soupe

 

définitions

soupe ​​​ nom féminin

vieux Tranche de pain arrosée de bouillon. —  Tremper la soupe : arroser le pain de bouillon. —  locution Être trempé comme une soupe, complètement trempé (par la pluie).
Potage ou bouillon épaissi. Soupe de légumes. Soupe à l'oignon.
locution Un gros plein de soupe (familier) : un homme très gros. —  Être soupe au lait, irascible (par allusion au lait qui déborde).
Repas composé d'un plat unique, souvent une soupe épaisse (contexte communautaire : armée, etc.). ➙ rata. À la soupe ! —  Soupe populaire, repas gratuit servi aux défavorisés ; local où on le sert.
locution, familier Par ici la bonne soupe !, l'argent. —  Aller à la soupe : chercher les avantages, un profit.
 

synonymes

soupe nom féminin

potage, bouillon, chorba (Afrique du Nord)

soupe au lait

coléreux

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
La soupe aussi est embêtante, qui vient prendre les petits aux moments de leur joie pour leur rappeler qu'il y a des actions nécessaires.Charles-Louis Philippe (1874-1909)
Leur idée, c'est que tout le monde mange de la soupe et que la soupe transcende les frontières.Europarl
J'arrivai donc à sept heures chez ma mère qui m'attendait, exacte et ponctuelle comme toujours, la soupe sur la table, la cuiller en arrêt.Alfred Assollant (1827-1886)
Il te faut manger encore un peu de soupe, vois-tu, avant, devenir grand et gros.Madame Henri de la Ville de Mirmont (1860-1933)
Ce sont trois vigoureuses bêtes d'une même portée dans la minute où l'on sert la soupe.Maurice Barrès (1862-1923)
Quand la soupe qui sentait bon les légumes et la viande fut devant lui, l'aveugle se mit à manger, lentement, sans parler.Maurice Level (1875-1926)
Il est positif que les théâtres, les bals, les restaurants où l'on soupe la nuit et les cafés ne désemplissaient pas.Émile Gaboriau (1832-1873)
Cette essence de nourriture arrêtait les tiraillements et les nausées du vide, incitait même l'estomac qui ne se refusait pas à accepter quelques cuillerées de soupe.Joris-Karl Huysmans (1848-1907)
Trois jours de soupe et la force de sa constitution le tirèrent de ce mauvais pas.Edmond About (1828-1885)
Mais chaque chose en son temps : lorsqu'on en aura fini avec la soupe, on songera aux lettres.Henri Barbusse (1873-1935)
Depuis trois jours, mes grands frères ne se parlent presque pas, le soir, pendant qu'ils mangent, la soupe.Hector Bernier (1886-1947)
Aux gares, les femmes vendent aux voyageurs la soupe, divers plats de viande, des pâtés et des conserves de fruits.Ernest Michel (1837-1896)
Elle alluma le feu, tailla la soupe, posa les assiettes sur la table, tandis que le vieux, assis sur une chaise, attendait, sans paraître la regarder.Guy de Maupassant (1850-1893)
On laissa reposer les troupes, on leur fit faire la soupe avant de partir, on prit enfin des dispositions de prudence auxquelles nous n'étions guère accoutumés, et on attaqua.Auguste Frédéric Louis Viesse de Marmont (1774-1852)
Lorsque nous fûmes réchauffés et un peu reposés, nous nous disposâmes, en attendant la soupe, à faire une visite au champ de bataille, que nous parcourûmes en partie.Adrien Bourgogne (1785-1867)
Quand on lui apporte sa soupe, tous les deux jours, il la mange comme il peut, en lapant comme un chien.Georges Darien (1862-1921)
Presque tous les soirs, après la soupe, il vient nous retrouver dans le coin du camp où nous avons pris l'habitude de nous réunir.Georges Darien (1862-1921)
Et il les aperçut aussi l'homme et la femme, le père et la mère, les deux paysans aux gestes lents, mangeant la soupe à petites gorgées.Guy de Maupassant (1850-1893)
Les journées de douze ans, auprès de notre mère, ouatées dès l'aube, se poursuivent et sont tendres, avec une soupe chaude et des sentiments protecteurs.Charles-Louis Philippe (1874-1909)
Au bout de huit jours il fallut faire manger nos ivrognes, la soupe ne restait pas dans leurs cuillers.Jean-Roch Coignet (1776-1865)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « SOUPE » s. f.

Potage fait avec beaucoup de pain & de bouillon ou jus de viande, ou d'autres matieres, qu'on sert à l'entrée du repas. Quand on invite quelqu'un à disner par occasion, on luy dit, Voulez-vous venir manger de ma soupe ? La meilleure soupe est celle qui est bien mitonnée. On nourrit les Vendangeurs avec de la soupe aux choux. On dit que la soupe nourrit le soldat ; qu'une soupe à l'oignon refait la teste. Une soupe à la Jacobine, aux porreaux, aux navets, &c. Voyez POTAGE. On dit d'un escornifleur, qu'il va chercher les bonnes soupes, qu'il va gueuser de la soupe. Ce mot vient de l'Italien zuppa, ou suppa, fait du Latin sapa, qui signifie bouillon qui par la cuisson est reduit au tiers. Quelques-uns le derivent de l'Alleman soupp, qui signifie la même chose ; d'autres de souben, qui en langage Celtique ou Bas-Breton signifie soupe.
 
SOUPE, se dit aussi des trenches de pain fort deliées qu'on met au fond du plat, sur lesquels on verse le bouillon. Donnez moy une soupe de pain, pour dire, une trenche. Dans les gargotes pour un sou on trempe la soupe.
 
SOUPE DE LAIT, se dit au Manege d'un certain poil de cheval qui est de la couleur du potage au lait bien sucré, c'est à dire, meslé de roux & de blanc. On donne aussi ce nom aux pigeons de cette même couleur, & qui font fort estimés par ceux qui en sont curieux.
 
SOUPE, se dit proverbialement en ces phrases. On appelle de la soupe au perroquet, du pain trempé dans du vin. On dit aussi d'un homme qui a bien bû, qu'il est yvre comme une soupe. On dit d'un avare, que sa soupe est maigre, pour dire, qu'il fait mauvaise chere. Les soupes de Prince sont vantées par Rabelais.
 
SOUPÉE, qui ne se dit qu'en ce mot composé, l'aprés-soupée, pour dire, l'intervalle qui est entre le souper & la retraite pour dormir. On se réjouït bien dans une telle maison toutes les aprés-soupées, on y danse, on y jouë, &c.
Le mot du jour Infirmière, infirmier Infirmière, infirmier

Il faut la fermeté et la solidité des infirmières et des infirmiers pour soutenir la fragilité des infirmes.

Aurore Vincenti 12/05/2020