Email catcher

sceptre

Définition

Définition de sceptre ​​​ nom masculin

Bâton de commandement, signe d'autorité suprême, dans certaines sociétés. Le sceptre d'un roi.
au figuré, littéraire Le sceptre : l'autorité souveraine, la royauté.

Synonymes

Synonymes de sceptre nom masculin

bâton de commandement, main de justice

royauté, monarchie

Exemples

Phrases avec le mot sceptre

Un vieux sorcier, couronne d'or sur sa vilaine tête et sceptre en main, était assis sur le trône.Hans Christian Andersen (1805-1875)
Il y a déjà long-tems, disent-ils, que tu les as changés contre ton sceptre.George Gordon Byron (1788-1824), traduction Paulin Paris (1800-1881)
Résultat : sa popularité dans les sondages est remontée en flèche, renforçant son sceptre à un moment crucial.Ouest-France, Laurent MARCHAND, 01/07/2020
Je ne crains pas plus cela, que de voir le sceptre passer entre les mains des bergers.Sylvain Maréchal (1750-1803)
Il n'a de cesse de retrouver le sceptre qui lui a été dérobé.Revue Française de Droit Constitutionnel, 2014, Francis Delpérée (Cairn.info)
On peut aussi hériter du sceptre de leader sans jamais sabler le champagne.Ouest-France, Philippe PANIGHINI, 11/05/2021
Dans l'histoire mondiale, le sceptre du monde est passé de main en main, comme dans une course de relais.Revue du Mauss, 2011, François Fourquet (Cairn.info)
Enfin, parmi les curiosités, les commissaires-priseurs mettront en vente un véritable sceptre en bronze doré, incrusté de pierres de couleurs.Ouest-France, Éric MARIE, 28/02/2015
Il la conquit en prodiguant l'or, et il la régit avec un sceptre de fer.Revue française d'histoire des idées politiques, 2005 (Cairn.info)
Il est trop tôt pour faire des prédictions, mais le sceptre du monde passera dans d'autres mains, c'est inéluctable.Revue du Mauss, 2011, François Fourquet (Cairn.info)
Fides debout à g., tenant une enseigne verticale et un sceptre long légèrement incliné.Revue du Nord, 2017, Jean-Marc Doyen, Jean-Patrick Duchemin, Luc Severs, (Cairn.info)
Et ils sont heureux de me prendre la main, parce qu'ils savent que souvent, de la main que voilà, un sceptre peut tomber.Jules Janin (1804-1874)
D'une main, il tenait un long sceptre, et, de l'autre, une équerre.Gérard de Nerval (1808-1855)
De la même façon, le sceptre sur la seconde affiche, attribut royal par excellence, évoque symboliquement le pouvoir absolu.Staps, 2016, Florian Hugedet (Cairn.info)
Des siècles de dynasties conquérantes ou pastorales peinaient à rassembler les peuples sous un seul sceptre.Esprit, 2010, Antoine Maurice (Cairn.info)
On a dit encore que quelques-unes avoient porté le sceptre avec gloire ; mais que sont un petit nombre d'exceptions brillantes ?Charles-Maurice de Talleyrand-Périgord (1754-1838)
Un sceptre en bronze doré a été adjugé 14 800 €, près de dix fois son estimation !Ouest-France, 02/03/2015
Le scrupule est manchot devant le sceptre à saisir et eunuque devant la fortune a épouser.Victor Hugo (1802-1885)
Felicitas debout à g., tenant un caducée court oblique, et un sceptre légèrement incliné.Revue du Nord, 2011, Jean-Marc Doyen, Caroline Rossez (Cairn.info)
Un roy de pacotille qui s'appuiera sur un sceptre de frêne.Ouest-France, 29/05/2016
Afficher toutRéduire
Ces exemples proviennent de sites partenaires externes. Ils sont sélectionnés automatiquement et ne font pas l’objet d’une relecture par les équipes du Robert. En savoir plus.

Dictionnaire universel de Furetière (1690)

Définition ancienne de SCEPTRE s. m.

Baston Royal, qui est la marque du commandement & de l'autorité des Rois. C'étoit autrefois un baston long de la taille du Prince, comme on prouve par plusieurs medailles. Les Auteurs l'appellent virga. Les principaux ornements des Rois, quand ils paroissent en ceremonie, sont le sceptre & la couronne. Le trident est le sceptre de Neptune. Ce mot vient du Grec skiptron, & signifioit originairement une javeline, dont les Rois usoient autrefois pour marque de leur autorité avant Romulus, parce que cette arme étoit en grande veneration parmi les Payens. Nicod.
 
SCEPTRE, signifie figurément la puissance Royale, la Royauté. C'est un tel Capitaine qui a mis le sceptre à la main d'un tel Prince, qui a raffermi son sceptre, son autorité ébranslée. Les Romains faisoient vanité de briser des sceptres, de renverser des trosnes, c'est à dire, de détruire des Rois.
Ces définitions du XVIIe siècle, qui montrent l'évolution de la langue et de l'orthographe françaises au cours des siècles, doivent être replacées dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. Elles ne reflètent pas l’opinion du Robert ni de ses équipes. En savoir plus.
Drôles d'expressions Faire un carton Faire un carton

D’un film numéro un au box-office ou d’un candidat qui bat ses concurrents haut la main, on dit familièrement qu’ils ont fait un carton : ils ont...

Alain Rey 17/06/2024
sondage de la semaine