sceptre

 

définitions

sceptre ​​​ nom masculin

Bâton de commandement, signe d'autorité suprême, dans certaines sociétés. Le sceptre d'un roi.
au figuré, littéraire Le sceptre : l'autorité souveraine, la royauté.
 

synonymes

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Or, nous autres, nous laissons prendre à une femme le sceptre chez nous, car il nous est impossible de descendre à la tyrannie exercée par les petits esprits.Honoré de Balzac (1799-1850)
Elle qui avait reçu le sceptre dans les larmes, elle le déposa dans une espèce de soulagement.Jean Marie Dargaud (1800-1866)
Ainsi qu'il arrive toujours, le duc s'attacha à son œuvre et la dota de façon royale, lui léguant, entre autres choses, sa couronne et son sceptre.Valentine Vattier d'Ambroyse (1835-1891)
Ses mains, dans des gantelets très-affilés, ont l'air de serres humaines qui s'avancent pour arracher le sceptre.Jean Marie Dargaud (1800-1866)
Et ils sont heureux de me prendre la main, parce qu'ils savent que souvent, de la main que voilà, un sceptre peut tomber.Jules Janin (1804-1874)
C'est le sceptre de l'artiste-roi, qui provoque ou apaise tour à tour la tempête des voix et des instruments.Gérard de Nerval (1808-1855)
Z'ai fait tomber sur votre ceveloure admirable, sur vos ceveux éparpillés, mon sceptre de bois, z'ai donné une calotte sans le vouloir, ze vous zoure, signora bella.Comtesse de Ségur (1799-1874)
C'est là qu'elle aimait à trôner, qu'elle réunissait sous un même sceptre mille peuplades végétales venues de tous les coins du monde.Saintine (1798-1865)
J'avoue que jamais police ne fut plus absolue que celle dont j'avais le sceptre ; mais ne disiez-vous pas qu'il n'y en eût jamais de plus protectrice sous un gouvernement militaire ?Joseph Fouché (1759-1820)
Cependant, vers ce temps, le sceptre du langage passa, de la cour, dans les mains plus fermes des gens de lettres.Auguste Du Roure de Beaumont (1783-1858)
C'est à l'abri du palais impérial qu'il devrait s'épanouir ; c'est un sceptre d'or et de pierreries qui devrait charger cette main délicate.Judith Gautier (1845-1917)
Le scrupule est manchot devant le sceptre à saisir et eunuque devant la fortune a épouser.Victor Hugo (1802-1885)
Le peintre avait assis sur un coussin de velours vert l'enfant impérial, tenant de la main droite le sceptre, et de la gauche le globe.Henri Welschinger (1846-1919)
Au milieu d'eux, marchaient, poussant des gémissements, ceux qui portaient la couronne royale, le glaive, le globe et le sceptre.Noémie Dondel Du Faouëdic (1834-1915)
Aussi le sceptre qu'elle avait tenu si longtemps s'était-il échappé de ses mains défaillantes, mais personne ne l'avait ramassé.Gabriel-Paul-Othenin d'Haussonville (1843-1924)
C'était la légitimité du sceptre, oui ; mais c'était aussi la légitimité de la révolution fixée à ses principes vrais et légitimes.Alphonse de Lamartine (1790-1869)
C'était un enfant gâté pleurant sur un jouet brisé, plutôt qu'une souveraine devant un sceptre et une couronne perdus.Laure Junot d'Abrantès (1784-1838)
Je ne crains pas plus cela, que de voir le sceptre passer entre les mains des bergers.Sylvain Maréchal (1750-1803)
On a dit encore que quelques-unes avoient porté le sceptre avec gloire ; mais que sont un petit nombre d'exceptions brillantes ?Charles-Maurice de Talleyrand-Périgord (1754-1838)
Il leur donna cette grande situation d'arbitres de la paix, leur transmit le sceptre du monde.Jules Michelet (1798-1874)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « SCEPTRE » s. m.

Baston Royal, qui est la marque du commandement & de l'autorité des Rois. C'étoit autrefois un baston long de la taille du Prince, comme on prouve par plusieurs medailles. Les Auteurs l'appellent virga. Les principaux ornements des Rois, quand ils paroissent en ceremonie, sont le sceptre & la couronne. Le trident est le sceptre de Neptune. Ce mot vient du Grec skiptron, & signifioit originairement une javeline, dont les Rois usoient autrefois pour marque de leur autorité avant Romulus, parce que cette arme étoit en grande veneration parmi les Payens. Nicod.
 
SCEPTRE, signifie figurément la puissance Royale, la Royauté. C'est un tel Capitaine qui a mis le sceptre à la main d'un tel Prince, qui a raffermi son sceptre, son autorité ébranslée. Les Romains faisoient vanité de briser des sceptres, de renverser des trosnes, c'est à dire, de détruire des Rois.
Vidéos La concision, par Karim Duval La concision, par Karim Duval

Découvrez une mini-série exclusive pour Le Robert, par l'humoriste Karim Duval.

15/04/2020