rimer

 

définitions

rimer ​​​ verbe

verbe intransitif
Faire des vers.
Constituer une rime. Mot qui rime avec un autre. —  locution Cela ne rime à rien : cela n'a aucun sens.
verbe transitif Mettre en vers. Rimer une chanson.
 

conjugaison

actif

indicatif

présent

je rime

tu rimes

il rime / elle rime

nous rimons

vous rimez

ils riment / elles riment

imparfait

je rimais

tu rimais

il rimait / elle rimait

nous rimions

vous rimiez

ils rimaient / elles rimaient

passé simple

je rimai

tu rimas

il rima / elle rima

nous rimâmes

vous rimâtes

ils rimèrent / elles rimèrent

futur simple

je rimerai

tu rimeras

il rimera / elle rimera

nous rimerons

vous rimerez

ils rimeront / elles rimeront

 

synonymes

rimer

verbe intransitif

rimailler (péjoratif), taquiner la muse (plaisant)

verbe transitif

versifier, mettre en vers

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Il parut surpris, et il me fit l'honneur, peu après, de rimer la prose qui lui avait plu.François-René de Chateaubriand (1768-1848)
Ils sont bien faibles et de seconde main, pas plus mauvais pourtant que les vers des hommes de mon âge qui s'obstinent à rimer.Edmond Lepelletier (1846-1913)
Je puis chanter et rimer en trente-sept langues et demie, pourvu qu'une personne de la société me voudra bien répondre, sans faire une faute, dans trente-sept langues et demie.George Sand (1804-1876)
Il ajoutait, en énumérant les parties projetées de son poème, « qu'il reculait devant la tâche formidable de rimer ses pauvres vers, sur cette grandiose pensée ».Edmond Lepelletier (1846-1913)
Ne vous semble-t-il pas qu'un poète pourrait rimer là-dessus quelques jolies stances ou un sonnet presque sans défauts ?Edmond Biré (1829-1907)
Il le blâmoit de rimer indifféremment aux terminaisons en ant et en ent, en ance et en ence.Gédéon Tallemant des Réaux (1619-1690)
Malgré tout, grâce au ciel, je puis vivre et rimer tel que je suis ; quant à mes garçons, pauvres petits gars !Auguste Angellier (1848-1911)
Mais ce qui m'exaspère, c'est de voir des poètes, hommes de génie d'ailleurs, mettre une cheville pour avoir le plaisir de rimer richement.Émile Zola (1840-1902)
Nous offrons ici un caustique, car il ne faut pas moins qu'une cautérisation vive pour sauver tant de patiens atteints de la déplorable rage de rimer.George Gordon Byron (1788-1824), traduction Paulin Paris (1800-1881)
Sauvage par nature sans être timide, il eut bientôt une maison à lui, un lieu d'asile où il put causer, rimer, aimer en toute liberté.Antoine-Joseph Pons (1829-1884)
Nous devons prévenir tout abus des programmes communautaires ; mais prudence et prévention ne doivent pas rimer avec réduction de l'accessibilité pour les citoyens.Europarl
Il passait sa journée à écrire des billets doux et à rimer des épîtres amoureuses.Jean-Jacques Grandville (1803-1847)
Il faisait alors ses comédies en vers, et il avait, ainsi que moi, l'habitude de rimer en courant.Antoine-Vincent Arnault (1766-1834)
Je prétendais trouver un terme moyen, rimer de la prose et conserver une sorte de rhythme, sans me soucier de la rime et de la césure.George Sand (1804-1876)
L'institutrice, la pauvre, à l'âme bonne et passionnée, profite de cette trève pour rimer des chansons douces et pitoyables.Georges Eekhoud (1854-1927)
Tout est fini ; car une maladie de cinq semaines m'a donné le temps de rimer et de corriger tout à mon aise.Voltaire (1694-1778) et Frédéric II de Prusse (1712-1786)
Mais si par hasard je le faisais seul, alors, suivant mon habitude, je me mettais à rêver, et même à rimer.Antoine-Vincent Arnault (1766-1834)
Nous devons diagnostiquer, prévoir et empêcher les crises, et la liberté économique ne doit pas rimer avec l'anarchie.Europarl
Un roi peut rimer et fredonner ses propres saillies, mais il ne s'amuse guère à traduire celles des autres.Charles-Augustin Sainte-Beuve (1804-1869)
Il a de plus l'habitude de faire rimer les mots non dans la même strophe mais d'une strophe à l'autre.Joseph Anglade (1868-1930)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « RIMER » v. neut. & act.

Mettre ensemble deux mots de même terminaison, ou les mettre au bout de deux vers qui se rapportent l'un à l'autre. Il y a des importuns qui ne font rien que rimer : dés qu'on leur dit un mot, ils en disent un autre qui rime. Nos anciens Poëtes rimoient plus richement qu'aujourd'huy, ils n'estoient pas si licentieux en la rime ; ils rimoient aux yeux, aussi-bien qu'aux oreilles.
 
RIMER, signifie aussi, Faire des vers plûtost meschants que bons. Corneille dit que c'est l'amour qui luy a appris à rimer, c'est à dire, à faire des vers. Un tel Poëte n'a point d'invention, de genie, il ne fait que rimer.
 
On dit proverbialement, quand on se veut mocquer de quelque response extravagante, Voilà bien rimer.
Les mots croisés du Robert Les mots croisés du Petit Robert 2020 - Niveau Expert Les mots croisés du Petit Robert 2020 - Niveau Expert

Baclofène, Hygge, latte... voici une grille consacrée aux mots ayant intégré l'édition 2020 du Petit Robert. Réservée aux experts !

19/02/2020