sofa

 

définitions

sofa ​​​ nom masculin

Lit de repos à trois appuis, servant aussi de siège. ➙ canapé, divan.
 

synonymes

sofa nom masculin

canapé, divan

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Il s'est assis sur ce sofa ; c'est là que nous avons prononcé nos dernières paroles....William Makepeace Thackeray (1811-1863), traduction Georges Guiffrey (1827-1887)
Maintenant, si je suis assis sur le sofa aux ressorts détendus, à côté d'elle, il me semble que je lui mens, puisque mon esprit est ailleurs.Jacques-Émile Blanche (1861-1942)
Arrivée dans l'appartement du jeune homme, la dame s'assit sur un sofa et resta d'abord quelque temps pensive.Alfred de Musset (1810-1857)
Autour du mur règne une espèce de sofa chargé de coussins mobiles propres à appuyer le dos ou les coudes.Volney (1757-1820)
Elle glissa de ses mains, qui l'entouraient sans la soutenir, et tomba sur le sofa.Daniel Lesueur (1854-1921)
Elle était couchée sur un sofa ; ses joues avaient un reflet bleu, ses yeux semblaient s'être retirés sous l'arc profond de ses sourcils.George Sand (1804-1876)
Je la déposai sur son sofa ; éperdu que j'étais, je ne songeai point à appeler du secours.George Sand (1804-1876)
Ma grand'mère me disait trop grande pour dormir sur un sofa, et, en effet, le petit lit de repos qui m'avait servi devenait trop court.George Sand (1804-1876)
Comme la porte se fermait derrière eux, le peintre s'écroula sur un sofa, et une expression de douleur se peignit sur sa face.Oscar Wilde (1854-1900), traduction Albert Savine (1859-1927)
Celle qui m'aime est-elle grande dame, toute de soie, de dentelles et de bijoux, rêvant à nos amours, sur le sofa d'un boudoir ?Émile Zola (1840-1902)
Il n'osait faire un pas tant l'obscurité était grande, quand une main se posa sur la sienne et l'attira vers un sofa.Mademoiselle Mars (1779-1847)
Elle s'était appuyée, en s'adossant, les mains à moitié jointes : son coude reposait sur l'un des bras du sofa.Auguste de Villiers de L'Isle-Adam (1838-1889)
Je me jetai sur un sofa ; on m'appelait dans la rue ; le conducteur du voiturin s'impatientait ; ses petits chevaux, qui étaient jeunes et fringants, grattaient le pavé.George Sand (1804-1876)
Çà et là de lourdes chaises d'ébène sculpté, tendues en velours noir, et un sofa pareil, près d'une fenêtre.Auguste de Villiers de L'Isle-Adam (1838-1889)
Elle alla s'étendre sur un sofa, et les bras rejetés en arrière, la tête appuyée contre les mains, la chevelure dénouée, elle regardait devant elle, en montrant ses dents brillantes.Hugues Rebell (1867-1905)
Elle s'assit sur son sofa, les diamants roulés autour de sa main, la tête brûlante, pleine de pensées confuses et qui parfois l'épouvantaient et qu'elle repoussait avec une énergie fiévreuse.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
La jeune mamelucke se redressa alors avec fierté, lui tourna le dos et revint sur son sofa.George Sand (1804-1876)
Herbert était endormi dans son lit, et notre vieux camarade d'études était endormi sur le sofa.Charles Dickens (1812-1870), traduction Charles Bernard-Derosne (1825-1904)
Parfois il s'étendait sur un sofa, devant une des fenêtres d'où l'œil se perdait à travers l'avenue.Jules Lermina (1839-1915)
La canne se tenait droite, fière de son pied ferré et de son pommeau d'argent ; sur le sofa s'étalaient deux coussins brodés, ravissants mais stupides.Hans Christian Andersen (1805-1875)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « SOFA » s. m.

Terme de Relations. C'est une espece d'estrade dont on use en Orient, qui est élevée d'un demi-pied au dessus du niveau de la chambre, ou de la sale, & qui est le lieu d'honneur où on reçoit les personnes les plus remarquables. Les Ambassadeurs de France n'ont jamais voulu aller à l'audience du grand Visir, qu'il ne les receust sur le sofa ; il leur a enfin accordé le sofa.
Le Top 10 des mots les plus étonnants Top 10 des mots qui vous font parler latin sans le savoir Top 10 des mots qui vous font parler latin sans le savoir

Rosa, rosa, rosam, rosae, rosae, rosa... Si cette petite rengaine réjouit les forts en thème, elle peut aussi rappeler de mauvais souvenirs à certains ! Pourtant, comme les autres langues romanes, le français est issu du latin et la majorité de son lexique est héritée de cette langue morte. Certains mots et expressions ont même été directement empruntés à la langue latine, et nous les employons quotidiennement sans forcément nous en rendre compte. Pour preuve, je vous propose un petit voyage au cœur de la langue française afin de découvrir dix mots latins qui se sont dissimulés dans notre vocabulaire. In fine, plutôt vivace le latin !

Édouard Trouillez 19/12/2019