setier

 

définitions

setier ​​​ nom masculin

anciennement Mesure pour les grains (entre 150 et 300 litres).
 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Plutôt que d'en lâcher un setier, j'irais tous les matins y regarder pousser les chardons !Émile Zola (1840-1902)
Elle me disait des injures ; et moi, pour un boisseau, j'en rendais un setier.Romain Rolland (1866-1944)
Le setier de blé, qui se donne ordinairement pour douze sols, dit le chroniqueur, se vend maintenant trente livres et plus.Jules Michelet (1798-1874)
Il y avait un setier de vigne : ça, oui, on l'aurait loué cinquante francs.Émile Zola (1840-1902)
Nous recevions six livres par jour et nous avions part aux distributions de vivres ; savoir, par représentation pour la troupe, huit pains et un setier de vin de table.François de Nion (1854-1923)
A la suite de cette expérience, les commissaires fixèrent le poids du pain d'après le prix du setier de blé de première qualité.Gustave Fagniez (1842-1927)
Des commissaires royaux, nommés le 21 avril 1372, firent une nouvelle expérience sur le rendement du setier.Gustave Fagniez (1842-1927)
Les femmes n'en boivent jamais, et les hommes en usent si peu, que la moitié d'un demi-setier leur suffit pour un jour.Marie-Catherine d'Aulnoy (1651-1705)
Le setier de blé qui se donne ordinairement pour douze sols, dit le chroniqueur, se vend maintenant trente livres et plus.Jules Michelet (1798-1874)
Et bien, madame, lui disoit-il, ne vous fiez-vous pas bien en moi d'un setier de noix, puisque je me fie en vous de l'autre ?François Béroalde de Verville (1556-1626)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « SEPTIER » subst. masc.

Mesure qui est differente selon les lieux, ou la nature des choses mesurées. En matiere de liqueurs, c'est la même chose que la chopine, ou la moitié d'une pinte. On dit aussi un demi-septier, ou les trois demi-septiers, qui sont des vaisseaux qui tiennent à proportion. Un demi-septier de vin, d'olives. Ce mot vient du Latin sextarium.
 
SEPTIER, est aussi chez les Jaugeurs une mesure de huit pintes.
 
SEPTIER, est encore une mesure de grains differente selon les lieux. Il y a douze boisseaux ou quatre minots au septier de bled de Paris, & douze septiers au muid. En Berri il y a seize boisseaux au septier de bled, dont les vingt & un boisseaux font le muid. Le septier Romain est le huitiéme du boisseau François, dont la moitié est le litron.
 
SEPTIER, est aussi une mesure de terre qui contient environ un arpent de Paris, c'est à dire, autant de terre qu'il en faut pour contenir un septier de semence. Voilà une terre qui contient dix septiers de semence.
Déjouez les pièges ! « Les efforts qu'il a fallu » ou « fallus » ? « Les efforts qu'il a fallu » ou « fallus » ?

Un doute sur l'accord du participe passé des verbes impersonnels ? Suivez le guide !

12/03/2020