sèchement

 

définitions

sèchement ​​​ adverbe

D'une manière sèche, sans douceur. Frapper sèchement la balle.
Avec froideur, dureté. Refuser, répondre sèchement.
 

synonymes

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Au lieu de subir l'action des autres, j'exerce la mienne sur moi-même pour juger sèchement tout ce qui frappe mes regards et m'ôter toute jouissance extérieure !George Sand (1804-1876)
Il m'apportait son livre sur les poètes vivants, un mince petit livre écrit avec finesse, peut-être trop sèchement, et conçu sans grand effort critique.Anatole France (1844-1924)
J'entendis qu'elle lui répondait sèchement et je me hâtai d'aller reprendre mon rang dans la caravane.George Sand (1804-1876)
On frappe longtemps en vain ; enfin, les hôtes vous demandent sèchement ce que vous voulez et consentent à vous conduire dans une salle de cabaret véritablement hideuse.George Sand (1804-1876)
Le temps était loin où il traitait son fils en petit garçon et où il lui intimait sèchement ses ordres.André Theuriet (1833-1907)
Nous ne pouvions pas le faire et nous l'avons dit sèchement, mais je pense qu'il était important d'indiquer qui était responsable – et il s'agissait du gouvernement britannique.Europarl
Il blâma avec raison et sèchement la construction vicieuse du pont, qui lui soumettait les deux rives.Philippe-Paul de Ségur (1780-1873)
Et, quand celui-ci apporta sa chaise pour jouer aux échecs, le colonel lui dit sèchement qu'il ne jouerait pas.Alphonse Karr (1808-1890)
Il le congédia sèchement, en lui disant qu'on viderait ailleurs que dans des conférences diplomatiques les différends qui divisaient la politique des deux empires.Adolphe Thiers (1797-1877)
Lucien était si morne, si pâle, si défait, qu'il ne rendit pas au vieux beau rajeuni par l'atmosphère parisienne le salut sèchement poli qu'il reçut de lui.Honoré de Balzac (1799-1850)
Son fils ne demande et ne veut rien, répondit sèchement le jeune homme, en tournant le dos aux deux dames.Henri-Émile Chevalier (1828-1879)
Elle lui fit pourtant, vous vous y attendez, des reproches de sa conduite, et lui demanda fort sèchement par quel hasard il entrait ainsi.Alfred de Musset (1810-1857)
Jules avait été reçu sèchement par sa mère quand il alla lui dire bonsoir ; pourtant elle l'embrassa en souriant.Comtesse de Ségur (1799-1874)
Lui demandait-on s'il s'était battu, il répondait sèchement que oui, mais pas le moindre détail, et il était évident que de semblables questions ne lui plaisaient point.Prosper Mérimée (1803-1870)
Un soir, n'y tenant plus, elle vint trouver la jeune fille et lui demanda sèchement son compte.André Theuriet (1833-1907)
Aussi, découragés, les témoins véridiques déposent de ce qu'ils ont vu, mais sèchement, tristement, sans détail ; ils ne rougissent pas de la vérité, mais sentent qu'elle ne sera pas crue.Jules Michelet (1798-1874)
Martial lui répond sèchement que la sportule est destinée à son mignon et s'en va.Paul Lacroix (1806-1884)
Puis, il déclara sèchement qu'il lui accordait huit jours de réflexion, avant de lui laisser commettre une pareille sottise.Émile Zola (1840-1902)
Personne ne lui parlait ; on lui tournait le dos quand il venait faire une commission au château ; on refusait sèchement ses offres de service.Comtesse de Ségur (1799-1874)
Des bois faisant des taches noires sur une terre de cendres blanches, des bouquets de verdure sombre se dressant sèchement çà et là.Edmond de Goncourt (1822-1896) et Jules de Goncourt (1830-1870)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « SECHEMENT » adv.

D'une maniere seche & rude. Il faut tenir les confitures, le papier & autres drogues sechement, en lieu sec. On luy a repliqué sechement & vertement, avec dureté. On dit aussi, qu'un Escrivain écrit sechement, pour dire, d'un stile dur, sans agreement. On le dit aussi d'un Peintre, lors que ses ouvrages sont rudes, & que les couleurs n'en sont pas bien adoucies.
Le Top 10 des mots les plus étonnants Top 10 des mots qui ont un sens différent au Canada Top 10 des mots qui ont un sens différent au Canada

La langue française varie selon les différentes régions du monde. Certains mots et expressions sont employés seulement en France, en Belgique, en Suisse, en Afrique ou au Canada : on parle alors de francismes, de belgicismes, d’helvétismes, d’africanismes et de canadianismes (ou de québécismes pour ceux qui concernent uniquement le Québec). Il arrive aussi qu’un même mot ait des sens différents selon les pays, ce qui peut causer bien des malentendus ! Voici quelques exemples avec nos dix canadianismes sémantiques favoris.

Édouard Trouillez 23/05/2020