réparable

définitions

réparable ​​​ adjectif

Qu'on peut réparer.
Qu'on peut compenser. Un préjudice difficilement réparable.

synonymes

réparable adjectif

remédiable, arrangeable, corrigeable, rachetable

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
J'ai eu le tort (mais il est réparable) de laisser la porte ouverte à ce malveillant compagnon.Camille Lemonnier (1844-1913)
A tout prendre, c'est un malheur facilement réparable... et je veux le réparer...Michel Zévaco (1860-1918)
Cependant des ordres sont donnés afin que ce qu'il y a de réparable soit fait sans retard.Jules Verne (1828-1905)
Au contraire, si tu te tais, ni vu, ni connu, le malheur est réparable.Victor Margueritte (1866-1942)
Ce qu'ont subi des enfants abusés n'est que difficilement réparable au cours de leur vie.Europarl
Cette saillie et plusieurs autres me donnèrent l'espoir que le désastre de sa santé était encore réparable, et que cet entrain de conversation n'allait pas avec un épuisement complet.Edmond Biré (1829-1907)
Ce désastre est d'autant moins réparable que les cinq cent mille livres étaient ce qu'on appelle le fond du tiroir.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Ce défaut, qui est presque celui de toutes les filles de joie, n'est plus réparable alors.Anne-Josèphe Théroigne de Méricourt (1762-1817)
Je crois que les enfants y perdront sous un rapport ; mais le mal est réparable, il y a d'autres institutrices.Oscar Méténier (1859-1913)
Il paraît que le mal actuel est facilement réparable.Léon de Tinseau (1842-1921)
Le nombre des maisons qui ont souffert du bombardement est de 753 ; mais le dommage est en général facilement réparable.Jean Massart (1865-1925)
Y avait-il dislocation définitive, formation d'un nouveau tiers parti, ou n'était-ce qu'un accident passager et réparable ?Paul Thureau-Dangin (1837-1913)
On ne se hait pas pour des intérêts compromis, pour une blessure, ni même pour un soufflet ; tout est réparable !Honoré de Balzac (1799-1850)
Je ne me dissimule pas que l'âme laisse à désirer ; mais le mal est évidemment réparable.Jules Lermina (1839-1915)
L'oubli, du reste, semble être toujours momentané, l'erreur toujours réparable ; la maladie a toujours un remède, connu ou inconnu.Alfred Fouillée (1838-1912)
Mais si le passé n'est pas réparable, du moins l'avenir nous appartient, et je ne supporte pas l'idée qu'il doive être pour toi un châtiment implacable et éternel.George Sand (1804-1876)
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « REPARABLE » adj. m. & f.

Qui se peut reparer. On ne peut juger des choses par provision, quand le grief n'est pas reparable en definitive. Cette maison est tellement en ruine, qu'elle n'est pas reparable, en estat d'être reparée. Un affront à l'honneur n'est reparable que tres-difficilement.
So British... ou pas ! Cash Cash

Le petit mot anglais cash « espèces, argent liquide », que nos dictionnaires rangent dans le lexique familier, connaît de nombreux emplois en français.

Dr Orodru 15/09/2021