sommeiller

 

définitions

sommeiller ​​​ verbe intransitif

Dormir d'un sommeil léger et bref.
au figuré Exister à l'état latent. Une passion qui sommeille.
 

conjugaison

actif

indicatif

présent

je sommeille

tu sommeilles

il sommeille / elle sommeille

nous sommeillons

vous sommeillez

ils sommeillent / elles sommeillent

imparfait

je sommeillais

tu sommeillais

il sommeillait / elle sommeillait

nous sommeillions

vous sommeilliez

ils sommeillaient / elles sommeillaient

passé simple

je sommeillai

tu sommeillas

il sommeilla / elle sommeilla

nous sommeillâmes

vous sommeillâtes

ils sommeillèrent / elles sommeillèrent

futur simple

je sommeillerai

tu sommeilleras

il sommeillera / elle sommeillera

nous sommeillerons

vous sommeillerez

ils sommeilleront / elles sommeilleront

 

synonymes

sommeiller verbe intransitif

dormir, somnoler, pioncer (familier), roupiller (familier), pousser un roupillon (familier), cogner des clous (familier, Québec)

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
L'un s'appuie sur son coude pour mieux sommeiller ; l'autre, sur un coussin bien mou, cherche à fermer ses paupières ; un troisième penche sa tête sur ses genoux.Charles de Rémusat (1797-1875)
Ce fut là qu'il se réfugia et qu'il resta de longues heures, immobile, paraissant sommeiller et réfléchissant profondément.Michel Zévaco (1860-1918)
Éveillé, il semblait sommeiller encore, allait et venait sur le quai, les mains croisées derrière le dos, donnait d'une voix blanche les ordres, dont il ne vérifiait pas l'exécution.Émile Zola (1840-1902)
Il peut y sommeiller sournoisement durant de longues années, jusqu'au jour où il lui plaît de se ranimer.George Sand (1804-1876)
Je me sens tout appesanti de n'avoir fait au plus que sommeiller les trois ou quatre dernières nuits.George Gordon Byron (1788-1824), traduction Paulin Paris (1800-1881)
Elle avait les yeux fermés, elle faisait semblant de sommeiller ; mais elle sentait le feu de mon haleine.George Sand (1804-1876)
Le même soir, j'étais dans mon lit et je pensais à elle en commençant à sommeiller.George Sand (1804-1876)
Elles ont quelquefois l'air de sommeiller : on croit qu'elles n'existent plus ; mais elles se réveillent, tout à coup, puissantes, menaçantes, aveugles quelquefois.Paul Thureau-Dangin (1837-1913)
Les passions éveillaient peu ce tribun, le laissaient sommeiller au milieu des agitations de parti, et, ne le portant pas au-devant des hommes, ne l'exposaient guère à leur haine.Adolphe Thiers (1797-1877)
Ma grand'mère avait l'air de sommeiller sur son fauteuil ; mais elle avait le sommeil léger.George Sand (1804-1876)
J'ai fait semblant de sommeiller pendant un mois ; j'ai voulu voir jusqu'où irait la malveillance ; mais qu'on y prenne garde, mon réveil sera celui du lion...Théophile Lavallée (1804-1867)
C'était ce moment de quasi repos, entre le matin fini et l'après-midi commençante, où, dans les gares, sauf les machines, hommes, wagons, marchandises, tout semble sommeiller.Fernand Vandérem (1864-1939)
Pendant la nuit, tous ces souvenirs, passant de rêve en rêve, ne laissèrent pas mon cerveau sommeiller un instant.Jules Verne (1828-1905)
Mais je me sens quelque envie de sommeiller ; je vous conseille d'en aller faire autant chez vous, à moins que vous n'aimiez mieux accepter une place à côté de moi.Denis Diderot (1713-1784)
Quand on lui eut apporté son repas, il ferma les yeux et fit semblant de sommeiller.Emmanuel Cosquin (1841-1919)
Le murmure d'une source voisine, et les rayons naissans d'un soleil retenu à l'extérieur, ne le fatiguaient pas ; il put sommeiller à son aise.George Gordon Byron (1788-1824), traduction Paulin Paris (1800-1881)
Entretiens seulement l'énergie qui pouvait long-tems sommeiller, mais ne fut jamais éteinte en toi ; ainsi, tu peux encore régner glorieux et redouté.George Gordon Byron (1788-1824), traduction Paulin Paris (1800-1881)
Mais elle croyait sommeiller encore, car il lui arrivait de le voir ainsi en dormant, ce qui, au réveil, aggravait sa peine.Émile Zola (1840-1902)
Puis, il ferma les yeux, comme s'il avait tout le loisir de sommeiller, en attendant une surenchère.Jules Verne (1828-1905)
Pierre, les pieds et les mains gelés, rentra vite, et se jeta sur son lit pour sommeiller jusqu'au dîner.Guy de Maupassant (1850-1893)
Afficher toutRéduire
Le dessous des mots Évasion textile Évasion textile

L'Orient évoque des visions lointaines et mystérieuses, des fastes somptueux et colorés. Pendant des siècles, il a été pour l'Occident la source de connaissances savantes fondamentales en matière d'astronomie, de mathématiques et de médecine, ainsi que de produits précieux tels que les épices, l’encens et les riches étoffes. Les draps d’or, de soie, les velours d’Orient, pourpre, soie, brocart, par leur caractère luxueux et leur prix élevé, participaient au prestige de leurs riches et puissants possesseurs, souverains et ecclésiastiques. Les étoffes byzantines ont survécu dans les trésors des églises d’Occident, pour protéger les reliques des saints ou confectionner les habits sacerdotaux d’apparat. 

Marie-Hélène Drivaud 17/07/2020