silencieusement

 

définitions

silencieusement ​​​ adverbe

Sans parler ; sans faire de bruit.
 

synonymes

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Puis il hocha silencieusement la tête de droite à gauche, comme s'il se refusait quelque chose, et rebroussa chemin.Victor Hugo (1802-1885)
De l'autre côté de la cheminée, un jeune homme à chevelure blonde la regardait silencieusement.Gustave Flaubert (1821-1880)
Le montonero s'inclina silencieusement, fit quelques pas vers la porte, s'arrêta, se retourna à demi comme s'il voulait parler, mais, se ravisant, il salua une dernière fois et sortit.Gustave Aimard (1818-1883)
Les naturalistes marchent silencieusement, coiffés de panamas à larges bords, et ils fouillent buissons et haies avec des pinces d'acier souple.Émile Bergerat (1845-1923)
Une certaine émotion les tenait au cœur et ils allaient silencieusement d'une vitre à l'autre.Jules Verne (1828-1905)
Sachant qu'insister plus longtemps serait l'irriter inutilement, elle approcha une chaise de son lit et s'y assit silencieusement.Madame Leprohon (1829-1879), traduction Joseph Auguste Genand (1839-1902)
Les domestiques circulaient silencieusement, craignant sans doute de troubler les éminents personnages qu'ils étaient appelés à servir.Jules Lermina (1839-1915)
D'autres, à figures plus sinistres, erraient silencieusement, cherchant à voler quelque chose ; mais la multitude était trop nombreuse.Gustave Flaubert (1821-1880)
La jeune fille rentra tard ; au moment même du repas du soir ; et elles dînèrent vite, presque silencieusement.Henri Ardel (1863-1938)
Seulement on vit trois barques chargées d'hommes glissant silencieusement sur le fleuve, comme trois oiseaux de mer attardés.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Ils marchaient silencieusement entre les murailles à pic qui se dressaient comme d'énormes fantômes noirs.Jules Lermina (1839-1915)
Tout le monde était déjà à table, et l'on mangeait silencieusement les premiers plats qui venaient d'être servis.Édouard Corbière (1793-1875)
Puis les enfants se glissaient silencieusement dans la foule et apportaient à leurs pères les pen-bas que leur envoyaient les femmes.Ernest Capendu (1826-1868)
Deux larmes, pures comme celles que versent les enfants devant leur mère agonisante, bondirent hors de ses yeux dans ses cils et roulèrent, silencieusement, jusqu'aux coins crispés de ses lèvres !Auguste de Villiers de L'Isle-Adam (1838-1889)
Jusqu'alors, la route s'était faite silencieusement, et chacun d'eux semblait en proie à des méditations assez graves.Paul Féval (1816-1887)
La première et la seconde séance de travail se passèrent assez silencieusement, à surmonter les difficultés d'un ouvrage que l'on commence.Étienne-Jean Delécluze (1781-1863)
Elle pleurait silencieusement, et ne fit point de réponse ; rampante, elle se rapprocha ; ses petites mains se tendirent comme celles d'un aveugle et semblèrent le chercher....Oscar Wilde (1854-1900), traduction Albert Savine (1859-1927)
Tous les autres l'imitèrent, et la chambre s'emplit silencieusement, comme si tous ces hommes eussent été les courtisans les plus humbles et les plus dévoués.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Puis il se sauva dans la nuit, pendant que la jeune femme réintégrait silencieusement ses appartements.Raymon Roussel (1877-1933)
Il marchait ou plutôt il glissait silencieusement, toujours en proie aux obsessions d'une pensée persistante.Jules Lermina (1839-1915)
Afficher toutRéduire
Le mot du jour Patience, patients ! Patience, patients !

Le patient, la patiente a toutes les raisons d’être impatiente.

Aurore Vincenti 13/05/2020