rhabiller

définitions

rhabiller ​​​ verbe transitif

Habiller de nouveau. Rhabiller un enfant.
pronominal Les baigneurs se rhabillaient. —  au figuré, familier Il peut aller se rhabiller : il n'a plus qu'à s'en aller, il n'est pas à la hauteur.
Remettre en état. Rhabiller une construction.

conjugaison

actif

indicatif

présent

je rhabille

tu rhabilles

il rhabille / elle rhabille

nous rhabillons

vous rhabillez

ils rhabillent / elles rhabillent

imparfait

je rhabillais

tu rhabillais

il rhabillait / elle rhabillait

nous rhabillions

vous rhabilliez

ils rhabillaient / elles rhabillaient

passé simple

je rhabillai

tu rhabillas

il rhabilla / elle rhabilla

nous rhabillâmes

vous rhabillâtes

ils rhabillèrent / elles rhabillèrent

futur simple

je rhabillerai

tu rhabilleras

il rhabillera / elle rhabillera

nous rhabillerons

vous rhabillerez

ils rhabilleront / elles rhabilleront

synonymes

rhabiller verbe transitif

revêtir

moderniser, renouveler, transformer, relooker (familier)

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Le czar refit un jour sa toilette chez l'empereur, dans sa chambre, et là j'aidai le monarque à se rhabiller.Louis Constant Wairy (1778-1845)
Elle venait de sortir du lit et se préparait à se rhabiller.Paul Bourget (1852-1935)
Cinq minutes plus tard j'avais une envie folle de me rhabiller et de partir.Guy de Maupassant (1850-1893)
Cependant, au moment de se rhabiller, le courage lui manqua.Fernand Vandérem (1864-1939)
Soigner, vêtir, parer, habiller, déshabiller, rhabiller, enseigner, un peu gronder, bercer, dorloter, endormir, se figurer que quelque chose est quelqu'un, tout l'avenir de la femme est là.Victor Hugo (1802-1885)
Il ne fuit ni n'oblige à se rhabiller ses modèles.Edmond Lepelletier (1846-1913)
Or, comme le costumier, homme intraitable, demandait quarante sous pour déshabiller et rhabiller le mannequin pour le drame, je suis, hélas !Théodore de Banville (1823-1891)
Soudain l'enfant sortit du bain, et, sans le voir, s'en vint vers lui pour chercher ses hardes et se rhabiller.Guy de Maupassant (1850-1893)
Comme c'est tout proche, et pour nous éviter la peine de nous déshabiller et de nous rhabiller, nous faisons route avec les habits qui doivent servir à la représentation.Miguel de Cervantès Saavedra (1547-1616), traduction Louis Viardot (1800-1883)
Je passe ma vie à me déshabiller et à me rhabiller.Jules Vallès (1832-1885)
Elle n'avait eu que le temps de se rhabiller et de sonner les domestiques.Charmes Mérouvel (1832-1920)
Cela fait, elles me dépouillèrent des vêtements qu'elles m'avaient donnés, et me laissèrent me rhabiller des miens.Denis Diderot (1713-1784)
Moi, j'étais en chemise, assis au bord du lit, les jambes nues pendantes, me disposant à me rhabiller.Charles Flor O'Squarr (1830-1890)
Il y avait un véritable galop dans l'escalier, dont la cage s'emplissait d'exclamations, d'une hâte brutale à se rhabiller et à partir.Émile Zola (1840-1902)
Je vais te rhabiller, et tu y viendras avec moi.Zulma Carraud (1796-1889)
Au coucher, au lever, il devait se déshabiller, se rhabiller près d'elle, la voyait elle-même ôter et remettre ses vêtements.Émile Zola (1840-1902)
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « RHABILLER » v. act.

Remettre ses habits aprés qu'on s'est dépouillé. Les gens qui se baignent sont obligez de se deshabiler & de se rhabiller. Les Comediens se rhabillent plusieurs fois pour joüer dans une même Comedie.
 
RHABILLER, signifie aussi, Se faire faire des habits neufs. Il faut du moins se rhabiller deux fois l'année, au printemps & en automne. Il a fait rhabiller tout son train, il leur a donné des habits neufs.
 
RHABILLER, signifie aussi, Racommoder quelque chose. Il y a toûjours quelque chose à rhabiller aux horloges, aux machines. On dit aussi au figuré, qu'on rhabille une faute, une affaire, quand on repare le mal qu'on avoit fait. Cette affaire étoit gastée par la mauvaise procedure d'un Procureur, mais cet Advocat l'a bien rhabillée.
 
RHABILLER, en termes de Chirurgie, est la même chose que renoüer ou remettre une partie rompuë ou luxée en son lieu.
 
RHABILLÉ, ÉE. part. pass. & adj.