saler

 

définitions

saler ​​​ verbe transitif

Assaisonner avec du sel. Saler la soupe.
Imprégner de sel ou plonger dans la saumure pour conserver (➙ salaison).
Saler la chaussée, y répandre du sel pour faire fondre la neige, le verglas.
familier Saler la note : demander un prix excessif. —  Saler le client.
 

conjugaison

actif

indicatif

présent

je sale

tu sales

il sale / elle sale

nous salons

vous salez

ils salent / elles salent

imparfait

je salais

tu salais

il salait / elle salait

nous salions

vous saliez

ils salaient / elles salaient

passé simple

je salai

tu salas

il sala / elle sala

nous salâmes

vous salâtes

ils salèrent / elles salèrent

futur simple

je salerai

tu saleras

il salera / elle salera

nous salerons

vous salerez

ils saleront / elles saleront

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Elles ne veulent point se mettre toutes nues devant un vieux philosophe, et encore moins se laisser saler ; elles crient, elles tempêtent et s'en vont battre leurs maris.Auguste Du Roure de Beaumont (1783-1858)
Elles venues, il veut les faire mettre toutes nues pour les saler.Auguste Du Roure de Beaumont (1783-1858)
Nab employait presque tout son temps à saler ou à fumer des viandes, ce qui lui assurait des conserves excellentes.Jules Verne (1828-1905)
Je l'emporterai là-bas pour la saler et la préparer.Edward John Trelawney (1792-1881), traduction Victor Perceval (1835-1887)
Aux deux courants chauds, très-salés, les courants froids administrent une masse d'eau plus douce, qui retourne à l'équateur, au grand foyer électrique qui doit la chauffer, la saler.Jules Michelet (1798-1874)
Une après-midi, comme elle était depuis deux heures à la cave, où elle lavait elle-même les cuves à saler, elle reparut, tenant quelque chose dans son tablier.Émile Zola (1840-1902)
Je mange d'ordinaire très épicé, ainsi permettez-moi de vous saler et poivrer, comme j'ai l'habitude de faire.Jean-Eugène Robert-Houdin (1805-1871)
Il faut d'abord élever une hutte ; ensuite il faudra dépouiller ceux des cochons qui sont demeurés entiers, saler les autres et les suspendre dans la hutte.Johann David Wyss (1743-1818), traduction Isabelle de Montolieu (1751-1832)
Je vais saler les petits poissons de maman ; j'en couperai quelques-uns en tranches avec mon couteau, je salerai les autres tout entiers ; que ce sera amusant !Comtesse de Ségur (1799-1874)
Il voulait donc le saler son argent, qu'il l'avait mis dans un saloir !...Émile Zola (1840-1902)
Ceux des chevaux qu'on ne pourra pas nourrir, il offre de les faire saler.Philippe-Paul de Ségur (1780-1873)
Quant au reste du poisson, ils n'avaient qu'à le vendre, le saler ou en faire cadeau à leurs amis et connaissances.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Il dure d'ordinaire trois ou quatre jours, pendant lesquels on se garderait bien de coller le vin, de saler la viande, ou de peindre les appartements ou les meubles.Élisée Reclus (1830-1905)
Aussi, tenez-vous pour bien avertis qu'à la première anicroche il ne boudera pas, et qu'il nous fera saler d'une rude manière....Édouard Corbière (1793-1875)
J'allai chercher du sel dans la grotte, et je dressai une tente de toile sur le rivage pour pouvoir nous occuper de saler ces poissons, malgré la chaleur.Johann David Wyss (1743-1818), traduction Isabelle de Montolieu (1751-1832)
Mais pourquoi ne pas saler de la même façon le pot-au-feu pour tout le monde ?...Paul Mahalin (1838-1899)
Elle en mourut, et ses héritiers, car elle était riche, trouvèrent encore quelques membres des malheureux, qu'elle avait fait saler pour les conserver plus longtemps.Émile Bouant (1847-1926)
Pour l'industrie, une des principales est de préparer et saler la chair des animaux, opération qui se fait dans les saladeros.Ernest Michel (1837-1896)
Quand il lui arrive de saler des concombres, elle met généralement trop de sel, et quand ce sont des confitures, parfois elle n'y met pas assez de sucre.Henry Gréville (1842-1902)
Alors, ils lui demandaient des petits plats, elle devait saler et ne pas saler, dire blanc et dire noir, les dorloter, les coucher l'un après l'autre dans du coton.Émile Zola (1840-1902)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « SALER » v. act.

Assaisonner les choses qu'on mange avec du sel, les laisser tremper quelque temps dans de la saumure, pour les conserver, ou les rendre de plus haut goust. On sale le pain en plusieurs endroits. On a trop salé le pot. Cette servante sale, fait des sauces de trop haut goust. Cela est salé comme mer. On a trop salé & espicé ce pasté. On sale le beurre, le lard, le cochon, les harengs & les moruës pour les conserver.
 
SALER, signifie aussi, Estimer trop quelque chose qu'on veut vendre, en vouloir avoir trop d'argent. Ce Marchand a de bonne marchandise, mais il la sale bien. Ce paysan vous vendra volontiers cet arpent de terre, mais il vous le salera.
 
On dit proverbialement & bassement, Tuez, il fait bon saler.
 
SALÉ, ÉE. part pass. & adj. Chairs salées, beurre salé.
 
On appelle Bourguignon salé, par sobriquet, à cause qu'on dit que les Bourguignons ont eu beaucoup de guerres & de differens pour leurs salines.
 
On appelle un obit salé, un anniversaire dont la fondation consiste en quelque franc salé. Il y a une ferme du Roy, du poisson frais, sel & salé. Malherbe a dit aussi en parlant de la mer :
 
Il faut dans la plaine salée,
 
Avoir lutté contre malée.
Les mots du bitume Daron Daron

n. m. : père. Dérivé : n. f. daronne

Aurore Vincenti 15/04/2020