secourir

 

définitions

secourir ​​​ | ​​​ verbe transitif

Aider (qqn) à se tirer d'un danger ; assister (qqn) dans le besoin. ➙ prêter main-forte, porter secours. Secourir un blessé.
 

conjugaison

actif

indicatif

présent

je secours

tu secours

il secourt / elle secourt

nous secourons

vous secourez

ils secourent / elles secourent

imparfait

je secourais

tu secourais

il secourait / elle secourait

nous secourions

vous secouriez

ils secouraient / elles secouraient

passé simple

je secourus

tu secourus

il secourut / elle secourut

nous secourûmes

vous secourûtes

ils secoururent / elles secoururent

futur simple

je secourrai

tu secourras

il secourra / elle secourra

nous secourrons

vous secourrez

ils secourront / elles secourront

 

synonymes

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
J'ai eu ainsi la consolation de sauver la vie à plusieurs et de secourir presque tout le monde.Pierre Duchaussois (1878-1940)
Personne aujourd'hui ne pense plus à s'exposer au péril pour acquérir de l'honneur, ou pour secourir la beauté.Walter Scott (1771-1832), traduction Auguste Baptiste Defauconpret (1767-1843)
Sans doute, cette dame, aussi riche que bonne m'a-t-on dit, aurait voulu me secourir : j'en aurais été humiliée.Pierre Sales (1854-1914)
Ceux qui la gardèrent aperçurent qu'elle souffrait une violente douleur : ils voulurent la secourir ; mais elle ne voulut jamais leur répondre, et elle fit signe qu'elle ne voulait aucun soulagement.François de Fénelon (1651-1715)
La fourniture de l'aide s'effectuera de façon équitable, sans discrimination entre les hommes et les femmes, pour d'abord secourir ceux qui en ont le plus besoin.Europarl
Ce qui est absurde, c'est que d'un côté nous ne les aidons pas à être autosuffisants et de l'autre nous courons les secourir avec des aides humanitaires.Europarl
Mais ce n'était pas en vue de les secourir que voulaient la faire les puissances.Ernest Daudet (1837-1921)
L'enfant, si pauvre fût-il, aurait-il refusé à son père de le secourir dans sa détresse ?André Le Glay (1785-1863)
La tradition stupide qui fait supposer au vulgaire qu'on ne doit point secourir un homme en danger, n'est cependant pas sans fondement.Jules Noriac (1827-1882)
Je lui proposai de l'aider à se procurer une place à l'arsenal ne pouvant le secourir suffisamment autrement.Rudolf Carl von Slatin (1857-1932), traduction Gustave Bettex (1868-1921)
Elle passera par la grande douleur d'amour, mais elle sortira de l'épreuve plus noble, plus tendre et plus capable de secourir.Han Ryner (1861-1938)
Riche à cette heure, il ne pensa pas une seconde à secourir celle qu'il avait ruinée.Alexis Bouvier (1836-1892)
Les riches ont plus que le pauvre, et nous prenons aux riches pour secourir le pauvre, est-ce un mal ?François Guillaume Ducray-Duminil (1761-1819)
Cependant il m'était bien difficile de la secourir ; car, dans le temps que mon père était irrité contre moi, il avait fait un testament qu'après il a oublié de détruire.Adelaïde de Souza (1761-1836)
Puis après, c'est sur les naufragés qu'ils nagent, non pour les secourir, mais pour en faire une proie et se les partager.Édouard Corbière (1793-1875)
C'est alors qu'elle s'était levée et qu'elle était allée donner l'ordre de secourir les familles des victimes.Jules Lemaître (1853-1914)
Les garde-côtes ont fait de leur mieux pour secourir les personnes disparues et ils poursuivent leurs efforts.Europarl
Plusieurs de ces malheureuses traînaient avec elles des enfants ; et, malgré l'égoïsme, si commun alors, chacun s'empressait de les secourir.Raymond Aimery de Montesquiou-Fezensac (1784-1867)
Vous m'éloignez de vous comme on détourne ses regards d'un malheureux qu'on ne veut pas secourir.Pierre Choderlos de Laclos (1741-1803)
Victor était charmé de voir que la personne qu'il venait de secourir était digne de son estime.François Guillaume Ducray-Duminil (1761-1819)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « SECOURIR » v. act.

Donner de l'assistance à quelqu'un, le soulager en ses besoins. Les grands Saints ont fait leur capital de secourir les pauvres. Tous les Princes sont obligez de secourir ceux qui font la guerre aux Infideles. Cette place a été secouruë fort à propos de vivres & de munitions.
 
On dit en termes de Manege, secourir un cheval, quand on luy donne les aides à temps & à propos.
 
SECOURU, ÜE. part. & adj.
Le dessous des mots Les surnoms donnés aux villes Les surnoms donnés aux villes

« Monaco-PSG : Paris s’impose rarement sur le Rocher » (Le Parisien, 15 janvier 2020).

La périphrase, figure de style qui remplace un mot précis par une expression, permet d’éviter les répétitions, souci stylistique bien français. Les grandes villes du monde, les pays possèdent des surnoms conventionnels. Ces formules figées, fréquemment employées par les journalistes pour désigner les lieux, restent parfois obscures quant à leur motivation.

Marie-Hélène Drivaud 10/06/2020