salissant

 

définitions

salissant ​​​ , salissante ​​​ adjectif

Qui se salit aisément.
Qui salit, où l'on se salit. Un travail salissant.
 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Les derniers floconnements de vapeur blanche se perdaient, parmi les gros tourbillons de fumée noire, salissant le ciel.Émile Zola (1840-1902)
Qui les protégera contre le bruit, le bruit stupide et salissant ?Remy de Gourmont (1858-1915)
Et le feu de bois vert, enfin abandonné, fumait toujours d'une grosse fumée triste, qu'un léger vent poussait au-dessus de cette ferme inquiète, salissant au ciel les premières étoiles.Émile Zola (1840-1902)
Un brouillard fondait en une petite pluie jaune, salissant les rues boueuses.Émile Zola (1840-1902)
Sur ce lit rose, salissant tout, elle résista encore quelques jours, tant les chats ont la vie dure.Pierre Loti (1850-1923)
Le journaliste fumait une cigarette, le dos au fond de son fauteuil et les pieds sur sa table, salissant de ses talons un article commencé.Guy de Maupassant (1850-1893)
De ces tourbillons jaunâtres, salissant l'air comme une fumée malsaine, on ne sortait que gris de la tête aux pieds.Jules Verne (1828-1905)
Des hangars se succédaient, de longs bâtiments d'usine, de hautes cheminées crachant de la suie, salissant cette campagne ravagée de faubourg industriel.Émile Zola (1840-1902)
Croiriez-vous qu'il voulait que je misse des bas de laine noire, sous le prétexte que c'était moins salissant que les blancs !Henry Murger (1822-1861)
Mon escalier est si pénible que j'ai beaucoup souffert en le salissant avec vous ; mais je me suis bien soulagée contre votre bras.Aimery de Comminges (1862-1925)
Le dessous des mots En selle, Gisèle ! En selle, Gisèle !

La grande boucle est l’un des événements sportifs majeurs en France.

Marie-Hélène Drivaud 17/09/2020