait, car l'étonnement se peignait dans leurs regards et dans leurs allures.Mayne Reid (1818-1883), traduction Émile Gigault de La Bédollière (1812-1883)
Mais figurez-vous mon étonnement, messieurs, en ne voyant autour de moi ni trompette ni aucun de mes hussards !Rudolph Erich Raspe (1736-1794) et Gottfried August Bürger (1747-1794), traduction Théophile Gautier (1836-1904)
Il serait impossible d'exprimer l'étonnement de ces pauvres gens au bruit et au feu de mon mousquet.Daniel Defoe (1661-1731), traduction Petrus Borel (1809-1859)
Je peux me permettre pour une fois d'exprimer un certain étonnement sur l'opinion publique européenne.Europarl
Tandis qu'on le regardait avec étonnement, ses yeux se rouvrirent, mais ils étaient fixes et ternes.Walter Scott (1771-1832), traduction Albert Montémont (1788-1861)
Quand enfin je lui tendis le verre, je vis avec un nouvel étonnement que ses yeux étaient remplis de larmes.Charles Dickens (1812-1870), traduction Charles Bernard-Derosne (1825-1904)
Mais ce qui nous inspira le plus d'horreur et d'étonnement, c'est qu'il marchait toutes voiles dehors, en dépit de cette mer surnaturelle et de cette tempête effrénée.Edgar Allan Poe (1809-1849), traduction Charles Baudelaire (1821-1867)
Au grand étonnement de la gouvernante, il ne se montra pas de toute la matinée, n'assista pas à la solennité littéraire, et resta invisible jusqu'au soir.Fedor Dostoïevski (1821-1881), traduction Victor Derély (1840-1890)
Et je dois avouer mon étonnement, lorsque nous avons reçu le projet de directive à la commission de l'environnement, de constater l'absence de toute référence à la dimension éthique.Europarl
Je dois également faire part de mon étonnement lorsqu'il est fait référence aux différents systèmes.Europarl
Cependant je voudrais exprimer mon étonnement du fait que nous ayons des discussions très diverses à propos du thème du rapport.Europarl
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « ESTONNEMENT » s. m.

Action ou effet qui cause de la surprise, de l'admiration. Tous les prodiges causent de l'estonnement. Une ame ferme a beau estre menacée, cela ne luy donne point d'estonnement. On dit aussi d'une personne extraordinaire, que c'est l'estonnement de la nature ; qu'on est ravi d'estonnement, qu'on a de la peine à revenir de son estonnement, de sa surprise.
Le mot du jour Vaxxie Vaxxie

Un nouveau terme apparu en ce début d’année 2021 circule sur le web jusqu’à en devenir une véritable tendance : il s’agit du mot vaxxie.

Yosra Ghliss 03/02/2021