grimace

 

définitions

grimace ​​​ nom féminin

Contorsion du visage, faite inconsciemment (➙ tic), ou volontairement. Une grimace de dégoût, de douleur. Les enfants s'amusent à se faire des grimaces.
au figuré Faire la grimace, manifester son mécontentement, son dégoût. —  locution Soupe à la grimace : mauvais accueil domestique ; attitude maussade.
au pluriel Mines affectées, hypocrites. ➙ simagrée, singerie. Assez de grimaces !
littéraire La grimace : l'hypocrisie, la simulation.
 

synonymes

grimace nom féminin

moue, mimique, rictus, [involontaire] tic

[vieux] affectation, dissimulation, hypocrisie

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Cette grimace me donnait une jouissance intime et profonde, je suis encore fort susceptible de ce genre de plaisir.Stendhal (1783-1842)
Gurth fit alors une grimace d'ironie et de mécontentement ; ce qui lui arrivait habituellement lorsqu'il voulait sourire.Walter Scott (1771-1832), traduction Albert Montémont (1788-1861)
Il fit une grimace douloureuse et, de nouveau, se prit la mâchoire à deux mains.Hector Malot (1830-1907)
Là-dessus elle se versa un verre de liqueur, et l'avala avec une grimace insolente et moqueuse.William Makepeace Thackeray (1811-1863), traduction Georges Guiffrey (1827-1887)
Et, comme en cet endroit, l'odeur devenait plus pénétrante, il fit une grimace horrible en se bouchant le nez.Rudolf Carl von Slatin (1857-1932), traduction Gustave Bettex (1868-1921)
Le prince fit la grimace, et tous les visages de la cour se mirent à grimacer uniformément.Edmond About (1828-1885)
J'ai remarqué que les sensations provoquées en lui par la musique étaient accompagnées d'une légère pâleur du visage et d'une grimace imperceptible qui, semblait-il, exprimait l'effroi.Romain Rolland (1866-1944)
Tout critique qui met les tableaux du passé sous le nez des peintres contemporains, leur fait faire une grimace et des vitupérations violentes.Joséphin Péladan (1859-1918)
La grimace sous toutes ses formes sera bannie de la physionomie humaine ; le faux amour de soi l'a enseignée aux hommes, le vrai doit la faire disparaître.Dora Melegari (1849-1924)
Gaud, qui venait pour s'informer, la trouva le soir ainsi, toute décoiffée, laissant pendre les bras, la tête contre la pierre, avec une grimace et un hi hi hi !Pierre Loti (1850-1923)
Mais, à peine fut-elle près de la vieille que celle-ci la repoussa avec une grimace.Octave Mirbeau (1848-1917)
Le jeune homme fit une grimace de dégoût, ses yeux s'entr'ouvrirent, il reconnut le docteur et son père.Georges Ohnet (1848-1918)
C'en était assez, en vérité, pour que le monde le plus scrupuleux n'eût pas lieu de faire la grimace.René Boylesve (1867-1926)
Les convives devaient se résigner, ces jours-là, à manger, en dissimulant de leur mieux une grimace, des beignets plus lourds que du plomb, ou des omelettes brûlées.Émile Gaboriau (1832-1873)
Mais tout à coup ses sourcils se froncèrent, sa bouche se tordit dans une grimace de fureur et un juron s'échappa de ses lèvres.Henry de Graffigny (1863-1934) et Georges Le Faure (1856-1953)
Et, quant à l'espoir, il ne nous en reste qu'un : celui de ne pas trop souffrir en mourant et de ne pas faire une trop vilaine grimace.Michel Zévaco (1860-1918)
Tout de suite, elle baisse le bout rose de son nez, mais, au bout d'un moment, regarde encore : autre grimace, du genre tragique, cette fois.Paul-Jean Toulet (1867-1920)
Il se vante de son bonheur dans la lettre, mais son style fait la grimace.Paul Féval (1816-1887)
Le contraste de ses yeux et la grimace de cette bouche, tout lui donnait un air passablement féroce.Honoré de Balzac (1799-1850)
Clotilde fit une petite grimace qui disait clairement qu'elle trouvait le personnage assez difficile et assez bizarre.Alphonse Karr (1808-1890)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « GRIMACE » s. f.

Disposition de visage faite en sorte qu'il parroisse laid & hideux. Les bouffons font de vilaines grimaces pour exciter la risée du peuple. un pendu fait une laide grimace. Bochart pretend que ce mot vient de l'Arabe Kermas, qui signifie se tordre le visage, le rider. D'autres le derivent de agrimensor, parce que les Arpenteurs font plusieurs contorsions de corps en faisant leurs observations.
 
GRIMACE, signifie figurément, Feinte, hypocrisie. Toute la devotion des usuriers & des meschants n'est que grimace. quand les femmes ont esté gouster avec leurs amis, elles viennent soupper avec leurs maris pour faire la grimace.
 
On dit, Faire la grimace à quelqu'un, ou luy faire la mine, pour dire, luy tesmoigner qu'on est mal satisfait de luy, luy faire une froide reception.
 
On dit aussi, qu'un habit, qu'un collet font la grimace, pour dire, qu'ils sont mal taillez, mal empesez, qu'ils ne vont pas bien sur le corps.
Podcasts Relaxez-vous avec Robert : La lettre B Relaxez-vous avec Robert : La lettre B

Découvrez les bienfaits du bien-être et de la béatitude avec les mots en B du Grand Robert.

20/02/2020