rayé

 

définitions

rayé ​​​ , rayée ​​​ adjectif

Qui porte des raies, des rayures. Tricot rayé.
Qui porte des éraflures. Carrosserie rayée. Disque rayé.
Annulé, supprimé. Nom rayé sur une liste.
 

synonymes

rayé, rayée adjectif

tigré, à rayures, vergeté, zébré

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Un instant, son énorme corps apparut dans la transparence des eaux, rayé et tacheté de vert.Jules Verne (1828-1905)
La gourmandise est ennemie des excès ; tout homme qui s'indigère ou s'enivre court risque d'être rayé des contrôles.Jean Anthelme Brillat-Savarin (1755-1826)
Un morceau de bois dur, équarri et rayé sur ses quatre faces par des traits de différentes grosseurs, leur sert à battre cette écorce sur une planche très unie.Louis-Antoine de Bougainville (1729-1811)
Deux indigènes en pagne rayé, parés d'une longue plume, conduisent chacun au licol une girafe apprivoisée.Gaston Maspero (1846-1916)
Sous toutes les formes, en tous lieux, à tous les coins, réapparaît l'administration, la discipline, la feuille de papier rayé, le cadre, la règle.Gustave Flaubert (1821-1880)
Ils portent sur leurs épaules un puncho rayé de rouge, de bleu et de blanc.Ernest Michel (1837-1896)
À l'arrière, jusqu'aux limites du regard, s'allongeait un remous phosphorescent, rayé ça et là par la crête lumineuse des lames.Jules Verne (1828-1905)
Qu'on se figure une salle longue de cent pieds environ, un plafond rayé de solives saillantes, autrefois peintes et dorées, ainsi que les caissons qui les séparaient.Eugène Sue (1804-1857)
Voyez ce petit jaune qui fait semblant de dormir pour que l'autre rayé ne prenne pas garde à lui, et tombe sur son frère ; et celui-là, comme il le déchire !Alfred de Vigny (1797-1863)
Quelqu'un proposa de se glisser à travers les saules et de tirer une antilope ou un daim rayé.Mayne Reid (1818-1883), traduction Allyre Bureau (1810-1859)
Même s'il arrachait la robe avec la peau, le prêtre resterait, objet de scandale et de honte, rayé de la vie commune, maladroit et impuissant.Émile Zola (1840-1902)
Il était grand, assez bas d'étage et entouré de sièges raides et froids sous leurs housses de bazin gris rayé de rouge.Lucie Des Ages (1845-1914)
Un homme d'une trentaine d'années, portant la livrée de travail des serviteurs de bonne maison, le long gilet rayé et le tablier à pièce, s'en allait de porte en porte...Émile Gaboriau (1832-1873)
Francia et son frère se placèrent loin d'eux au fond de l'établissement, à une petite table de marbre rayé et dépoli par le jeu de dominos.George Sand (1804-1876)
Mais, presque aussitôt, les huées et les injures recommencent : le drapeau est un drapeau anglais, tout rouge, avec un petit carré bleu, rayé d'argent à l'angle.Georges Darien (1862-1921)
Dans son premier projet, le rapporteur avait radicalement rayé les mots « coûts externes « et « itinéraires sensibles «.Europarl
On apercevrait en dessous, vaguement, des massifs d'orangers presque noirs, où se découperait un ciel bleu, rayé de nuages blancs.Gustave Flaubert (1821-1880)
Seulement nous n'avons pas de pièce (examinant un fond rayé) ; pour ce fond là, je ne vois que le tapis de ma chambre.Jules Vallès (1832-1885)
Pour des déclarations (interrompit-elle encore), j'en ay une de dépens si bien dressée, que de trois cens articles, il n'y en a pas un de rayé ni de croisé.Antoine Furetière (1619-1688)
Elle se mit un caleçon rayé, un pantalon bleu sombre, une large cravate blanche à coques, un gilet blanc, un veston court et un canotier pour dames.Pierre Louÿs (1870-1925)
Afficher toutRéduire
Vidéos Gargouille, par Alain Rey Gargouille, par Alain Rey

Le –gouille du mot gargouille est une variante du terme goule, qui signifie « gueule ». Découvrez l’histoire du mot gargouille avec Alain Rey.

Alain Rey 15/09/2020