sillage

 

définitions

sillage ​​​ nom masculin

Trace qu'un bateau laisse derrière lui à la surface de l'eau. —  locution Être, marcher dans le sillage de qqn : à la suite de, derrière qqn (qui ouvre la voie).
au figuré Un sillage parfumé.
 

synonymes

sillage nom masculin

trace

dans le sillage de

sur les traces de, sur les brisées de, dans les pas de

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
La loi hongroise sur les médias a été rédigée dans ce contexte, dans le sillage de la directive européenne sur le sujet.Europarl
Pour alléger autant que possible notre navire, nous jetâmes à la mer tout ce qui encombrait inutilement notre pont et qui pouvait nuire à la vitesse de notre sillage.Édouard Corbière (1793-1875)
Ils passaient sous d'énormes magnolias en fleurs et des massifs de roses les entouraient ; mais, pour lui, il marchait dans son sillage et croyait ne respirer qu'elle.René Boylesve (1867-1926)
Aussi, nous eûmes, bientôt gagné sur elle ; si bien quelle continuait sa route lorsqu'elle rencontra notre sillage.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
La situation dans le pays s'est même aggravée du fait d'une crise politique née dans le sillage des élections présidentielles et parlementaires.Europarl
Je marchais donc, en dépit de mes devoirs, dans le sillage du grab, car toutes mes espérances reposaient maintenant sur la science du brave et savant docteur.Edward John Trelawney (1792-1881), traduction Victor Perceval (1835-1887)
La barque mélodieuse se mit à fuir comme si elle eût voulu nous échapper ; mais nous nous élançâmes sur son sillage.George Sand (1804-1876)
J’agirai dans son sillage, et particulièrement maintenant, à l’heure où cela est d’autant plus important, car le moment est opportun pour faire davantage.Europarl
En réalité, je dois souligner les nombreuses initiatives, parlementaires et juridiques prises par divers pays européens dans le sillage de ces rapports.Europarl
Elle nage et s'allonge de son sillage, tandis que ses épaules, entre sa chevelure d'ébène et le cristal glauque, resplendissent comme un marbre.Marc Elder (1884-1933)
La brise m'étant toujours favorable, je continuai donc de gouverner directement pour l'île, mais je ne faisais plus un grand sillage, comme auparavant.Daniel Defoe (1661-1731), traduction Petrus Borel (1809-1859)
Elle entendait derrière elle, dans le sillage de sa robe de bal, un murmure d'admiration.François Coppée (1842-1908)
Accoudé au bastingage d'arrière, le moine semblait contempler le sillage du navire, où dansaient des gouttes d'argent tombées des étoiles.Daniel Lesueur (1854-1921)
Sans cet incident inattendu, la barge aurait vite gagné le milieu du fleuve, et, avant le soir, beaucoup de kilomètres eussent été ajoutés aux kilomètres laissés jusqu'ici dans son sillage.Jules Verne (1828-1905)
Le vent qui remontait balayait les brumes, et un sillage accentué frémissait à la tête des scaphandres.Jules Verne (1828-1905)
Les points noirs tracèrent d'abord un long sillage à la surface de l'eau, puis ils disparurent à la fois.Jules Verne (1828-1905)
Elle laissait derrière elle un sillage d'habits noirs étonnés et charmés de la transparence de sa blouse de mousseline.Émile Zola (1840-1902)
Écrites à la machine sur un bout de papier, elles passent rapidement de main en main, laissant derrière elles un large sillage d'éclats de rire.Jean Massart (1865-1925)
L'expérience passée nous montre que les accidents entraînent dans leur sillage de lourdes pertes humaines et environnementales, les procédures visant à établir les responsabilités pouvant durer plusieurs années.Europarl
Un immense sillage, d'une blancheur éclatante, marquait le passage de l'animal et décrivait une courbe allongée.Jules Verne (1828-1905)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « SILLAGE » subst. masc.

Terme de Mer. La trace du cours du vaisseau, sa route, son eau, sa seilleure. Ce vaisseau suivoit le sillage de l'Amiral.
 
SILLAGE, signifie aussi le cours, la vistesse du vaisseau. Ce bastiment étoit bon voilier, il faisoit deux heures & demie par heure, il avoit sur les autres l'avantage du sillage.
Drôles d'expressions Noter sur ses tablettes Noter sur ses tablettes

Noter sur ses tablettes : prendre bonne note de quelque chose.

Alain Rey 28/09/2020