sabot

 

définitions

sabot ​​​ nom masculin

Chaussure paysanne faite généralement d'une seule pièce de bois évidée (➙ galoche). —  locution Je le vois venir avec ses gros sabots, ses allusions, ses intentions sont trop claires.
Enveloppe cornée qui entoure l'extrémité des doigts chez les ongulés. Ferrer les sabots d'un cheval.
Sabot (de frein), pièce mobile qui vient s'appliquer sur la jante de la roue. —  Sabot de Denver, pince que la police ajuste à la roue d'un véhicule pour l'immobiliser.
en apposition Baignoire sabot : baignoire courte où l'on se baigne assis.
 

synonymes

sabot nom masculin

galoche, socque

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Je revins le lendemain matin pour m'entendre dire que j'avais joué comme un sabot et me le voir démontrer.René Boylesve (1867-1926)
Dès que j'entends le sabot du cheval, je sors, je lui présente le plateau et je verse ce qu'il a demandé.Marie Quinton (1854-1933)
Çà et là le sabot de mon cheval sonnait contre les ossements blanchis d'animaux, tristes restes de nombreuses victimes.Mayne Reid (1818-1883), traduction Allyre Bureau (1810-1859)
Les chevaux, au nombre de quarante peut-être, allaient et venaient sur place, s'ébrouant dans l'air frais, creusant le sol du sabot, mâchant leur mors avec impatience.Paul Bourget (1852-1935)
Mais laissons de côté les éternelles victimes des passions, ceux qui, trop dénués de résistance, trop mous de volonté, tournoient sous leur souffle comme le sabot sous le fouet.Bernard-Henri Gausseron (1845-1913)
Les pentes devenaient déjà raides, pierreuses, et les cailloux, détachés par le sabot des mules, roulaient sous leurs pas en formant de bruyantes cascades de pierres.Jules Verne (1828-1905)
Le cheval – un petit bidet à longs crins, vigoureux et plein de feu – piaffait du sabot avec impatience, tout en rongeant les jeunes pousses qui se trouvaient à sa portée.Paul Mahalin (1838-1899)
Il a voyagé ce garçon, et moi, je ne suis pas resté les deux pieds dans un sabot.Pamphile Le May (1837-1918)
Entendez-vous le sol patrial qui gémit sous le sabot de vos chevaux et le pas lourd de vos hordes ?Jean Massart (1865-1925)
Je n'apercevais que les épaules velues et, de temps en temps, quelque sabot qui se levait au-dessus de l'herbe.Mayne Reid (1818-1883), traduction Allyre Bureau (1810-1859)
Il leur offre de leur céder la bouteille d'eau s'ils consentent à se laisser marquer au derrière du sabot de son cheval.Emmanuel Cosquin (1841-1919)
On essaye des parties de billard sur un sabot de l'auberge où il y a des ornières qui font des carambolages forcés.Edmond de Goncourt (1822-1896) et Jules de Goncourt (1830-1870)
Sémelin fit mettre à l'eau la yole du sémaphore où il embarqua, muni d'une bougie et d'un sabot.Marc Elder (1884-1933)
Une tasse ébréchée ou un vieux sabot pendu à sa ceinture lui sert à demander l'aumône du vin.George Sand (1804-1876)
Sais-tu bien que ton avancement est perdu, depuis plus de cinq ans que tu traînes dans ce sabot anglais ?Alfred de Vigny (1797-1863)
Eux, ils étaient beaucoup, ils le jetèrent par terre, et quand il fut par terre, ils lui donnèrent des coups de sabot dans le creux de l'estomac...Edmond de Goncourt (1822-1896) et Jules de Goncourt (1830-1870)
Que sont vos rochers, vos précipices et vos déserts sous le sabot de mon coursier ?George Sand (1804-1876)
Celui-là, par exemple, quand elle le sentait derrière elle, son sabot lui démangeait, et vraiment il y avait bien de quoi.Alphonse Daudet (1840-1897)
Et son sabot alla chercher, sous son abri, les côtes ou le derrière du chien qui faisait la sourde oreille.Louis Pergaud (1882-1915)
Cette idée de coup de sabot lui redonnait un peu de cœur au ventre ; sans cela elle n'aurait pas pu se tenir...Alphonse Daudet (1840-1897)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « SABOT » s. m.

Chaussure faite d'un bois creusé, dans lequel on met le pied. Le sabot est la chaussure des villageois, des pauvres gens. Les Dames en Limosin portent des sabots mignons & ouvragez pour se tenir chaudement. Les Bouchers mettent l'argent qu'ils reçoivent dans un sabot. Ce mot vient de saputus, diminutif de sapus, qu'on a dit pour sapa, dont on a fait savate. Menage. Borel le derive de bot, vieux Gaulois qui signifioit un trou en terre, à cause qu'il luy ressemble par sa cavité dans laquelle on fourre le pied.
 
SABOT, en termes de Manege, est toute la corne du pied du cheval au dessous de la couronne, ce qui renferme le petit pied, la sole & la fourchette. Ce cheval a fait pied neuf, le sabot luy est tombé.
 
SABOT, se dit aussi d'une espece de toupie qui n'a point de fer, avec quoy les enfans se jouënt, en le faisant tourner sur sa pointe à force de le foüetter avec des lanieres de cuir. Virgile compare une Reine en colere à un sabot que les enfans foüettent dans un vestibule.
 
SABOT, se dit proverbialement en ces phrases. Cet homme qui est si riche est venu à Paris avec des sabots chaussez, pour dire, il y est venu gueux & en paysan. On dit qu'un homme dort comme un sabot, pour dire, qu'il dort profondement : par allusion au sabot des petits enfans, qui croyent qu'il dort, quand il est quelque temps à tourner sans qu'on le foüette. On dit aussi par menace aux enfans, qu'on les foüettera comme un sabot, pour dire, qu'on les chastiera rigoureusement. On dit aussi ironiquement à un faineant qui n'a qu'un mestier imaginaire, C'est Guillemin Croquesolle Carreleur de sabots.
Drôles d'expressions Pendre la crémaillère Pendre la crémaillère

Pendre la crémaillère : fêter son installation dans un nouveau logement.

Alain Rey 16/02/2020