rauquement

 

définitions

rauquement ​​​ nom masculin

rare Cri d'un animal qui rauque.
 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Le maréchal eut un soubresaut convulsif : puis, après un sourd rauquement de rage désespérée, il tomba évanoui.Eugène Chavette (1827-1902)
Celui-ci poussa un rauquement de fauve forcé dans son gîte...Paul Mahalin (1838-1899)
Une sorte de rauquement lui répondit dans la nuit.Paul Féval (1816-1887)
À trente pas, il fit halte, avec un rauquement, sans se raser encore.Joseph Henri Rosny (1856-1940)
Le cri de la panthère ne m'est pas inconnu, je ne m'y trompe pas ; c'est un rauquement furibond : mais cette fois il n'y a rien de semblable.Gustave Aimard (1818-1883) et Jules Berlioz d'Auriac (1820-1913)
Il y avait du rauquement du tigre dans le ton guttural dont elle prononça ces mots.Octave Féré (1815-1875)
On entendait, en effet, un rauquement sourd pareil à celui d'un tigre affamé ou d'un lion impatient.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Les Quiz du Robert Connaissez-vous ces mots de nos régions ? Connaissez-vous ces mots de nos régions ?

Où dit-on chocolatine ? Peuchère ? Où mange-t-on des bugnes ? Placez ces dix mots et expressions de nos régions sur la carte de France et défiez vos amis ! Un jeu en ligne gratuit.

03/01/2021