Email catcher

rogner

Définition

Définition de rogner ​​​ verbe transitif

Couper de manière à diminuer les dimensions, rectifier les contours ou prélever une partie. Rogner les cahiers d'un livre (➙ massicoter). Rogner les griffes à un chat. locution, au figuré Rogner les ailes à qqn, lui enlever ses moyens d'action.
au figuré Diminuer d'une petite quantité (pour un profit mesquin). Rogner les revenus de qqn. (sans complément direct) Rogner sur un budget. Rogner sur tout. ➙ lésiner.

Conjugaison

Conjugaison du verbe rogner

actif

indicatif
présent

je rogne

tu rognes

il rogne / elle rogne

nous rognons

vous rognez

ils rognent / elles rognent

imparfait

je rognais

tu rognais

il rognait / elle rognait

nous rognions

vous rogniez

ils rognaient / elles rognaient

passé simple

je rognai

tu rognas

il rogna / elle rogna

nous rognâmes

vous rognâtes

ils rognèrent / elles rognèrent

futur simple

je rognerai

tu rogneras

il rognera / elle rognera

nous rognerons

vous rognerez

ils rogneront / elles rogneront

Synonymes

Synonymes de rogner verbe transitif

[livre] couper, massicoter

diminuer, écourter, raccourcir, [un angle] arrondir

Exemples

Phrases avec le mot rogner

Cette affaire s'inscrit dans plusieurs décennies d'une offensive antisyndicale qui veut rogner l'influence des centrales de défense des salariés.Ouest-France, 26/02/2018
On comprend pourquoi : leur habileté permet de gagner un temps précieux, et donc de rogner sur les taxes portuaires dues par l'armateur.La pensée de midi, 2008, Marcel Cohen, Renaud Ego (Cairn.info)
Deuxième technique de plus en plus prisée pour faire des économies : rogner les rémunérations.Capital, 12/10/2009, « Le mot d'ordre des patrons : gagnez moins pour sauver votre… »
De façon intéressante, la narratologue a jugé utile de rogner le périmètre de cette figure, dont la tendance est de s'étendre dangereusement.Nouvelle revue d'esthétique, 2020, Françoise Lavocat (Cairn.info)
Et sans festival cette année, elle pourrait rogner une partie de la dernière tranche de la subvention comme le lui permet la convention.Ouest-France, Frédéric SALLE, 14/05/2021
En temps de crise, les plus démunis doivent donc rogner sur leur consommation, d'abord sur le superflu, puis un jour sur l'alimentation.Ça m'intéresse, 06/12/2018, « Les riches doivent-ils payer plus d’impôts ? »
Il y a vraiment de quoi rogner et élaguer en l'espèce et c'est ce que nous voulons.Europarl
Deux derniers phénomènes qui rogneraient les marges des compagnies aériennes et limiteraient leurs commandes d'avions.Capital, 21/03/2008, « Airbus cloué au sol, les sous-traitants décollent »
Il s'agissait de rogner les acquis sociaux : réduction de la protection médicale, suppression de la semaine de quarante heures, etc.Le Mouvement Social, 2006, Marianne Debouzy (Cairn.info)
Il faut ébourgeonner, rogner, palisser sans cesse une vigne qui se met à pousser à toute allure.Ouest-France, 13/09/2021
Cependant, il n'était pas question de rogner nos ambitions, ni le romanesque.Ouest-France, Nathalie LECORNU-BAERT, 05/03/2018
Avec la crise, les employeurs ont réduit les effectifs, ce qui a permis de comprimer les montants investis sans rogner le taux global.Capital, 05/05/2011, « Maintien en trompe l'œil des dépenses de formation »
Pour éviter de rogner sur les cours, les parents sont invités à ne pas mettre les enfants à la cantine.Ouest-France, Arnaud BÉLIER, 03/05/2021
Des initiatives vont être également prises au niveau de la réglementation du travail pour rogner droits et avantages acquis.Problèmes d'Amérique latine, 2011, Martín Armelino, Georges Durand (Cairn.info)
Six des onze compagnies professionnelles originellement programmées ont pu adapter leur proposition artistique dans un format réalisable en milieu scolaire, sans rogner sur la qualité.Ouest-France, 17/03/2021
Je les jetterais plutôt que de les tailler et les rogner.George Gordon Byron (1788-1824), traduction Paulin Paris (1800-1881)
Certains groupes ouvriers ont pu s'opposer à la diminution de la durée du travail dans laquelle ils voyaient une stratégie patronale pour rogner les salaires.Genèses, 2011, François Jarrige, Bénédicte Reynaud (Cairn.info)
Ainsi, la part d'auto-formation, nécessaire mais extrêmement variable en réalité, ne doit pas constituer un prétexte pour rogner les offres institutionnelles de la formation continue.Annales, 2015, Hayat El Kaaouachi (Cairn.info)
Croyez-vous que je ne suffirai pas seul à rogner ses ergots à ce jeune coq ?Eugène Chavette (1827-1902)
L'an dernier, les cadres avaient déjà accepté de rogner leur pouvoir d'achat.Capital, 12/09/2013, « Les cadres qui seront augmentés cette année... et les autres »
Afficher toutRéduire
Ces exemples proviennent de sites partenaires externes. Ils sont sélectionnés automatiquement et ne font pas l’objet d’une relecture par les équipes du Robert. En savoir plus.

Dictionnaire universel de Furetière (1690)

Définition ancienne de ROGNER v. act.

Diminuer le tour, ou la longueur, ou la largeur de quelque chose. Les gens qui rognent les monnoyes sont punis comme faux Monnoyeurs. On rogne les aîles d'un oiseau pour l'empêcher de voler. Il est de la propreté de rogner ses ongles. Les Relieurs rognent leurs livres proprement dans une presse. Quand le grand deuil est passé, on rogne son manteau. Quelques-uns derivent ce mot du Latin rodere.
 
ROGNER, signifie aussi, retrancher à quelqu'un de ce qui luy est deu. Un mauvais payeur rogne toûjours quelque chose à son creancier, quand il luy apporte de l'argent. On a bien rogné l'écuelle à ces Moines depuis leur reforme, on leur a retranché leur portion. On a rogné les gages des Officiers, en leur retranchant un quartier.
 
ROGNER, se dit figurément en choses spirituelles & morales. On a bien retranché de l'autorité, du pouvoir des Parlements, on leur a rogné les ongles, les ailes de bien prés.
 
ROGNER, se dit proverbialement en cette phrase : Taillez & rognez comme il vous plaira. C'est un homme qui taille & qui rogne dans cette maison, pour dire, qu'il a tout pouvoir dans la conduite, dans l'administration des affaires d'une famille.
 
ROGNÉ, ÉE. part. pass. & adj.
Ces définitions du XVIIe siècle, qui montrent l'évolution de la langue et de l'orthographe françaises au cours des siècles, doivent être replacées dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. Elles ne reflètent pas l’opinion du Robert ni de ses équipes. En savoir plus.