roussâtre

définitions

roussâtre ​​​ adjectif

Qui tire sur le roux.

synonymes

roussâtre adjectif

fauve, feuille d'automne, ventre de biche

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
La chevelure, rare et roussâtre, tombait par mèches plates et laissait voir le crâne par places.Honoré de Balzac (1799-1850)
Sur un arbre, ils deviennent d'un beau vert ; sur une étoffe bleue, d'un gris d'ardoise ; sur l'écarlate, d'un brun roussâtre.Théophile Gautier (1811-1872)
Pelage gris cendré roussâtre en dessus, les flancs et le dessous du corps d'un gris blanchâtre, les teintes se fondant l'une dans l'autre.René Martin (1846-1925)
Un revêtement de pierraille spongieuse jaune et roussâtre, hérisse le mur à hauteur d'homme : c'est le seul essai d'ornement sur le blanc gris de la façade.Judith Gautier (1845-1917)
La grosse fille tâchait de se dominer et d'être calme : le démoc tourmentait d'une main tragique et un peu tremblante sa longue barbe roussâtre.Guy de Maupassant (1850-1893)
Au bout de ce temps, vous obtenez un bouillon roussâtre de couleur, légèrement gluant et très sucré.Ferdinand Fabre (1827-1898)
La route taillée dans la côte descend en tournant, couverte sur ses bords par des massifs d'ajoncs ou par de larges langues d'une mousse roussâtre.Gustave Flaubert (1821-1880)
Leur corps est cylindrique ; ils ont les pates très-courtes, le poil doux, épais, d'un brun roussâtre sur le dos, blanc par-dessous, les yeux très-petits.Jean-François de La Harpe (1739-1803)
Au sortir du nid, son plumage est d'un brun clair, et toutes ses plumes sont bordées d'une teinte roussâtre.François Levaillant (1753-1824)
La gorge est blanche, mêlée de roussâtre ; le manteau est d'un brun sombre, ainsi que les couvertures des aîles, dont chaque plume est lisérée d'une teinte plus lavée.François Levaillant (1753-1824)
Un ou deux, des plus grands, mâles longs de trois mètres, à pelage peu fourni, de couleur roussâtre, semblaient veiller comme des sentinelles sur le reste du troupeau.Jules Verne (1828-1905)
Avec cela, quoiqu'il soit roussâtre et elle noire, il y a, voyez-vous, entre eux un air de famille qui m'avait toujours frappé.Henri-Émile Chevalier (1828-1879)
Toutes les parties inférieures du corps, ainsi que les plumes des jambes, portent une rayure noire sur un fond roussâtre.François Levaillant (1753-1824)
Je parcours un large plateau où les bruyères flétries couvrent le sol d'une toison roussâtre, où les rochers, à demi ensevelis, s'arrondissent, pareils à des échines de mammouths.Adolphe Retté (1863-1930)
La plus grande partie de sa tête et ses joues sont d'un blanc sali de roussâtre.François Levaillant (1753-1824)
Les pennes des aîles sont d'une couleur cendrée plus ou moins foncée, et toutes sont terminées de blanc ; les scapulaires le sont d'une ligne roussâtre fauve.François Levaillant (1753-1824)
Son extérieur était fort chétif : assez grand mais très fluet, il avait les épaules étroites, les cheveux extrêmement clairsemés et d'une nuance roussâtre.Fedor Dostoïevski (1821-1881), traduction Victor Derély (1840-1890)
Croniamantal, placé maintenant derrière un gros homme à la barbe dure, courte et roussâtre, habillé de vert, descendit l'escalier qui mène au vestibule de la gare.Guillaume Apollinaire (1880-1918)
De si loin, dans l'ombre naissante, on le distinguait mal, énorme, carré, avec une tête roussâtre.Émile Zola (1840-1902)
Dessinateur au gros et épaté contour roussâtre, qu'on dirait une cernée faite par la pourriture du papier.Edmond de Goncourt (1822-1896)
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « ROUSSEASTRE » adj. m. & f.

Qui tire sur le roux. La toile de soye est toûjours un peu rousseastre, ne se blanchit pas si bien que de la Hollande.
Le mot du jour « Abruti ! » « Abruti ! »

Abruti est le participe passé du verbe abrutir.

Arnaud Hoedt et Jérôme Piron 18/06/2021