sous-traitant

 

définitions

sous-traitant ​​​ , sous-traitante nom

Personne chargée d'un travail pour le compte d'un entrepreneur principal. ➙ sous-entrepreneur.
 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Enfin, l'engagement de la responsabilité des entreprises impliquées dans la chaîne de sous-traitance, s'il peut être démontré qu'ils étaient au courant de l'emploi d'irréguliers par le sous-traitant.Europarl
L'instance concernée pourrait être une entreprise ferroviaire, un sous-traitant ou le propriétaire du matériel roulant.Europarl
Mais dans le même temps, nous apprenons que cette compagnie a passé un contrat avec un sous-traitant turc dont les coûts de production seraient bien moins élevés.Europarl
L'usine pourrait certes être louée à l'une ou l'autre marque en tant que sous-traitant, mais cela signifie naturellement un avenir particulièrement incertain.Europarl
Cette disposition me préoccupe beaucoup, car un employeur n'a aucun moyen de vérifier si le sous-traitant emploie ou non de tels travailleurs.Europarl
Dans cette directive, la responsabilité est toutefois limitée au premier sous-traitant, chose que nous jugeons inacceptable.Europarl
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « SOUS-TRAITTANT » s. m.

Celuy qui traitte des Fermes, & particulierement de celles du Roy, ou du recouvrement de ses deniers dans une Province, qui les prend des mains des Traittants ou Fermiers Generaux.
Le Top 10 des mots les plus étonnants Top 10 des mots des politiques Top 10 des mots des politiques

Travailleur, dégagisme, abracadabrantesque... Choisis délibérément, employés à l'improviste ou totalement inventés, certains mots marquent durablement le discours des femmes et des hommes politiques français. Qu'ils soient surprenants, brutaux, décalés, peu connus ou utilisés mal à propos, ils ont tous pour point commun d'être largement repris dans les médias et commentés à l'infini. De la chienlit du général de Gaulle au perlimpinpin d'Emmanuel Macron, voici dix mots qui prouvent que le lexique des politiques n'en finit pas de nous étonner.

Édouard Trouillez 10/06/2020