serpent

 

définitions

serpent ​​​ nom masculin

Reptile à corps cylindrique très allongé, dépourvu de membres apparents (➙ ophidien). Une morsure de serpent. Serpent venimeux. —  Serpent à lunettes : naja. Serpent à sonnettes : crotale.
Représentation symbolique ou religieuse de cet animal. —  Le serpent, symbole de l'esprit du mal, dans la Bible (Genèse). —  Mythologie Les serpents, attributs des Furies. —  Serpent de mer : monstre marin mythique ; au figuré thème rebattu.
par métaphore (allusion aux caractères attribués au serpent) Une prudence, une ruse de serpent, extrême. —  Personne perfide.
Chose dangereuse.
Musique Ancien instrument à vent, de forme sinueuse et percé de trous.
 

synonymes

serpent nom masculin

reptile

serpent de mer

[au figuré] marronnier, sujet rebattu

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Alors le serpent se détendit, cingla les branches et les feuillages avec des sifflements de fureur.Judith Gautier (1845-1917)
Le serpent lui raconta comment il avait été entouré par le feu, et comment le berger l'avait sauvé.Édouard Laboulaye (1811-1883)
Tout le voisinage était couvert de traces récentes d'antilopes, de buffles et d'onagres ; mais nous n'y reconnûmes aucun vestige de serpent, ce qui était plus important pour nous.Johann David Wyss (1743-1818), traduction Isabelle de Montolieu (1751-1832)
Le berger s'arrêta pour voir ce que ferait le serpent, car autour de l'animal tout était en flammes, et le feu approchait de plus en plus.Édouard Laboulaye (1811-1883)
Il implorait protection : de son côté, le serpent ne niait rien ; il ne faisait valoir que la nécessité toute-puissante de la faim, qui ne connaît pas de loi.Johann Wolfgang von Goethe (1749-1832), traduction Édouard Grenier (1819-1901)
Elle voulut connaître l'avenir et elle s'approcha du serpent, car on tirait des augures d'après l'attitude des serpents.Gustave Flaubert (1821-1880)
Dans ce souterrain, sur le bord d'une rivière et sous l'ombre d'un grand arbre, une vieille femme est assise, un serpent à son côté.Eugène Viollet-le-Duc (1814-1879)
C'était le moins en ruines, et le gros serpent perdit quelque temps à trouver un chemin pour atteindre le haut des pierres.Rudyard Kipling (1865-1936), traduction Louis Fabulet (1862-1933) et Robert d'Humières (1868-1915)
Il était moitié homme et moitié serpent, et, pour cacher cette seconde moitié de son corps, inventa les chars.Gustave Flaubert (1821-1880)
En approchant il vit que l'herbe sèche et les feuilles tombées avaient pris feu, et au milieu d'un cercle de flammes il aperçut un serpent qui sifflait.Édouard Laboulaye (1811-1883)
Son unique œil bleu – elle était borgne – avait la fixité inquiétante d'un œil de serpent.Arnould Galopin (1863-1934)
Sa tête est fine et petite comme celle du grand serpent chahmaur ; ses yeux sont saillants comme deux pommes ; ses dents semblent autant de diamants.George Sand (1804-1876)
Elle vend de l'eau par petite quantité, mais n'accepte point d'argent pour sa peine ; il lui faut des créatures humaines, d'innocents bébés que le serpent dévore.Eugène Viollet-le-Duc (1814-1879)
Mes cheveux se dressaient sur ma tête et mes yeux restaient attachés sur cette horrible apparition comme ceux de l'oiseau fasciné par un serpent.George Sand (1804-1876)
Nous ne fûmes pas longtemps avant d'entrer dans le petit bois de pins, et bientôt nous arrivâmes à la ferme sans avoir trouvé la moindre trace de serpent.Johann David Wyss (1743-1818), traduction Isabelle de Montolieu (1751-1832)
C'est comme le serpent qui tout d'un coup se déroule, s'étend et déploie sa force et son venin.George Gordon Byron (1788-1824), traduction Paulin Paris (1800-1881)
C'était sans doute, pensait-il, un serpent qui l'avait attaquée ; mais comme il ne pouvait la défendre de loin, il redoublait de vitesse.Mayne Reid (1818-1883), traduction Émile Gigault de La Bédollière (1812-1883)
Tu ne sais donc pas qu'il y a un serpent dans les herbes cachés, un gros serpent qui hume les oiseaux et les enfants, vaurien ?Frédéric Mistral (1830-1914)
Il semblait la tête au col flexible d'un serpent, dont ses compagnons auraient formé les anneaux.Gérard de Nerval (1808-1855)
Les uns commandent, les autres languissent au gré de ses jugements, qui sont cachés comme le serpent sous l'herbe.Pierre-Louis Ginguené (1748-1816)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « SERPENT » subst. masc.

