rictus

 

définitions

rictus ​​​ nom masculin

Contraction de la bouche, qui donne l'aspect d'un rire forcé, d'un sourire grimaçant. Un rictus de colère.
 

synonymes

rictus nom masculin

grimace

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Sur l'autel, il y a des renards blancs, assis dans une pose hiératique et montrant leurs dents par un méchant rictus.Pierre Loti (1850-1923)
Les yeux, il est vrai, lançaient des flammes, les visages se contractaient sous un rictus nerveux, et les poitrines haletaient, mais les corps demeuraient immobiles et majestueux.Hector France (1837-1908)
Sa bouche se détracte en un rictus d'ironie et ses yeux éteints ne reflètent plus que des doutes et des scepticismes.Charles Baudelaire (1821-1867)
Ce n'est pas le sillon du rire, non plus que le rictus de la souffrance.Jules Lermina (1839-1915)
Alors en s'apercevant de l'aisance avec laquelle elle les soupçonnait toutes et tous, un rictus contracta ses lèvres.Fernand Vandérem (1864-1939)
Ses longues dents, dont les saillies alvéolaires se dessinaient parfaitement sous la peau tannée des mâchoires osseuses et aplaties, se découvraient presque incessamment par un rictus habituel.Eugène Sue (1804-1857)
Par une trappe ouverte, elle vit la tête hideuse du magnat, contractée par un rictus satanique.Pierre Ponson du Terrail (1829-1871)
Ce n'était pas un rictus, c'était un bâillement ; ce n'était pas féroce, c'était presque littéraire.Victor Hugo (1802-1885)
Je vois encore ses yeux aigus et son rictus sardonique à mettre un ange en colère.Charles-Maurice de Talleyrand-Périgord (1754-1838)
Un rictus tordait ses lèvres minces, tandis que ses mains se crispaient dans un geste d'étranglement.Henry de Graffigny (1863-1934) et Georges Le Faure (1856-1953)
Et alors, deux hommes, deux fantômes, livides, les yeux élargis par l'étonnement infini, les lèvres retroussées par le rictus des épouvantes surhumaines, apparurent...Michel Zévaco (1860-1918)
Seul, un homme aux allures mystérieuses et portant à la bouche le sinistre rictus des criminels, marche à pas lents, dans le sentier du mal.Charles Des Écores (1852-1905)
Ses yeux étincelaient d'une joie sauvage et ses lèvres avaient ce rictus d'un fauve couvant sa proie.Michel Zévaco (1860-1918)
Eclairés par en dessous, ceux qui sont en or ont aux lèvres, aux arcades sourcilières, des reflets qui changent en un rictus leur sourire.Pierre Loti (1850-1923)
Le loup, probablement en appétit, avait un rictus matinal qui montrait toutes ses dents, très blanches.Victor Hugo (1802-1885)
Le rictus du lieutenant de gendarmerie s'ouvrit comme celui d'un crocodile, et le conseiller de préfecture fit un calembour.Armand de Pontmartin (1811-1890)
Un rictus fugitif balafre la couche rigide, et engloutit fort heureusement une masse glissant sur la déclivité, comme une avalanche...Louis Boussenard (1847-1910)
L'autre était un vieillard à physionomie démoniaque ; une espèce de rictus balafrait ce visage couturé de rides.Michel Zévaco (1860-1918)
Nous nous engouffrons dans la porte profonde, accueillis par le rictus des inévitables vieux monstres de granit, qui, à droite et à gauche, dressent leurs grosses têtes aux yeux louches.Pierre Loti (1850-1923)
Du bruit, un relent de vin et des crachats de gaz venaient tituber et mourir au-dessus d'un grouillement de rictus, de mains lourdes et de pieds enchevêtrés.Ernest La Jeunesse (1874-1917)
Afficher toutRéduire
Le français des régions Boujou Boujou

Boujou, mon bijou ! Dans les parlers normands, on trouve le mot boujou, forme dialectale équivalente au français commun « bonjour », qui s’emploie pour saluer quelqu’un que l’on rencontre ou dont on prend congé : « Boujou de Normandie ! »

27/10/2020