Animal venimeux & reptile, long & menu, & ressemblant à l'anguille. Le Diable tenta Eve sous la figure d'un serpent. La punition du serpent fut de ramper sur la terre, & d'en manger. Il y a des serpents d'eau, qu'on nomme autrement des hydres ; des serpents de haye, que les paysans appellent anguilles de haye. Moyse fit eslever un serpent d'airain qui guerissoit les morsures des serpents. Il y a un serpent à deux testes qu'on appelle amphisbene. On tient que les dragons sont des serpents aislés. Les Anciens ont appellé serpents, tous les monstres venimeux, comme le serpent de Lerne, qui estoit l'Hydre à cent testes fabuleuses : le serpent Pithon que tua Apollon. On tient aussi pour fabuleux le basilic, qu'on appelle le Roy des serpents, qui tuë par son regard. Les serpents tous les ans changent de peau, & cette peau s'appelle dépouille de serpent. Les serpents de Calecut sont fort gros & dangereux : neantmoins on ne les oseroit tuer, à cause que les Rois & les Bramins les reverent avec grande superstition. Ils croyent que ce sont des esprits creés de Dieu pour affliger les hommes, & pour les punir de leurs pechés. F. Peyrard. Au Perou dans la contrée des Antis il y a des serpents qui ont 25. ou 30. pieds de long, & presque autant de grosseur. Ils y ont esté adorez, aussi-bien que plusieurs couleuvres, lezards, ou crapauts. En Afrique il y a des serpents qui viennent à l'heure des repas dans les maisons manger ce qu'on jette sous la table, & aprés ils s'en retournent sans faire mal. Voyage de Rasilly. Il y des serpents en l'Isle de Cuba qui ressemblent à des lezards, ou qui sont gros comme de petits chiens. On les mange, & la chair a le goust du faisan. Herrera. On dit aussi, que dans le Royaume de Congo il y a des serpents de 25. pieds de long, qui avalent tout d'un coup une brebis. On a veu avaler une fille de 18. ans à un serpent, dont on garde la peau à Batavia.
 
Il y a un serpent appellé coulesang, à cause que le sang coule par tous les conduits du corps à celuy qui en a esté mordu. C'est un petit serpent comme une vipere, ayant les yeux fort ardents, & la peau fort luisante. Avicenne dit qu'il a le dos marqueté de taches noires & blanches, & le col fort estroit, & la queuë fort menuë.
 
SERPENT POURRISSEUR, est un serpent dont parle Pausanias, qui est de couleur cendrée, ayant la teste large, le col estroit, le ventre gros, & la queuë courbée. Il chemine obliquement à la maniere des cancres, ayant des taches separées les unes des autres, riolées, piolées, c'est à dire de diverses couleurs, comme un tapis velu, qui est nommé pourrisseur, parce que la partie qu'il a morduë se pourrit incontinent avec de grandes douleurs.
 
Il y a un serpent marin, qui est quasi semblable au congre en grosseur & en couleur, mais plus noir & plus dangereux. Il se cache dans le sable en un clin d'oeuil, en y faisant un trou avec son museau qui est fort pointu.
 
Le serpent à sonnettes est un serpent tres-dangereux, qui se trouve en plusieurs endroits de l'Amerique, ainsi nommé, à cause qu'avec le bout de sa queuë il fait un bruit semblable aux sonnettes, quand on les remuë. Cet animal est assez gros, long d'environ cinq pieds, & de couleur brune meslée de jaune. Il a la langue fourchuë, les dents longues & pointuës, & il se remuë avec tant de vistesse, qu'il semble voler. Dans la Virginie on le tuë en luy presentant des feuilles de pouliot sauvage escachées qu'on attache au bout d'un grand baston fendu, qu'on appelle autrement dictame de Virginie. Voyez Mr. Glouer dans la description de la Virginie.
 
Plusieurs Auteurs parlent d'une pierre qu'on nomme de serpent, de la grandeur d'un double tirant un peu sur l'ovale, espaisse au milieu, & mince sur les bords. Les Indiens disent qu'elle se forme dans la teste de certains serpents : mais la verité est qu'elle se fait d'une certaine composition. Elle est souveraine contre la morsure des animaux venimeux ; car étant appliquée sur la playe, elle n'en tombe point qu'elle n'en ait attiré tout le venin. Pour la nettoyer, on la met dans du lait, où elle se descharge de tout son venin, & le lait prend alors une couleur d'apostume, ainsi que rapporte Tavernier : mais Francisco Redi dit qu'il n'a trouvé aucune vertu en cette pierre appellée cobras de cabello, l'ayant experimenté sur plusieurs mordus de viperes, qu'il n'a pû sauver. La composition s'en trouve dans le Journal d'Allemagne, qui est cité par celuy de France en 1677.
 
SERPENT, se dit figurément en Morale de ce qui est nuisible, meschant, dangereux. Le Diable est appellé le Serpent infernal. On dit d'un ingrat qu'on a eslevé, que c'est un serpent qu'on a nourri dans son sein ; & d'une femme maligne & medisante, que c'est un serpent, qu'elle a une langue de serpent. On dit aussi d'un miserable qui n'a point de fortune, qui rampe, que c'est un pauvre serpent.
 
SERPENT, est aussi un instrument de Musique qui sert de basse au cornet-à-bouquin pour soustenir un choeur de Chantres dans un grand vaisseau. Son nom vient de ce qu'il a la figure de serpent, ayant plusieurs replis pour corriger sa longueur, qui seroit sans cela de six à sept pieds. On le couvre de cuir comme le cornet, pour le renforcer. Il est composé de trois parties, de son bocal, de son col, & de sa queuë. Il a six trous par le moyen desquels on luy donne l'étenduë d'une dix-septiéme.
 
On dit proverbialement, C'est un serpent caché sous les fleurs, en parlant d'un desordre qu'on ne prevoyoit pas, qui arrive en quelque affaire qui paroissoit bonne. Tristan a dit dans la Mariane en parlant de la jalousie :
 
Serpent couvert de fleurs, dangereuse vipere.
Déjouez les pièges ! « Des yeux marron », ou « marrons » ? « Des yeux marron », ou « marrons » ?

Consultez la règle complète de l'accord des adjectifs de couleur.

10/06/2020